Les articles

Sinaï : vestiges de l'armée du pharaon

Actualité Egypte, vendredi 30 mai 2008 par Nico

Découverte du quartier général d'une armée pharaonique dans le Sinaï : (...) ercredi 28 mai 2008 au nord de Sinaï la plus grande forteresse datant du Nouvel Empire jamais découverte. La mission archéologique égyptienne sous la conduite de Dr Mohamad Abdel-Maqsoud, directeur de l’Administration centrale des antiquités égyptiennes du delta du Nil avait découvert cet important vestige lors des travaux de fouilles menés dans le cad (...) Lire la suite

Des antiquités volées rendues à l'Egypte

Actualité Egypte, dimanche 07 décembre 2008 par La presse canadiene

Des antiquités volées rendues à l'Egypte : (...) s mercredi au gouvernement égyptien, à Manhattan. Les objets comprennent des urnes, présentées lors de la cérémonie de restitution, provenant du site archéologique de Ma'adi, en périphérie du Caire, et sont vieux de 5600 ans au moins. "En les prenant en Egypte, le pilote a volé à une nation une partie de son histoire"a déclaré Peter Smith, respons (...) Lire la suite

Soldat de pharaon

Vie Quotidienne, jeudi 17 mai 2007 par Benjamin

Soldat de pharaon, les soldats en egypte ancienne : (...) ; tout d’abord pour se protéger des attaques venues des terres voisines, mais aussi pour élargir son territoire ou encore assurer le contrôle de ses lointaines colonies. Notez que la seconde raison était souvent employée comme argument de défense par les pharaons désireux de conquêtes. Il faut cependant avouer que les égyptiens étaient plutôt des pays (...) Lire la suite

Ahmosis

Pharaons, lundi 26 septembre 2005 par Nico, bonnemine35

Ahmosis (Ahmose) : (...) , "Vénérable de devenirs" qui va se transformer en ka-em-Ouaset "Le taureau de Thèbes". Nom de Nebty : Tout-mésout, "Complet de naissance". Nom d’Horus d’or : tjes-taouy, "qui relie les Deux Terres". Nom de couronnement : Nebpéhétyrê, "Le maître des Deux Puissances de Rê" ou "Rê est maître de la force". Nom de Fils de Rê : Ahmosis, "La lune est (...) Lire la suite

Thoutmosis III

Pharaons, mercredi 28 décembre 2005 par Nico, bonnemine35

Thoutmosis 3 : (...) : Men-kheper-Rê, "Celui qui établit la forme de Râ". Nom de Fils de Rê : Djehouty-mes, Celui qui est né de Thot". Transcription : Djehutymes, Thoutmose, Thoutmoses ou Thoutmôsis. Thoutmosis II et Isis (une concubine) Aménophis II (son fils). Surnommé le « Napoléon Egyptien », Thoutmosis III prit le pouvoir après une corége (...) Lire la suite

La description de l'Egypte dévoilée au musée de Gajac

Actualité Egypte, mardi 13 septembre 2011 par Nico

Exposition - La description de l'Egypte dévoilée au musée de Gajac : (...) , adressée par Bonaparte à ses troupes avant la bataille des Pyramides, symbolise à elle seule le bilan de la Campagne d'Égypte : un désastre militaire qui aboutit en 1801 à la capitulation de l'armée française, mais qui n'en a pas moins changé la face du monde en donnant naissance à l'Égyptologie. Le grand Sphinx de Gizeh dans la Description de (...) Lire la suite

Kamosis

Pharaons, vendredi 28 octobre 2005 par Nico, bonnemine35

Kamosis (Kamose) : (...) us : Khay-hernesetef, "Celui qui a été couronné sur son trône". Sedjefa-taoui, "Celui qui nourrit les Deux Terres". Nom de Nebty : Ouhem-menou, "Celui qui renouvelle les fortifications". Nom d’Horus d’or : Hornefer-khab-taoui, "L'Horus parfait qui courbe les Deux Terres". Nom de couronnement : Ouadj-kheper-Rê, "Rê est florissant d'apparition". Nom d (...) Lire la suite

