Les articles

Carte de l'Ancien Empire

Histoire et Chronologie, mardi 20 septembre 2005 par Nico

L'Ancien Empire | Carte de l'Egypte antique ancienne : (...) (...) Lire la suite

Découverte d’un complexe funéraire

Actualité Egypte, jeudi 24 juillet 2008 par Benjamin

Découverte d’un complexe funéraire de l’Ancien Empire : (...) de treize tombes près d’Abydos, en Haute-Egypte. Ces dernières renfermaient des sarcophages en bois qui appartenaient apparemment à des hauts fonctionnaires de l’Ancien Empire. Sarcophage en bois similaire à ceux retrouvés près d’Abydos, Musée de la Nubie, Assouan Ces sarcophages en bois contenaient encore quelques restes osseux. Mais ce n (...) Lire la suite

Khnoum

Dieux et Divinités Egyptiens, mercredi 05 octobre 2005 par Nico

Khnoum | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) é et on le retrouve dans une dizaine de villes d'Égypte sous des formes variées. Bélier ou homme à tête de Bélier aux cornes horizontales. Il tient dans sa main la croix ansée (ankh). Ancien dieu égyptien, Khnoum (le maître de l'eau fraîche) est le dieu des cataractes et puissance créatrice dans la mythologie égyptienne. Il contrôlait la c (...) Lire la suite

Snéfrou

Pharaons, lundi 26 septembre 2005 par Nico, bonnemine35

Snéfrou : (...) de Fils de Rê : Snéfrou, "Celui de beauté". Transcription : Snéfrou (ou Sénéferou) Houni et Meresânkh Ier Chéops (son fils). Snefrou fut le fondateur de la 4e dynastie et un bâtisseur exceptionnel. L’équilibre intérieur du pays et l’autorité bienveillante du monarque permirent la construction des célèbres pyramides de Snefrou. L’u (...) Lire la suite

Carte de l'époque Prédynastique

Histoire et Chronologie, mardi 20 septembre 2005 par Nico

L'Époque Prédynastique | Carte de l'Egypte antique ancienne : (...) (...) Lire la suite

Pépi 2

Pharaons, samedi 23 septembre 2006 par Nico

Pépi 2 : (...) Rê est parfait quant au ka. » Nom de couronnement : Pépi Pépi I et Ânkhnesmérirê II. Pépi II, fils de Pépi I, est le personnage central de VIe dynastie. Selon la légende, il aurait régné sur l’Egypte durant 94 ans, le règne le plus de l’histoire, toute civilisation confondue. Aujourd’hui, nous somme sûre que Pépi II a régné au moins 64 a (...) Lire la suite

Sources de notre connaissance

Vie Quotidienne, jeudi 08 septembre 2005 par Nico, Aude

Médecine en Egypte ancienne - Les sources de notre connaissance : (...) à Abydos et Saïs à la Basse Epoque. Il y recevait sans doute un enseignement pratique en ayant la possibilité d’affiner ses connaissances auprès de grands médecins, mais il étudiait surtout les écrits existants conservés dans les bibliothèques de papyrus médicaux. Les scribes recopiaient sans cesse ces papyrus afin de conserver la mémoire de cette scien (...) Lire la suite

Khonsou

Dieux et Divinités Egyptiens, jeudi 20 octobre 2005 par Nico

Khonsou | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) coiffé du globe lunaire, aspect adulte ou enfant au crane rasé portant la mèche latéral de l'enfance, avec un corps en forme de chrysalide enveloppé dans une gaine moulante tenant dans les mains les emblèmes de la royauté. A l'origine divinité lunaire dont le nom signifiait « le voyageur » et qui luttait contre les forces des ténèbres aux côtés d (...) Lire la suite

Khéphren

Pharaons, mercredi 16 novembre 2005 par Benjamin

Khéphren : (...) yptien : Khâef Rê Translittération : xafra Transcription : Khafrê Son père était Khéops, sa mère Henoutsen et son demi-frère Djédefrê. Son fils : Mykérinos. Khéphren est évidemment associé à l’une des trois pyramides de Gizeh (sa pyramide est presque aussi monumentale que celle bâtie par Cheops), il est ainsi un des pharaons (...) Lire la suite

Min

Dieux et Divinités Egyptiens, mardi 06 décembre 2005 par Nico

Min | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) équerre en arrière de la tête et portant le flagellum royal. Il est coiffé d'une couronne surmontée de deux hautes plumes et son corps est gainé dans un linceul, ce qui lui donne la forme d'une momie. Il est « le taureau de sa mère », la déesse ciel qu'il féconde chaque soir pour donner naissance au soleil. Antique divinité vénérée à Coptos et (...) Lire la suite

Atoum

Dieux et Divinités Egyptiens, mardi 04 octobre 2005 par Nico

Atoum | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) présenté sous l'apparence d'un homme coiffé de la double couronne de Haute et Basse-Égypte, tenant dans les mains le sceptre Ouas et la croix ansée (Ankh) et vêtu de la tunique à bretelles. Il est parfois représenté en homme à tête de bélier. Très ancien dieu cosmique, Atoum est une des divinités créatrices primordiales, et est l'ancêtre des élém (...) Lire la suite

