L'oasis de Siwa, un petit coin de paradis au milieu du désert

Un article du site www.egyptos.net

Perdu au milieu du désert occidental, Siwa est un petit coin de verdure idyllique. Séparée du Caire par une étendue de sable de 550 kilomètres, cette oasis est un des lieux les plus pittoresques d’Egypte qui séduit les voyageurs non pressés en quête de tranquillité et d’une beauté naturelle indescriptible. Célèbre dans l’Antiquité pour son oracle consulté par Alexandre le Grand, Siwa est tombée dans l’oubli jusqu’en 1980, où l’ouverture d’une route goudronnée depuis la citée balnéaire méditerranéenne Marsa Matrhoum et l’arrivée de l’électricité, a bouleversé la vie des habitants majoritairement berbère qui possèdent leur propre culture.

Lors de notre deuxième voyage en Egypte, nous n’oublierons jamais notre arrivée en pleine nuit après plusieurs heures de route depuis Alexandrie et la sensation de s’être réveillée dans un conte des milles et une nuit, éblouis par les vestiges illuminés dominant la ville de la forteresse de Shali en brique crue d’argile et de sel.

Palmeraie de Siwa au coucher du soleil.

Palmeraie de Siwa au coucher du soleil.

Forteresse de Shâlî illuminé de nuit

Forteresse de Shâlî illuminé de nuit

C’est en ville que l’on trouve la majorité des hébergements, restaurants, boutiques, lieux de vie et le joli petit musée la Maison traditionnelle de Siwa qui renferme une collection de bijoux et costumes de la région. L’artisanat de Siwa est toujours une activité lucrative favorisée par le tourisme mais les productions anciennes sont devenues des pièces de collection dispersée dans le monde entier.

Sac tressé typique de Siwa

Sac tressé typique de Siwa

Au delà de la ville, la nature constitue un des plus grands attraits de la bourgade avec ses palmeraies à la végétation et la faune incroyable, ses lacs salés, ses sources d’eau chaude naturelle dont la plus célèbre est la grande piscine naturelle surnommée les bains de Cléopâtre. Un peu avant la source, les vestiges du temple de l’Oracle datent de la XXVIe dynastie. Ce site imprégné d’histoire offre un panorama grandiose sur l’oasis.

Tombes égyptiennes et gréco-romaines taillées dans le calcaire de Gabal Al Mawta la « montagne de la mort ».

Tombes égyptiennes et gréco-romaines taillées dans le calcaire de Gabal Al Mawta la « montagne de la mort ».

Les bains de Cléopâtre

Les bains de Cléopâtre

Un peu plus loin, commence les dunes de la Grande Mer de Sable qu’il est possible de découvrir accompagné pour une après-midi, une nuit ou des circuits plus loin dans le désert.

Dans cette oasis ancrée à l’orée de la Grande mer de sable, aux portes de la Libye, les coups de force modernité qui cherche à s’imposer, l’essor du tourisme encouragé sans réserve par les bureaucrates cairotes qui se moquent des vices et des constructions bétonnées dénaturantes, n’ont pas encore détruit la singularité de cette terre berbère et de ses habitants qui ont à cœur de préserver leur mode de vie traditionnel.

Oasis de Siwa.

Oasis de Siwa.

Comme ailleurs, les touristes devraient respecter les traditions de leurs hôtes même si elles paraissent injustes envers les femmes qu’on ne voit à peine et qui sont conduites par un homme même si cela doit être leur plus jeune fils, c’est peut être d’ailleurs leur seul tord. Il est conseillé aux voyageuses de garder leurs bras et leurs jambes couvertes, de se baigner en tee-shirt et de se promener le moins possible seules.

Si vous avez un peu de temps, Siwa est incontournable dans un voyage en Egypte alors ne le manquez surtout pas. Vous pouvez retrouvez des offres avec Voyageurs du Monde.

[GALERIE]Voyages--oasis-siwa[/GALERIE]

Quelques informations pratiques :

Comment se rendre à Siwa ? L’accès se fait en bus (West Delta Bus Company) depuis Alexandrie ou le Caire en passant par Marsa Matrouh ou en taxis collectifs.

Comment circuler ? En 4X4 pour ceux qui prennent les services d’un guide ou une excursion, pour les autres en charrettes à ânes ou même à vélo !

Où dormir et se restaurer ? Le choix ne manque plus. Le Shali Lodge, un petit hôtel superbe en brique crue est largement recommandé par les guides et voyageurs. Si vous n’y logez pas (il existe de nombreux petits hôtels moins onéreux), vous pourrez apprécier quand même leur excellent restaurant, le Kenooz.

Auteurs : Nico, Aude
Mise en ligne le : mardi 04 décembre
Dernière mise à jour le : mardi 04 décembre
URL : http://www.egyptos.net/egyptos/visites-voyages/oasis-siwa-paradis-au-milieu-du-desert.php