Les tombes de la vallée des rois en grand danger

Publié le samedi 28 novembre 2009 (mis à jour le samedi 28 novembre 2009) par Nico Recommander l'article à un(e) ami(e) Version imprimable Version PDF (0) Lire / Ecrire un commentaire :

Dans la vallée des rois, les tombeaux de Toutankhamon, Néfertiti ou encore Séthi 1er sont en grand danger. L’humidité et la chaleur générée par les milliers de touristes qui les visitent chaque jour détériorent les peintures et les sculptures. Des plaques de moisissure se sont formées dans certaines tombes. En août dernier, le gouvernement égyptien a annoncé des mesures draconiennes afin de préserver ces vestiges du passé. Des restrictions du nombre visiteurs devraient être mises en place ainsi que la fermeture définitive des tombes les plus exposées (la tombe de Toutankhamon, Néfertiti et de Sethy I). Les tombeaux seront remplacés par des répliques exactes. Des scientifiques travaillent déjà à l’élaboration de ces copies.

Chaque mois des milliers de touristes visitent la célèbre tombe de Toutankhamon (KV62). Bien que la tombe du jeune pharaon soit la plus petite tombe de la vallée de rois, elle est la plus visitée et donc la plus exposée à la chaleur et l’humidité. Cette tombe ne n’est pas la plus abimé, cependant depuis sa découverte en 1922 par Howard Carter et son ouverture au public, on a constaté l’apparition d’étrange tâche brune sur les peintures murales.

Déplacement du sarcophage de Toutankhamon Le sarcophage du roi Toutankhamon

Le chef des Antiquités égyptiennes, Zahi Hawass supervise le déplacement du roi Toutankhamon de son sarcophage, le 04 novembre 2007 dans la vallée des rois, à Louxor.

« A chaque fois que je vois la tombe de Toutankhamon, je m’interroge sur ces traces, qu’aucun scientifique n’est capable d’expliquer. » a déclaré Zahi Hawass.

Ainsi l’Egypte a annoncé le mardi 10 novembre 2009, qu’un partenariat avait été conclu avec l’Institut de conservation américain Getty (Getty Conservation Institute, GCI), pour la rénovation de la tombe de Toutankhamon. Les travaux de restauration vont s’étaler sur cinq ans pour un montant estimé à 1,5 millions de dollars selon le Los Angeles Times.

Le projet va se décomposer en trois phases. La première vient de débuter, la tombe est désormais fermée au public pour une durée indéterminée (le CSA n’a fait aucune annonce sur la durée de fermeture). Cette phase devrait s’étaler sur deux ans et elle a pour objectif de déterminer les causes de la détérioration.

Les phases suivantes seront réalisées en parallèles sur une période de trois ans. La deuxième phase vise à établir un plan de conservation de la tombe et des peintures. La dernière phase sera la mise en pratique du plan de conservation ainsi que l’application du programme de surveillance établie en étroite collaboration avec le CSA. En effet, tout au long du processus, le personnel et les restaurateurs du CSA seront formés à la restauration et la gestion de sites historiques.

La restauration de la tombe de Toutankhamon se veut comme un modèle pour la conservation des autres tombes et monuments qui parsèment l’Egypte.

« Notre but final est de réaliser, avec nos collègues égyptiens, un plan d’entretien et de conservation à long terme du plus célèbre tombeau de la Vallée des rois pour servir de modèle dans le domaine de la préservation des sites comparables », conclut Tim Whalen, le directeur de l’institut américain.

Sources / Pour en savoir plus :

ArtClair : Le Getty va restaurer la tombe de Toutankhamon (fr)
El Ahram : Le jeune pharaon retrouvera son éclat (fr)
Le Figaro : Les tombeaux de la Vallée des Rois en sursis (fr)

Taggé avec : tombe, toutankhamon, rénovation, conservation