Djoser

Pharaons, mercredi 28 septembre 2005 par Nico, bonnemine35

Djoser (Djéser) : (...) Dsr Nom d’Horus : Netjery-khet , "La corporation (des dieux) est divine". Nom de Fils de Rê : Djéser, "le saint . Transcription : Netererkh Djéser Djoser. Sékhemkhet. Djoser régnait sur une Egypte unie ce qui lui permit d'édifier, grâce à l’aide de son génial architecte Imhotep, la pyramide à degrés de Saqqarah. Premier ministre et (...) Lire la suite

Mykérinos

Pharaons, dimanche 20 novembre 2005 par Benjamin

Mykérinos : (...) om égyptien : MenkaouRê Translittération : MnkA.w-ra Son père est Khéphren et son grand père Khéops. On ne sait rien de sa mère. Son fils : Shepseskaf. On ne sait quasiment rien de son règne à l’exception de quelques récits rapportés par des observateurs étrangers tel Hérodote. D’après ce dernier, Mykérinos fut un pharaon trè (...) Lire la suite

Les Textes des Pyramides

Actualité Egypte, mercredi 21 novembre 2007 par Christiane Hachet

Livre - Projet d'édition : Les Textes des Pyramides : (...) nt un caractère mythique et sacré. Entourés de mystère à l’instar de la construction elle-même des pyramides, ils ont fasciné un large public depuis leur découverte par Maspero à la fin du XIXe siècle. Depuis l’édition synoptique de Kurt Sethe (1908-1922) consacrée aux textes présentés par les pyramides des pharaons des Ve et VIe dynastie, les traducte (...) Lire la suite

Maât

Dieux et Divinités Egyptiens, jeudi 20 octobre 2005 par Nico

Maât | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) ou parfois en forme de plume. Déesse égyptienne symbole de l’ordre cosmique, de la justice et de la vérité. Elle est considéré comme la fille du dieu solaire Rê et comme la compagne de Thot. Elle symbolise l’équilibre de l’ordre de l’univers et établit le code de comportement des êtres humains, c'est grâce à elle que le monde fonctionne. L (...) Lire la suite

Les Portes du Ciel

Actualité Egypte, samedi 07 février 2009 par Nico

Exposition - « Les Portes du Ciel » : visions du monde dans l’Égypte ancienne : (...) Stèle de la dame Tapéret Troisième Période Intermédiaire, XXIIe dynastie , Xe ou IXe siècle avant J.-C. © Musée du Louvre/C. Décamps Dans la langue des anciens Égyptiens, « Les Portes du Ciel » désignent les battants du tabernacle abritant la statue d’une divinité. Symbolisant le point de passage vers un autre monde, cette locution s’applique (...) Lire la suite

L’alphabet grec, une étape clé

Histoire et Chronologie, mercredi 18 juillet 2007 par Benjamin

L’alphabet grec, une étape clé : (...) remier à intégrer des voyelles. C’est également à cette période que le concept de majuscule et de minuscule est apparu. L’apport non négligeable de cette culture mérite donc que l’on s’y attarde. Comme cela a déjà été évoqué, l’alphabet grec dérive de celui employé auparavant par les phéniciens. Ce dernier est composée de 22 lettres, toutes des conso (...) Lire la suite

L'Ancien Empire

Histoire et Chronologie, lundi 04 février 2008 par Nico, Francois Daumas

L'Ancien Empire de l'Egypte antique ancienne : (...) C'est la période de stabilité la plus longue de l'histoire de l'Egypte. L'Ancien Empire s'étend approximativement de ~2700 av J.C. à ~2190 av J.C. L'Ancien Empire se compose de quatre dynasties : la IIIème, la IVème, la Vème et la VIème dynasties. Pour en savoir plus, voir l'article : Listes des pharaons Durant toute cette période, la capita (...) Lire la suite

Secrets de momies au musée de Jublain

Actualité Egypte, samedi 24 septembre 2011 par Nico

Exposition - Secrets de momies, pratiques funéraires en Egypte ancienne au musée de Jublain : (...) 8 juillet au 13 décembre 2011, au musée archéologique de Jublains. Affiche de l'exposition Secrets de momies Autour des deux célèbres momies de Besançon, que des scanners récents ont révélées dans tous leurs secrets, l'exposition invite à une découverte de la mort, telle qu'elle est vécue et rêvée par les anciens Egyptiens. Les pièces pha (...) Lire la suite

Thôt

Dieux et Divinités Egyptiens, jeudi 20 octobre 2005 par Nico

Thôt | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) et noir, ou comme un babouin hamadryas. Dieu égyptien à caractère lunaire ; à Hermopolis il était la divinité suprême ; il avait le corps d’un homme et la tête d’un ibis, parfois d’un singe, et portait sur la tête le croissant de lune. Vénéré comme le dieu de la parole créatrice, de l’écriture et du calcul, et considéré comme le scribe des die (...) Lire la suite

Anuket (Anoukis)

Dieux et Divinités Egyptiens, samedi 01 octobre 2005 par Nico

Anuket (Anoukis) | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) usivement consacrés (comme sur l'île de Séhel). Elle partageait aussi certains temples avec les autres membres de la triade (comme par exemple sur l'île d'Éléphantine). Elle était également adorée en Nubie et à Kômir, où elle était associée à la déesse Nephthis. Sous forme humaine habillée d'une robe moulante et coiffée d'une couronne faîte de pl (...) Lire la suite

