Le récit de Chantal

Publié le samedi 01 juillet 2006 par Chantal Dudzinski Recommander l'article à un(e) ami(e) Version imprimable Version PDF (1) Lire / Ecrire un commentaire :

Il est parfois des voyages qui se traduisent par un choc, une rencontre émouvante, presque irréelle, mettant à jour, une période de sa vie qui s'est nourrie par des lectures relatant la vie du temps des Pharaons, c’est ce qui s'est produit lors de mon voyage en Égypte. La magie de se pays m’a saisie, la lumière, les bruits, les odeurs d'épices, les sourires se sont aussitôt révèles comme une clé faisant jaillir de mes pensées, des images qui au cours de mes lectures s’étaient imprimées, délicieuses sensations d'avoir appartenus à ce monde magique.

Je n'avais alors plus qu'une idée, prolonger ce parfum, fait de plaisir, en approchant, touchant, m'imprégnant des joyaux majestueux qu'est doté ce pays. J'avais hâte de côtoyer ces sites.

A travers les visites des Pyramides, du Sphinx, des Colosses de MEMNON, je nourrissais mes souvenirs, le temple d'HATSHEPSOUT étant mon préféré, j’ai ressenti devant ce monument une sensation, d'harmonie, de force, de volonté, de beauté que cette femme, reflétait au delà de mes émotions que faisaient naître ces merveilles. Je présentais le défi qu'avait accompli ce peuple pour son Dieu Pharaon. Cette communion avait décuplé leur force, leurs actes grandioses, leurs rites et leurs chants raisonnaient dans ma tête comme un écho apaisant. Je sentais le sable chaud sous mes pieds, j’enracinais dans leur monde. Mes yeux s'emplissaient de ce spectacle éblouissant, au Musée du Caire, aux pieds des Pyramides, près du Sphinx, à l'ancienne Thèbes, Karnak et Louqsor, le temple de Deir el-Bahari, j'ai été subjuguée par tant de beauté. Les bas reliefs si saisissant de vérité nous transportaient dans le quotidien de ce peuple si lointain, enivrée par ces lieux, je communiquais avec ces scènes qui respiraient la paix, la douceur de vivre, l'équilibre.

Moment féerique le soir sur le Nil en felouque pour assister au coucher du soleil " RA" partageant ainsi avec Pharaon à des années de distance la même vision. Ces splendeurs ne s'inventent pas, elles se découvrent avec humilité si votre coeur est prêt à laisser le passé l'envahir et le guider En quittant ces lieux, je me suis jurée d'y revenir, j’avais en bouche le goût du miel que m'avait glissé tant d'émotions

Taggé avec : conseils, bons plans, astuces, voyage, préparer, partir, egypte, pharaons, récit, voyage, carnet, route, vacance