Nefertiti

Publié le vendredi 26 mai 2006 par Benjamin Recommander l'article à un(e) ami(e) Version imprimable Version PDF (31) Lire / Ecrire un commentaire :

Nouvel Empire, XVIIIème dynastie. Ses dates de règne ne sont pas connues avec précision.

Titulature :

Son nom de naissance est inconnu.

Nom de couronnement : Néfertiti « la belle est venue »

<
X1
N35
N5
F35F35F35F35M18X1
Z4
B1
>

Parents :

Ses origines sont très floues. Il est tout à fait possible qu’elle soit la fille d’Aÿ et de Tiye (sa nourrice). Cependant, d’autres avancent qu’elle serait la descendante directe d’Aménophis III. Une autre hypothèse existe, même si elle tombe en désuétude de nos jours : Néfertiti serait une princesse mitannienne connue sous le nom de Tadoughepa et amenée sur les terres d’Egypte par Aménophis III.
De nos jours, la majorité des Egyptologues pense que Néfertiti serait finalement une égyptienne de petite noblesse.

Successeur :

Elle gouverna auprès de son mari Akhenaton et ce fut le jeune Toutankhamon, (Toutankhaton au début de son règne) avec son épouse royale Ankhesenpaamon, qui leur succéda.

Biographie :

Tout le monde connaît le nom de cette grande reine d’Egypte. Elle a marqué son temps et même si nous ne savons que peu de choses sur elle et ses origines, son nom a traversé les siècles. Elle fut la Grande Epouse Royale d’Akhenaton. Une partie de sa célébrité est à attribuer à sa grande beauté qui fut immortalisée par le sculpteur Djéhoutymès grâce à son célèbre buste. Ce dernier a été découvert à Tell el-Amarna en 1912. Cependant, le buste de la reine n'a été révélé au public qu'en 1925 par l'archéologue Bochardt.

Buste de Néfertiti, vers 1340 avant J.-C., exposé au musée de Berlin

Buste de Néfertiti, vers 1340 avant J.-C., exposé au musée de Berlin

Néfertiti, alors qu’elle n’était qu’une jeune femme, épousa le fils d’Aménophis III, seulement âgé de 12 ans. C’est en 1350 avant J.-C. que ce fils monta sur le trône d’Egypte et prit le nom d’Aménophis IV (« Amon est satisfait »). C’est ainsi que Néfertiti devint reine et Grande Epouse Royale.

Sans conteste, Néfertiti exerça une grande influence dans tous les domaines du royaume. Ceci ressort des représentations où elle y figure toujours en compagnie de son époux. Elle est donc fortement impliquée dans le gouvernement de son pays. Par exemple, elle est présente à toutes les manifestations, cérémonies et cela au même titre que le pharaon lui-même. Son influence est donc aussi bien politique que religieuse. Elle est omniprésente !

Néfertiti en compagnie d’Akhenaton, son époux, exposé au Musée du Louvres, Paris

Néfertiti en compagnie d’Akhenaton, son époux, exposé au Musée du Louvres, Paris

En effet, quatre années après le début du règne d’Aménophis IV, Néfertiti aide ce dernier à installer en Egypte le culte du dieu solaire unique, Aton, en reniant totalement le culte sacré thébain d’Amon-Râ. Tout le monde était au courant de l’adoration d’Aton par la reine. C’est pourquoi, on pense que c’est elle qui souffla à son époux ces grandes réformes. De plus, c’est à ce moment qu’Aménophis IV choisit de prendre le nom d’Akhenaton (« Agréable à Aton »). Toujours dans la continuité de ces changements radicaux, le couple royal quitte Thèbes pour s’installer dans une nouvelle cité (site actuel de Tell el-Amarna) : Akhetaton (« l’horizon d’Aton »). Encore une autre chose étonnante : il est possible que Néfertiti ait occupé la place de Grande Prêtresse du culte d’Aton ! Poste normalement réservé au souverain…

Lorsque l’on arrive à la douzième année de règne d’Akhenaton, Néfertiti disparaît étrangement de la vie publique. Entre temps, elle a eu six filles de son époux. On retrouve Merytaton (épouse de Semenkharê ?), Maketaton (morte très jeune), Ankhsenpaaton (épouse de Toutankhamon), Néfeméferouaton, Néfeméferourê et Sétépenrê (pour les trois dernières, on ne connaît que leur nom).

Néfertiti et Akhenaton en compagnie de leurs filles, sous la protection du dieu solaire Aton, exposé au Musée du Caire, Egypte

Néfertiti et Akhenaton en compagnie de leurs filles, sous la protection du dieu solaire Aton, exposé au Musée du Caire, Egypte

Malheureusement, plusieurs d’entre elles décédèrent d’une maladie inconnue. C’est pourquoi il est possible de supposer que la reine, très affectée par le décès de ses filles, s’est volontairement retirée de la vie politique du Royaume. Elle se sépara ainsi de son époux et c’est sa fille Mérytaton qui lui succéda en tant que Grande Epouse Royale. On pense que lors de son retrait du pouvoir, Néfertiti emmena avec elle, dans le palais septentrional, le jeune Toutankhamon, qu’elle aurait adopté.

Durant la quatrième année du règne d’Akhenaton, Néfertiti disparut complètement de l’iconographie égyptienne. A certains endroits, son nom aurait même été effacé à coup de marteau sur les murs. Sans grande surprise, cette période correspond à la corégence de Smenkhkarê et d’Akhenaton. Certains croient que Néfertiti et Smenkhkarê seraient une seule et même personne. Ce nom ne serait qu’une couverture pour gouverner, dans l’ombre, aux côtés de son époux. Autre hypothèse, il est possible que Néfertiti ait été exclue du pouvoir par une rivale du nom de Kiya. On ne sait que peu de choses sur elle, si ce n’est qu’elle a reçu le titre de « Très aimée du roi ». Certainement car elle aurait donné un héritier mâle à Akhenaton (peut-être Toutankhamon) alors que Néfertiti ne lui a donné que des filles. On perd toutes traces de Kiya en l’An 12 du règne. Là aussi les spéculations vont de bon train : Néfertiti l’aurait éliminée par jalousie ou Kiya serait Néfertiti elle-même !

Quoi qu’il en soit, tout ceci reste du domaine de l’hypothèse ! Cependant, Akhenaton et Smenkhkarê moururent quasiment à la même période.

Une autre hypothèse, qui vient à l’encontre de la première, serait de dire que Néfertiti aurait poursuivi son influence durant les premières années du règne de Toutankhamon, du fait de son jeune âge. Ainsi, la mort de Néfertiti coïnciderait avec le retour au culte d’Amon ordonné en l’An 3 de ce règne. Mais ceci est totalement spéculatif et rien ne le prouve.

Pour conclure, nous voyons que la reine a été à l’origine d’un grand bouleversement religieux. Nous sommes passés d’un large panthéon composé de nombreux dieux, à une divinité unique ! Sans conteste, les actions de Néfertiti ont contribué au développement du monothéisme, comme source d’inspiration pour les religions actuelles.

Tombe :

La momie de Néfertiti n’a jamais été retrouvée. On sait que sa tombe devait être à côté de celle d’Akhenaton mais aucune momie n’y reposait. Le tombeau ayant été profané, la momie a-t-elle été détruite ? Personne ne le sait. La date de la mort de Néfertiti et l’endroit de sa sépulture restent un des grands mystères de l’Egyptologie.

Taggé avec : nefertiti, reine, pharaon, toutankhamon, toutankhaton, toutankhaton, akhenaton, aton, masque