Découverte d'une tombe à Saqqarah

Actualité Egypte, mercredi 11 février 2009 par Nico

Découverte d'une tombe pharaonique contenant près de 30 momies : (...) de la région de l'ancienne Memphis, où se trouvent d'innombrables tombes et les premières pyramides pharaoniques. Lundi 9 février 2009, Zahi Hawass, le patron des antiquités égyptiennes, a annoncé la découverte de 30 momies dans une tombe pharaonique ancienne de 4.300 ans, à Gisr al-Moudir, aux abords du Caire à l’ouest de Saqqarah. « La salle de sép (...) Lire la suite

Lonely Planet - Egypte

L'égyptothèque, jeudi 01 mai 2008 par Nico

Guide de voyage - Lonely Planet - Egypte : (...) agination des voyageurs. Outre ses sites envoûtants, héritage des pharaons, des Grecs, des Romains ainsi que des premiers chrétiens et musulmans, le pays est un subtil mélange d'Orient et d'Occident, de splendeur et de misère, d'ancien et de nouveau. Subsistent en Égypte les fellahin (fermiers) de la vallée du Nil qui utilisent les outils archaïques de (...) Lire la suite

La 1ère période intermédiaire

Histoire et Chronologie, lundi 04 février 2008 par Nico, Francois Daumas

La 1ère période intermédiaire de l'Egypte antique ancienne : (...) pays. La première période intermédiaire s'étend approximativement de ~2190 av J.C. à ~2022 av J.C. La première période intermédiaire couvre de la VIIème à la Xème dynastie et une partie de la XIème dynastie. Pour en savoir plus, voir l'article : Listes des pharaons Durant toute cette période, la capitale se trouve à Memphis (VIIème et VIII (...) Lire la suite

Le rite de fondation d'un temple égyptien

Pharaons, mercredi 19 novembre 2008 par Nebetbastet

Le rite de fondation d'un temple égyptien : (...) . Les scènes des rites de fondation sont révélées depuis l'Ancien Empire. On trouve plusieurs scènes dans le temple funéraire de Thoutmosis III situé à Thèbes ouest. A Karnak, des scènes du rite de fondation figurent sur le mur ouest de la salle hypostyle et spécialement sur le pylône de Ramsès II. Ces représentations apparaissent dans les temples p (...) Lire la suite

La titulature : les noms du pharaon

Pharaons, mardi 31 mars 2009 par Benjamin

La titulature royale : les noms du pharaon : (...) présenter comme l’égal des dieux. Ces « noms » pouvaient également être vus comme les garants de son immortalité de part le fait qu’ils subsisteraient bien après son départ dans l’autre monde. Ils étaient présents sur tous les textes officiels ainsi que sur les différents monuments à la gloire du souverain. Dès la fin de l’Ancien Empire, ces titres (ou (...) Lire la suite

Alphabet phonétique des hiéroglyphes

Les hiéroglyphes / L'écriture, samedi 02 mai 2009 par Nico

L'alphabet phonétique des hiéroglyphes égyptiens : (...) ancienne. L'égyptien ancien est une écriture sémitique, ceci signifie qu'il n'y avait pas de voyelles. "a", "A", "i", "w", sont des "semi-voyelles" (ou semi-consonnes). Chaque unilitère représente donc une consonne. Le regroupement de ces hiéroglyphes peut-être considéré comme un pseudo alphabet. C’est une classification moderne ayant pour base la ph (...) Lire la suite

Le musée du Louvre

Visites/Voyages, vendredi 28 octobre 2005 par Nico

Le musée du Louvre : (...) crés aux expositions). Le bâtiment est un ancien palais royal, situé au cœur de la ville de Paris, entre la rive droite de la Seine et la rue de Rivoli. Sa cour principale est dans l'axe des Champs-Élysées et forme une partie de l'axe historique. C'est l'un des plus anciens musées et le troisième plus grand au monde. Le Louvre possède une longue histoir (...) Lire la suite

La contrebande de momies

Actualité Egypte, lundi 17 mars 2008 par Benjamin

Les pilleurs des temps modernes : la contrebande de momies : (...) nnes dont une tentative de vente de momies jusque là inconnues des autorités concernées. Le pillage de tombes est une histoire qui a commencé il y a de cela très longtemps. Les trésors funéraires des défunts ont toujours attiré certains hommes soucieux de réaliser encore plus de profit. En Egypte, il semblerait que les pillages aient débuté dès la fi (...) Lire la suite

Liste des pharaons classés par période et dynastie

Histoire et Chronologie, dimanche 13 janvier 2008 par Nico

Liste des pharaons classés par période et dynastie : (...) que et regroupés par dynastie et période. Cette liste est une compilation de nombreuses sources de références sur le sujet. Pour ne pas surcharger ce tableau seul les dates des périodes sont affichées. Pour les dates des dynasties, de règne des pharaons ou tout simplement pour avoir plus d'informations, nous vous invitons à cliquer sur les liens (en sav (...) Lire la suite

Le Moyen Empire

Histoire et Chronologie, lundi 04 février 2008 par Nico, Francois Daumas

Le Moyen Empire de l'Egypte antique ancienne : (...) ce. Le Moyen Empire s'étend approximativement de ~2022 J.C. à ~1786 av J.C. Le Moyen Empire comprend la fin de la XIème dynastie et la XIIème dynastie. Pour en savoir plus, voir l'article : Listes des pharaons Durant toute cette période, la capitale se trouve à Thèbes puis sera déplacé à Itch-Taouy au sud de Memphis. La période précéde (...) Lire la suite