La démocratie à l'égyptienne

Visites/Voyages, jeudi 18 octobre 2007 par Benjamin Wiacek

La démocratie à la mode égyptienne : (...) on accession au pouvoir, sa réélection à quatre reprises avec des scores dépassant les 95% suscite de nombreuses interrogations, mais ce ne sont pas les seuls reproches faits à cette république arabe, sa politique intérieure est elle aussi sujette à caution. Begin, Carter et el-Sadate au fond, 1978, Camp David Suite à l'assassinat du préside (...) Lire la suite

Toutankhamon magazine n°36

Actualité Egypte, jeudi 29 novembre 2007 par Nico

Revues - Toutankhamon magazine numéro 36 : (...) ial « Pharaon » par Yannick Le Pape et Miléna Perraud (page 6) L’exposition, qui s’est tenue à Venise en 2002 et qui a été présentée à l'Institut du monde arabe à Paris en 2005, a ouvert ses portes au Musée des Beaux-Arts de Valenciennes le 5 octobre 2007. Brèves (page 11) Biographie Aÿ, 2ème partie, par François Tonic (page 12) Dossi (...) Lire la suite

Toutankhamon magazine n°35

Actualité Egypte, vendredi 12 octobre 2007 par Nico

Revues - Toutankhamon magazine numéro 35 : (...) En bref (page 50) Découverte Le plus vieux barrage du monde, par François Tonic (page 7) Dans la grande banlieue du Caire, perdu dans un des nombreux ouadis de la région, un monument inconnu de la plupart des gens résiste aux siècles et aux hommes depuis plus de 4600 ans. Il s’agit du plus vieux barrage du monde. Un ouvrage unique en Égypte (...) Lire la suite

Sos colis alimentaires pour Louxor

Actualité Egypte, jeudi 29 août 2013 par Sethy

Sos colis alimentaires pour Louxor : (...) onc plus aucun revenu. Les enfants sont mal nourris. En résultent de graves carences, des maladies. Pas d’argent pour le médecin et les médicaments ! L’association “Les Enfants de Louxor” œuvre depuis de nombreuses années pour leur venir en aide. Aujourd’hui, votre participation est plus que jamais souhaitée. Afin de pouvoir apporter aux famil (...) Lire la suite

Ramsès Ier

Pharaons, samedi 08 mars 2008 par Benjamin

Ramsès 1er : (...) , Ouadj nesyt » Taureau puissant, qui rajeunit la royauté. Nom de Nebty : Celui qui apparaît en roi à l’égal d’Atoum . Nom d’Horus d’or : « Semen Maât Khettaoui » Celui qui affermit Maât à travers le pays des deux rives. Nom de couronnement : « Menpehtyrê » Etabli par la force de Râ. Nom de naissance : « Ramsès » Râ l’a fait naître L’identi (...) Lire la suite

Le musée de la Nubie

Visites/Voyages, lundi 08 janvier 2007 par Nico

Le musée de la Nubie : (...) uités de Nubie accueille les vestiges d'une civilisation dont les terres ont été englouties par le lac Nasser. Ce musée est tout entier consacré à la Nubie, cette région riche en minéraux que les égyptiens, dès les premières dynasties, s’employèrent à contrôler. L'histoire, l'art et la culture de cette région sont présentés depuis la Préhistoire jusqu'à (...) Lire la suite

Ramsès II

Pharaons, lundi 05 décembre 2005 par Benjamin

Ramsès 2 : (...) puissant aimé de Maât" Nom de Nebty : "Qui protège l'Egypte et subjugue les pays étrangers". Nom d’Horus d’or : "Riche en années, grand de victoires". Nom de couronnement : "Riche en Vérité de Rê, élu de Rê" Nom de Fils de Rê : "Rê lui a donné la naissance, l'aimé d'Amon" Sethy Ier et Touya Mineptah (un de ses fils). Ramsès 2 es (...) Lire la suite

