La journée

Publié le mercredi 28 février 2007 par Nico, Vincent Euverte, Benjamin Wiacek Recommander l'article à un(e) ami(e) Version imprimable Version PDF (0) Lire / Ecrire un commentaire :

Par un beau soleil d’hiver, Nico et Vincent (avec son chapeau) retrouvent Nefermaât portant aussi le sien, un peu avant 10h devant le musée du Vin. Peu après, Pascal et Bernard nous rejoignent et nous entrons tous ensemble à l’intérieur.

L’expo, qui porte sur le vin en Egypte, est composée de panneaux en couleur très bien faits qui nous racontent l’histoire de ce breuvage dans l’Ancienne Egypte, de la culture à la consommation, en passant par la symbolique, un peu d’histoire, et tout ce qui se rattachait au vin à l’époque.

De gauche à droite : Nico, Benjamin et Pascal.

Le musée se situe dans une magnifique cave en pierres, vraiment très agréable à visiter, remplie d’une jolie collection d’objets en rapport avec le vin bien évidemment, et les panneaux pour notre exposition sont en fait accrochés aux murs au milieu des œuvres permanentes ; ce qui nous fait passer d’un exposé sur les vins à l’époque de Ramsès II à une série de tire-bouchons du XIXe siècle... !

De gauche à droite : Pascal, Benjamin, Bernard et Vincent.

A la fin de la visite, nous sommes accueillis par un "monsieur" qui nous fait déguster la cuvée Ramsès II ! C’est en réalité un Gaillac, pas mauvais du tout, mais dont l’étiquette est au nom du plus célèbre des pharaons; et une partie des bénéfices réalisés sur la vente des bouteilles et sur les entrées est reversée à l’Association pour la Sauvegarde du Ramesseum, le temple des millions d’années de Ramsès à Thèbes-ouest.

Ensuite, alors que le soleil a laissé place à une belle averse, nous prenons le métro pour rejoindre le restaurant - Les Palmiers du Sinaï -, où Maud, une amie de Nefermaât, nous attend bien au chaud. Le restaurant a ouvert spécialement pour nous et nous offre un accueil des plus chaleureux. Assortiment de mezzés et de crudités, suivis de délicieux tajines et autres plats de viande, avant de finir par un très bon dessert, un jus de fruits et du thé aux pignons de pin...

De gauche à droite : Nico, Benjamin, Maude, Pascal et Bernard.

Durant le repas, chacun parle de son attirance plus ou moins forte pour le pays des pharaons, entre souvenirs de voyages et projets futurs ... Nous évoquons ici l’idée de la prochaine rencontre Egyptos-Rosette, et cherchons un peu quel pourrait être l’objet de cette future journée égyptologique... (si vous avez des suggestions, n'hésitez pas à les poster ci-dessous)

De gauche à droite : Nico, Benjamin, Maude, Pascal et Bernard.

Après ce copieux repas, certains ayant mangé plus que d’autres, nous nous mettons en route vers le Grand Palais où nous retrouvons Rosine et Marie-Thérèse, pour la visite de l’exposition "Trésors Engloutis d'Egypte". Il y a beaucoup de monde, mais les œuvres sont vraiment belles, et nous sommes tous admiratifs de l’état de conversation des pièces qui ont passé plus de 1500 ans sous les flots. Il serait vain et fastidieux de reprendre ici en détail le contenu de l'exposition, beaucoup avant nous l'ayant fait, et sans doute avec plus de talent ! Nous allons donc simplement résumer nos coups de cœur :

  • La muséographie : déjà le contexte de ce Grand Palais rénové, avec cette immense verrière qui donne une lumière naturelle, permet une remarquable mise en valeur des pièces exposées. Les panneaux et affichettes descriptives bilingues sont clairs, bien placés, et accessibles à tous (enfants et handicapés inclus). A noter également l'itinéraire bien structuré qui permet de suivre la logique de l'exposition, en permanence entouré de projections des scènes sous-marines de l'expédition.


  • La statue tant commentée de cette reine (Arsinoe II ?) au "drapé mouillé" : comme tous les visiteurs, nous sommes restés subjugués. Petit apport de notre groupe, ce croquis de Marie-Thérèse qui nous la montre sous un angle "haute couture" !


  • Le Naos des Décades, dédié à Shou, maintenant presque complet grâce aux découvertes de l'équipe Goddio, va sans doute permettre une grande avancée dans la compréhension de la cosmogonie de l'Egypte antique.

  • Nous passerons "rapidement" sur la stèle de Nectanebo Ier, abondamment décrite par ailleurs, et totalement documentée et traduite dans le corpus de Rosette. Mais moins réputée est la grande stèle de granit rose de Ptolémée VIII Evergète II qui, bien que très endommagée et incomplète, éclaire, dans une écriture bilingue (hiéroglyphes et grec), l'intérêt porté par les grecs aux cultes égyptiens.


Après deux bonnes heures de visite, nous nous séparons, certains rentrant chez eux, d’autres passant encore un moment ensemble pour bien terminer la journée. Une nouvelle fois, ce fut une journée vraiment fort agréable pour tout le monde, partagée entre rêves d’Egypte, rencontre intéressante, et des images plein les yeux...

De gauche à droite : Rosine, Marie-Thérèse, Benjamin, Maude et Pascal.

Une nouvelle rencontre Egyptos-Rosette
Une nouvelle occasion de faire la fête
Ah cette grande passion qui tous nous unit
Nous fait vivre des moments vraiment très jolis...

Texte de Benjamin Wiacek (Nefermaat)
Crédits photos Nicolas Monte et Vincent Euverte

Taggé avec : egypte, trésors, engloutis, vin, ancienne, grand palais, paris, musée, egypte engloutis, egypte engloutie, Franck Goddio, alexandrie, exposition, trésors engloutis d'Egypte