Itinéraire

Rencontres égyptologiques, dimanche 05 novembre 2006 par Nico, Vincent Euverte

L'Egypte à Paris (18/11/06) - Itinéraire : (...) pe, l’hôtel Fleubet - deux sphinges gardent l'entrée de la rue depuis 1680. Remontée à travers le marché Saint-Paul pour croiser la rue Saint-Antoine, fondateur de monastères du Fayoum et de la Mer Rouge. À travers les vieilles rues du Marais, nous arrivons à l'hôtel Salé (qui abrite maintenant le musée Picasso) - 2 sphinges du XVIIe aux pattes an (...) Lire la suite

Apophis

Dieux et Divinités Egyptiens, vendredi 03 février 2006 par Nico, Nicolas Esse

Apophis (Apopis) | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) dynastie, peinture sur stuc. Apophis est représenté par un serpent de taille gigantesque. Il peut aussi prendre la forme de l'hippopotame, de l'oryx ou de la tortue. Apophis (Apopis), dieu-serpent (Aâpep), symbolise la puissance originelle, toujours repoussée mais jamais anéantie. Cet énorme serpent est le symbole du non-être, de (...) Lire la suite

L'astrologie

Vie Quotidienne, samedi 20 août 2005 par Nico

L'astrologie égyptienne : (...) criture, les phases de la lune, le mouvement diurne du soleil et les éléments lumineux de la voûte céleste nocturne. Toute la culture de l’Egypte antique en était imprégnée. En effet ils voyaient dans le ciel l’expression d’un ordre supérieur, qu'ils tentèrent durant toute leur histoire d'exprimer dans leur vie de tous les jours (exemple : orientation (...) Lire la suite

L'Époque Thinite

Histoire et Chronologie, jeudi 17 janvier 2008 par Nico, Francois Daumas

L'Époque Thinite de l'Egypte antique ancienne : (...) 'Abydos, d'où étaient originaires les pharaons la Ière dynastie. L'Époque Thinite s'étend approximativement de ~3150 av J.C. à ~2700 av J.C. Ière et IIème dynastie, pour en savoir plus voir l'article : Listes des pharaons D'abord à Thinis sous la Ière dynastie, elle est délocalisé à Memphis lors de l'unification du pays au début de cette Ière (...) Lire la suite

La momie aux amulettes

Actualité Egypte, jeudi 17 juillet 2008 par Benjamin

Exposition - La momie aux amulettes : (...) ste à côté de chez vous ! Le musée des Beaux Arts et d’Archéologie de Besançon met en effet actuellement à notre disposition une riche exposition : la momie aux amulettes. Vous y retrouverez toute la collection égyptienne du musée ainsi que quelques pièces généreusement prêtées par le musée du Louvre. Mais ce qui en fait une exposition partic (...) Lire la suite

Limites de cette médecine

Vie Quotidienne, lundi 22 août 2005 par Nico, Aude

Médecine en Egypte ancienne - Les limites de la médecine égytienne : (...) bords de l’idée que la maladie est due à l’intervention de puissances surnaturelles, dieux ou démons. Mais, contrairement à ce qu’on a souvent cru, les premiers signes d’une approche rationnelle des maladies sont apparus bien avant Hippocrate et le miracle Grec. Dans des papyrus égyptiens antérieurs de plus d’un millénaire à Hippocrate, on trouve déjà, (...) Lire la suite

L'ogdoade d'Hermopolis

Dieux et Divinités Egyptiens, mercredi 15 juillet 2009 par Benjamin

L'ogdoade d'Hermopolis : (...) aient avant la création. Cette association mythique se composait de quatre couples divins représentant les quatre entités primordiales à la fois sous la forme masculine et sous la forme féminine. On retrouvait donc : Noun et Naunet, représentant l’eau primordiale, l’océan initial Hehou et Hehet, personnifiant l’infinité spatiale associée à l’océan (...) Lire la suite

La plus belle momie mise au jour en Egypte

Actualité Egypte, vendredi 13 février 2009 par Associated Presse (AP)

Une momie exceptionnelle mise au jour : (...) dans la nécropole de Saqqara, au sud du Caire, le 11 février 2009 Le directeur des monuments historiques égyptiens a présenté mercredi aux médias l'une des momies vieilles de 2600 ans découvertes il y a trois semaines lors de fouilles sur la vaste nécropole antique de Saqqara, au sud du Caire. Eclairés par des torches et des projecteurs de télév (...) Lire la suite

Le cancer : une maladie vieille de 3000 ans !

Actualité Egypte, lundi 30 avril 2012 par Benjamin

Le cancer : une maladie vieille de 3000 ans ! : (...) ifférentes que celles que nous connaissons aujourd’hui. D’après des chiffres de l’INSEE, en 2009, le cancer est la première cause de décès en France (30 %). Une étude récente sur une momie montre que cette pathologie pourrait être plus répandue que ce que l’on croyait à l’époque de l’Egypte ancienne. Jusqu’à maintenant, l’hypothèse inverse était en vigu (...) Lire la suite

La statue de Ramsès II du Caire déplacée !