La Basse Époque

Histoire et Chronologie, mardi 15 janvier 2008 par Nico, Francois Daumas

La Basse Époque de l'Egypte antique ancienne : (...) ccessives de souverains étrangers, entrecoupée de courtes périodes d'indépendances. La Basse Époque s'étend approximativement de ~664 av J.C. à ~332 av J.C. La Basse Époque englobe les dynasties XXV à XXXI. Pour en savoir plus, voir l'article : Listes des pharaons La période précédent la Basse Époque est appelée la troisième période inter (...) Lire la suite

Les Scribes

Vie Quotidienne, samedi 12 mai 2007 par Nico, Benjamin

Les scribes : (...) armée, administration des temples ou institution de l'Etat, appartiennent à une classe bien définie et assez fermée. Il semblerait que seulement 1 à 4% de la population pharaonique savait lire, ainsi le sesh se détachait de l'analphabétisme environnant grâce à sa connaissance des secrets de l'écriture et de la lecture. Le scribe partageait ses talents, (...) Lire la suite

Isis-Nofret (ou Isis Néferet)

Pharaons, dimanche 16 mars 2008 par Benjamin

Isis-Nofret (ou Isis Néferet) : (...) J.-C. « Isis la belle » Grande Epouse royale de Ramsès II : Elle possédait ce titre, tout comme Néfertari (l’épouse préférée), mais n’avait quasiment aucun rôle avant la mort de cette dernière en l’an 26. Elle était d’ailleurs totalement absente de l’iconographie égyptienne avant cette date. Ainsi, même si elle était une Grande (...) Lire la suite

L'Ancien Empire

Histoire et Chronologie, lundi 04 février 2008 par Nico, Francois Daumas

L'Ancien Empire de l'Egypte antique ancienne : (...) C'est la période de stabilité la plus longue de l'histoire de l'Egypte. L'Ancien Empire s'étend approximativement de ~2700 av J.C. à ~2190 av J.C. L'Ancien Empire se compose de quatre dynasties : la IIIème, la IVème, la Vème et la VIème dynasties. Pour en savoir plus, voir l'article : Listes des pharaons Durant toute cette période, la capita (...) Lire la suite

Les écritures amérindiennes

Histoire et Chronologie, mercredi 18 juillet 2007 par Benjamin

Les écritures amérindiennes : (...) en Amérique centrale ou encore en Amérique du Sud. Il désigne un ensemble très large de peuples qui a dominé pendant des siècles, avant l’arrivée des colons, le continent américain. C’est pourquoi, nous n’allons étudier que trois d’entre eux et plus particulièrement leur écriture. La civilisation maya s’apparentait à un peuple très puissant (...) Lire la suite

Le dictionnaire

Char :

Le char fut introduit tardivement en Egypte ainsi que le cheval. C'est probablement un peu avant le Nouvel Empire, pendant l'occupation par les Hyksos que les Égyptiens en découvrirent les avantages au point qu'il devint l'un des élèments indispensables des armées royales.

Hittites :

Peuple du plateau anatolien, situé en Turquie, dont le langage est le plus ancien du monde indo-européen. Les Hittites sont apparus en Turquie au début du second millénaire avant J.C. en prenant par la force l'Anatolie centrale dont le royaume de Hattousa et sa Capitale Boghazkoï. Ils sont le résultat d'un mélange de populations indo-européennes et asiatiques qui empruntèrent leur écriture aux Babyloniens dont ils conquirent le royaume 1515 avant J.C. Après un passage à vide causé par des troubles internes, l'Empire Hittite se réorganisa et une armée, sous les ordres du roi Moursil Ier s'empara d'Alep puis de Babylone où elle provoqua l'effondrement de la dynastie Amorite. Ils accrurent leur autorité sur la Turquie centrale la Syrie et les plaines du nord de la Mésopotamie. L'Empire va dès lors s'étendre du Pont-Euxin à l'Oronte et à l'Euphrate. Le Mitanni sera un enjeu très brûlant entre l'Empire Hittite et l'Egypte qui tient à conserver ses frontières à l'abri de l'appétit de ces gourmands envahisseurs et rêve en même temps d'expansion vers l'est. Séthy Ier conquit la Palestine et s'aventura jusqu'à la ville de Kadesh qu'il captura. La ville fut reprise par les Hittites et devint pour le successeur de Séthy, Ramsès II, une obsession. Mais après une âpre bataille aux abords de la ville, Ramsès dut renoncer à sa capture et arriva à conclure un traité de paix avec Hattousil III. L'empire Hittite disparaîtra toutefois sous les assauts des peuples de la mer vers 1200 avant J.C.