Pharaons, lundi 28 août 2006 par Benjamin

La statue de Ramsès II du Caire déplacée ! : (...) ire a été déménagée vers un nouvel emplacement, situé dans le quartier des pyramides. La raison d’un tel changement a été longtemps débattue. Le colosse était en effet soumis à la pollution environnante ainsi qu’aux importantes vibrations dues à la station de métro située juste en dessous. Ramsès II commençait en effet à perdre son teint d’origine et d (...) Lire la suite

Déchiffrer les hiéroglyphes

L'égyptothèque, lundi 04 mai 2009 par Nico, Benjamin

Livre - Déchiffrer les hiéroglyphes de Bridget McDermott : (...) yphes de l'Egypte éternelle des pharaons. Même si vous n'avez aucune connaissance particulière en linguistique, cet ouvrage vous permet d'identifier les éléments les plus significatifs des hiéroglyphes et de lire les inscriptions sacrées gravées sur les temples, tombes ou objets divers. Des listes de vocabulaire et des conseils d'apprentissage faciles (...) Lire la suite

Le chat, un animal sacré

Vie Quotidienne, mercredi 16 janvier 2013 par Benjamin

Le chat en Egypte antique, un animal sacré : (...) ards. Il fut un animal incontournable ! Il était vu tantôt comme un protecteur, un fidèle compagnon, un partenaire de jeu ou tantôt comme une incarnation divine. En Egyptien ancien, le mot chat se dit « miou » (translittération : mw) et s’écrit de la façon suivante : Il a été domestiqué très tôt, entre le XXXème et le XXème siècle avant n (...) Lire la suite

Exposition Pharaon à l'IMA

Actualité Egypte, jeudi 11 août 2005 par Nico

Pharaon : Exposition Pharaon à l'Institut du Monde Arabe : (...) 'au 12 juin 2005. Pharaon. S’il est un mot qui symbolise la puissance et le mystère de l’Egypte, c’est bien celui-là. Défiant les millénaires, il évoque les grandes figures qui ont façonné l’histoire de l’Antiquité : Khéops, khéphren, Akhénaton, Toutânkhamon, Ramsès… le terme est bien des fois cité dans l’Ancien Testament, comme l’incarnation d’u (...) Lire la suite

Cheops

Pharaons, mardi 27 septembre 2005 par Nico, bonnemine35

Cheops (Kheops) : (...) om d’Horus : Medjedu. Nom de Fils de Rê : Khoufou diminutif de Khnoum-khouefoui, "Khnoum me protège". Transcription : Khoufou Snéfrou et Hétépheres Djedefrê (son fils). Cheops… ce nom fait rêver ! Cheops était en effet le bâtisseur de la première merveille du monde : la Grande Pyramide de Gizeh. Avec une base de 230m de côté et un (...) Lire la suite

Symbolique des animaux

Dieux et Divinités Egyptiens, lundi 16 mars 2009 par Nebetbastet

Symbolique des animaux en Egypte antique : (...) ion des fidèles dans les temples, était une caractéristique de la religion égyptienne. De leur temps, chaque nome vénérait une espèce animale particulière et la considérait tout entière comme divine sur l’étendue de son territoire. On retrouve dans les hiéroglyphes de très nombreux animaux dans un sens figuratif, mais également symbolique et phonétiq (...) Lire la suite

Le bœuf, la vache, et le taureau

Vie Quotidienne, mardi 17 mars 2009 par Nebetbastet

Le boeuf, la vache, et le taureau en Egypte antique : (...) indolent Nil, dans les enceintes sacrées des temples, au plus profond des sarcophages et dans les estomacs des égyptiens, voici le bœuf et ses compagnons, veau, vache, génisse… Mais quels rapports les habitants des Empires égyptiens entretenaient-ils avec les ruminants ? Très hiérarchisée, religieuse et complexe, la société de l’Egypte ancienne a accor (...) Lire la suite

Initiation aux hiéroglyphes

Les hiéroglyphes / L'écriture, samedi 30 septembre 2006 par Benjamin

Initiation à la lecture des hiéroglyphes : (...) ernière est très complexe et présente de nombreux aspects. Elle possède une richesse inouïe témoignant de l’art incomparable et l’intelligence des Egyptiens. Peu de gens en détiennent tous les secrets de nos jours. En effet, beaucoup de passionnés se bloquent devant la quantité impressionnante de symboles à connaître et le nombre important de sens qu’il (...) Lire la suite

Le musée de la Nubie

Visites/Voyages, lundi 08 janvier 2007 par Nico

Le musée de la Nubie : (...) uités de Nubie accueille les vestiges d'une civilisation dont les terres ont été englouties par le lac Nasser. Ce musée est tout entier consacré à la Nubie, cette région riche en minéraux que les égyptiens, dès les premières dynasties, s’employèrent à contrôler. L'histoire, l'art et la culture de cette région sont présentés depuis la Préhistoire jusqu'à (...) Lire la suite

Les triades dans la mythologie égyptienne

Dieux et Divinités Egyptiens, mercredi 15 juillet 2009 par Benjamin

Les triades dans la mythologie égyptienne : (...) giens égyptiens a été de regrouper les divinités. Auparavant, chacune d’elles était vénérée seule mais pour des raisons pratiques (le grand nombre de dieux) et dans un souci d’augmenter l’efficacité du culte et du pouvoir royal, la nécessité de trouver des schémas communs apparut comme un impératif. Le plus fréquemment, les dieux étaient rassemblés en (...) Lire la suite

Les lieux en hiéroglyphes

Les hiéroglyphes / L'écriture, mardi 10 février 2009 par Benjamin

Les lieux en hiéroglyphes : (...) elà du simple symbole et de la traduction littérale réductrice, l’écriture des anciens égyptiens était riche et permettait d’appréhender certains sujets avec une grande précision. Ce fut le cas avec les noms de lieux. En déchiffrant le nom d’un endroit, bien loin de la simple compréhension du mot, un nombre impressionnant d’informations nous parvenait s (...) Lire la suite

La 2ème période intermédiaire

Histoire et Chronologie, lundi 04 février 2008 par Nico, Francois Daumas

La 2ème période intermédiaire de l'Egypte antique ancienne : (...) e par un peuple étranger : les Hyksos. La deuxième période intermédiaire s'étend approximativement de ~1786 av J.C. à ~1552 av J.C. La deuxième période intermédiaire est composée des dynasties Hyksos de la XIIIème à la XVIème dynastie et de la XVIIème dynastie (parallèle à la XVème) dîtes thébaine. Pour en savoir plus, voir l'article : Listes (...) Lire la suite

Khnoum, le potier, crée l'univers sur son tour

Dieux et Divinités Egyptiens, lundi 30 janvier 2006 par Nico

Khnoum, le potier, crée l'univers sur son tour : (...) t les corps dans le sein maternel, le constructeur qui fait prospérer les deux oisillons et qui fait vivre les êtres encore enfants grâce au souffle de sa bouche, celui qui inonde le pays du grand flot de Nouou, tandis que le Grand Cercle liquide et la Grande Mer périphérique l'entourent. Il façonna sur son tour les dieux et les hommes, il modela le (...) Lire la suite

Jour 1 : Samedi 20 avril 2002

Visites/Voyages, mardi 06 décembre 2005 par Benjamin Wiacek

Le voyage de Nefermaat (avril 2002) - Croisière de Louxor à Assouan - Jour 1 : Samedi 20 avril 2002 : (...) n’y avait pas encore beaucoup de circulation sur l’autoroute. Un panneau indiquait la sortie pour l’aéroport. J’allai prendre l’avion pour partir une semaine en Egypte. L’Egypte… Depuis le temps que je rêvais d’y aller… Cela faisait de nombreuses années que je m’étais découvert une passion pour l’Egypte ancienne. Tout avait commencé lorsque j’étais e (...) Lire la suite

Liste des dieux égyptiens

Dieux et Divinités Egyptiens, mercredi 12 octobre 2005 par Nico

Liste des divinités et dieux egyptiens | Dieux égyptiens : (...) es éléments naturels, des événements de la vie et des sentiments. Ainsi, le panthéon égyptien fut l'un des plus imposants de toute l'histoire avec plus de sept-cents divinités. Voici une Liste non exhaustive des dieux égyptiens et divinités de l'Egypte antique : ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ A Ach: Dieu du désert de Libye proche d (...) Lire la suite

Le tahtib, un Art martial égyptien pluri millénaire vivant

Actualité Egypte, vendredi 11 mai 2012 par Marie Agnès Jacque

Le tahtib, un Art martial égyptien pluri millénaire vivant : (...) ent et du bâton ». Le terme nazaha a un champ sémantique assez large, il implique la droiture, l'intégrité, l'incorruptibilité, la souplesse, la subtilité, la compréhension, l'ouverture, l'esprit chevaleresque. En fin de compte, il qualifie l'homme accompli. Tahtib vient du mot hatab (morceau de bois). « Leab el Tahtib » (Lutte - joute - combat - duel a (...) Lire la suite

Offrandes aux Dieux d'Egypte

Actualité Egypte, mardi 18 mars 2008 par Nico

Exposition - Offrandes aux Dieux d'Egypte du 17 mars au 8 juin 2008 : (...) nte l'exposition : "Offrandes aux Dieux d'Egypte" du 17 mars au 8 juin 2008. Au printemps 2008, la Fondation Pierre Gianadda présentera l’exposition Offrandes aux Dieux d’Egypte. Cet événement est le fruit d’une nouvelle collaboration avec la prestigieuse institution The Metropolitan Museum of New Art de New York. Après les expositions : Le Metropoli (...) Lire la suite

Akhenaton

Pharaons, mercredi 30 août 2006 par Benjamin

Akhenaton (ou Aménophis IV) : (...) c son père Amenhotep III) mais autour de 1353 à 1336 avant J.C. Nom de naissance : Nefer-Kheperou-Rê ; ouâ en Rê « les manifestations de Rê sont parfaites ; l’Unique de Rê » Nom de couronnement (1ère titulature) : Amen-hotep Netjer heqa Iounou « Amon est satisfait, le dieu régent d’Héliopolis » Nom de couronnement (2de titulature) : Akhenaton (...) Lire la suite

Rêveries au Fil du Nil

Visites/Voyages, dimanche 18 mai 2008 par Laurence Rodriguez

Rêveries au Fil du Nil : (...) re tout en dégustant un chocolat chaud. La couverture de mon livre étale son titre en grosses lettres noires « Meurtre en Mésopotamie » . Ce roman n’est autre qu’un bon Agatha Christie. C’est en découvrant cette romancière anglaise que je fus totalement éprise de civilisation égyptienne. A mon tour, j’allais suivre les traces de son héros aux moustaches (...) Lire la suite