Qadesh :

Aujourd'hui Tell Nebi Mend, elle est située sur les bords de l'Oronte. Ramsès II y battit les armées du roi hittite Mouwattali.

Rosette (pierre de) :

Rosette (pierre de)

Pendant 1400 ans personne ne put lire l'écriture des anciens égyptiens. Certains grands esprits scientifiques tentèrent de déchiffrer ces mystérieux signes idéographiques, mais sans résoudre le problème. En 1799, un soldat de l'armée Napoléonienne découvrit à Rosette une pierre de basalte noir contenant un texte rédigé en trois écritures différentes. La partie supérieure comportait des signes hiéroglyphiques, la partie centrale était rédigée en démotique et le bas en grec. Le texte, un édit royal datant du 27 mars en 196 avant J.C. faisait mention des avantages dont bénéficiait Ptolémée V Epiphane sur l'Egypte au moment de son couronnement. La pierre fut confisquée à l'armée française par la marine britannique, mais des copies des trois textes furent mises à la disposition des grands linguistes européens. Jean-François Champollion fut le premier à trouver la clé. Pendant 14 ans, il étudia ces textes, les compara à d'autres et en 1822 annonça, dans une lettre à l'Académie Royale des Inscriptions, qu'il avait découvert le concept de l'écriture hiéroglyphique. La pierre de Rosette venait d'ouvrir les portes de l'égyptologie.

Les photos

Boucliers et porte flèches : (...) Dans le monde antique, l’Egypte était considérée comme le pays le plus pacifique. Ses frontières naturelles, à savoir la première cataracte du Nil à Assouan, les déserts de l’Est et de l’Ouest de la vallée du Nil et la côte méditerranéenne au nord étaient (...) Lire la suite / Voir l'image

Compagnie de guerriers nubiens armés : (...) Depuis le moyen empire, des textes nous indiquent que dans l'armée égyptienne, les nubiens combattaient côte à côte avec les Égyptiens. Dans le moyen empire, nous trouvons les nubiens représentés dans l'infanterie militaire, comme vu ici sur ce mod (...) Lire la suite / Voir l'image

Hièroglyphes et pharaon : (...) Après le Nouvel Empire, pendant les périodes d'invasions et de troubles sociaux, la zone de Thèbes-Ouest devint peu sûre. Des brigands la sillonnèrent en bandes armées dont certaines subsistèrent jusqu'au XXème siècle ap. J.-C. Medinet-Habou devint un (...) Lire la suite / Voir l'image

Porte d'entrée du temple : (...) Selon le grand papyrus Harris, Ramsès III aurait consacré 62 626 personnes au service de son temple. En majorité des prisonniers de guerre que les armées égyptiennes avaient faits durant les guerres contre les libyens et les peuples de la Mer. Les piè (...) Lire la suite / Voir l'image

Représentation de la parade victorieuse : (...) Jusqu’au début de la XVIIIème dynastie le cheval était inconnu en Egypte. Le char de combat, d’origine syrienne, est vraisemblablement introduit en Egypte par les Hyksôs, Il est vite intégré dans l’Armée de Pharaon. La charrerie accède dès lors à un stat (...) Lire la suite / Voir l'image