Amenhotep III

Pharaons, vendredi 17 juillet 2009 par Elsa Fournié

Amenhotep 3 (Aménophis 3) : (...) tmosis IV et sa Grande Epouse Royale Moutemouya. Amenhotep IV, son fils, qui prend ensuite le nom d’Akhenaton. Trop jeune lorsqu’il accède sur le trône, c’est sa mère Tiy qui assure la régence. Statue d'Amenhotep III retrouvée dans la cachette de la cour du temple d’Amon à Louxor, Musée de Louxor, Égypte. Amenhotep n’a que 12 (...) Lire la suite

4. Excursion au Caire

Visites/Voyages, samedi 01 juillet 2006 par Maggy Thiebaut

Le voyage de Maggy - Page 4 - Excursion au Caire - Louxor sur la rive d’occident – El Gezireh : (...) nt à leur hôtel de l’autre côté du Nil. Ils me racontent qu’ils ont déjà exploré tous les hôtels - bons et moins bons - de la West Bank avec les scorpions et l’hygiène qui laisse à désirer … - Des scorpions ? Vous plaisantez ? - Non ! Le train part à 23 heures. Je reconnais tout de suite les touristes qui vont comme moi au Caire. Chacun a payé un (...) Lire la suite

Le pharaon

Pharaons, dimanche 27 mai 2007 par Benjamin

Le pharaon : (...) it vu comme le chef spirituel, le guide respecté et vénéré de tout un peuple. Dans la mythologie égyptienne, Osiris gouvernait les hommes avant que son frère jaloux, Seth, ne l’assassine. Mais Horus, fils d’Isis et d’Osiris, réussit à vaincre son oncle et à le punir de son geste. A partir de cet instant, ce fut lui qui monta sur le trône et devînt ainsi (...) Lire la suite

Les écritures amérindiennes

Histoire et Chronologie, mercredi 18 juillet 2007 par Benjamin

Les écritures amérindiennes : (...) en Amérique centrale ou encore en Amérique du Sud. Il désigne un ensemble très large de peuples qui a dominé pendant des siècles, avant l’arrivée des colons, le continent américain. C’est pourquoi, nous n’allons étudier que trois d’entre eux et plus particulièrement leur écriture. La civilisation maya s’apparentait à un peuple très puissant (...) Lire la suite

La première grève connue de l'Histoire

Histoire et Chronologie, lundi 11 mai 2009 par Professeur Nelson Pierrotti

La première grève connue de l'Histoire à Deir el Medineh, Egypte : (...) e professeur Nelson Pierrotti [NOTE]Professeur d'Histoire Antique I et II, à l'Université de Montevideo, en Uruguay[/NOTE]. La presse internationale nous a informé d’une nouvelle vague de grèves [NOTE]Le mot "Grève", provient du latin populaire "grava", il a d’abord signifié plage ou berge.[/NOTE] en Égypte, grèves pouvant être interprétées comme le (...) Lire la suite

Le dictionnaire

Akhit :

Pays situé au-delà des terres connues par les anciens égyptiens.

Amulette :

Petit objet très prisé en Egypte ancienne, il avait une multitude de représentations dont une des plus connues était l'œil d'Horus. Il protégeait des maladies ou du mauvais sort, mais pouvait également préserver l'âme des morts.

Bédouins :

Bédouins Bédouins

Tribus qui nomadisaient dans le désert du Sinaï. Tentés par les richesses de l'Egypte, ils firent, dès l'Ancien Empire, de nombreuses tentatives pour pénétrer par le Delta, en profitant des périodes de troubles. Au Nouvel Empire, Thoutmôsis III les soumit, mais ils furent toujours un souci pour l'Egypte car ils n'hésitaient pas à guider les envahisseurs potentiels à travers les pièges du désert.

Bière :

La bière est une boisson connue en Egypte depuis l'Ancien Empire. Depuis le simple paysan jusqu'au Pharaon, tous consomment ce breuvage élaboré à base de froment ou d'orge, auxquels sont ajouté de l'eau et des dattes dont le sucre provoque la fermentation. Après le filtrage, la bière est transvasée dans des amphores fermées par des bouchons de paille mélangée à de l'argile humide. Une partie du brassin est conservé dans des jarres laissées ouvertes où la fermentation provoque une écume que l'on met à sécher et qui donne de la levure destinée à la boulangerie. Toujours fabriquée aujourd'hui comme il y a des milliers d'années, elle a pour nom la Bouza.

Claquoir :

Claquoir Claquoir

Les claquoirs étaient des instruments de musique. Fabriqués à l’origine en bois, ils furent ensuite construits dans de l’ivoire ou du métal. Dès l’Ancien Empire, ils se présentaient sous la forme de mains ou d’avant-bras. Les claquoirs étaient principalement utilisés lors d’événements religieux (par exemple les fêtes) comme une sorte d’instruments connus sous le nom de castagnettes ou de planchettes entrechoquées. Les claquoirs (un claquoir identique dans chaque main) étaient entrechoqués afin de les faire résonner pour produire des sons secs et rapides.

Colonne :

Les colonnes soutenaient les plafonds ou les linteaux des temples et reposaient sur des socles afin que leur poids ne les fassent s'enfoncer dans le sol. On en trouve de nombreux exemplaires dans l'architecture de l'Egypte ancienne, dont certainnes sont de véritables chefs-d'oeuvre. Décorées de scènes de la vie égyptienne et de hyéroglyphes, elles étaient généralement surmontées d'un chapiteau qui permet de les classer: colonne campaniforme, hathorique, lotiforme, papyriforme, etc...

Couleur :

Les couleurs avaient des signifiactions bien précises dans l'Egypte Ancienne : le bleu (Amon) symbolisait l'air, le rouge (Seth) symbolisait la violence et la méchanceté, le vert (Osiris) symbolisait la vie végétale, la jeunesse et la santé, le jaune symbolisait l'or, les immortels et l'immortalité, le blanc symbolisait la joie et le faste, le noir symbolisait la rennaissance du corps dans l'autre monde et sa préservation éternelle.

Diadème :

Bandeau, souvent fabriqué grâce à des matériaux précieux (or), qui ceignait le front des souverains. En Egypte ancienne, surmonté de l'uraeus, il était le symbole du pouvoir du pharaon.

Flabellum :

Ce mot désignait un éventail. Dans un pays réputé pour sa chaleur, cet ustensile apparut dès l'Ancien Empire. La plupart étaient en plumes d'autruche. Certains ne possédaient qu'une plume, il s'agissait alors d'insignes militaires ou de symboles de protection.

Hepou :

Lois dans l'ancienne Egypte.

Hiéroglyphes :

Système graphique composé de signes phonétiques et d'idéogrammes qui composait l'écriture des Egyptiens anciens. Apparus vers la fin du IVeme millénaire avant J.C., ils subsistèrent jusqu'aux premiers siècles de notre ère. On en dénombre un peu plus de 700 et ils peuvent être lus indiffèremment de droite à gauche, de gauche à droite, de haut en bas ou de bas en haut. Les dernières inscriptions hiéroglyphiques ont été faites dans l'île de Philae et datent de 394, où ils n'étaient plus utilisés que par des religieux.

Hittites :

Peuple du plateau anatolien, situé en Turquie, dont le langage est le plus ancien du monde indo-européen. Les Hittites sont apparus en Turquie au début du second millénaire avant J.C. en prenant par la force l'Anatolie centrale dont le royaume de Hattousa et sa Capitale Boghazkoï. Ils sont le résultat d'un mélange de populations indo-européennes et asiatiques qui empruntèrent leur écriture aux Babyloniens dont ils conquirent le royaume 1515 avant J.C. Après un passage à vide causé par des troubles internes, l'Empire Hittite se réorganisa et une armée, sous les ordres du roi Moursil Ier s'empara d'Alep puis de Babylone où elle provoqua l'effondrement de la dynastie Amorite. Ils accrurent leur autorité sur la Turquie centrale la Syrie et les plaines du nord de la Mésopotamie. L'Empire va dès lors s'étendre du Pont-Euxin à l'Oronte et à l'Euphrate. Le Mitanni sera un enjeu très brûlant entre l'Empire Hittite et l'Egypte qui tient à conserver ses frontières à l'abri de l'appétit de ces gourmands envahisseurs et rêve en même temps d'expansion vers l'est. Séthy Ier conquit la Palestine et s'aventura jusqu'à la ville de Kadesh qu'il captura. La ville fut reprise par les Hittites et devint pour le successeur de Séthy, Ramsès II, une obsession. Mais après une âpre bataille aux abords de la ville, Ramsès dut renoncer à sa capture et arriva à conclure un traité de paix avec Hattousil III. L'empire Hittite disparaîtra toutefois sous les assauts des peuples de la mer vers 1200 avant J.C.

Khéops (Khoufou) :

Khoufou abréviation de Knoum-Khouefoui, qui signifie Knoum me protège. Khéops, Khoufou (2605-2580) Fils et successeur du pharaon Snéfrou et de la reine Hétephéres I. Il fut sans aucun doute le pharaon le plus célèbre de l'Ancien Empire ; même si on ne connaît presque rien de lui. Pourtant, il laisse derrière lui un merveilleux trésor: la grande pyramide de Gizeh. Cette montagne artificielle mesurait à l'origine 146m de haut, contre 138m aujourd'hui. Ses pentes sont inclinées de 51,50° et la base mesurait 233m au départ, pour 230m actuellement. A l'intérieur, se trouve une salle inachevée à 31m de profondeur. Alors que son père était aimé du peuple, il semblerait de Khoufou avait une réputation de personne cruelle et autoritaire. Il paraîtrait que ses sujets lui reprochaient de négliger ses devoirs religieux, pourtant le pharaon était un adepte de la magie et des sciences occultes.

Mastaba :

Mastaba

Superstructures funéraires trapézoïdales conçues, à l'origine pour les rois, puis pour les notables égyptiens qui bénéficiaient des faveurs royales sous l'ancien Empire.

Nomarque :

Chef d'une division territoriale de l'ancienne Egypte appelée Nome par les grecs.

Nomes :

Divisions territoriales dont le nombre a varié de 38 à 42 tout au long de l'histoire égyptienne. Dès l'Ancien Empire, les deux royaumes du pays furent subdivisés en vingt-deux nomes pour la Haute-Egypte et en seize nomes pour la Basse-Egypte. Les subdivisions administratives de la Basse-Egypte s'accrurent jusqu'au nombre de vingt, ce qui porta le total des nomes du pays à quarante-deux, correspondant au nombre des juges officiant dans l'Autre Monde. Cela équilibrait ainsi le royaume terrestre et le royaume invisible, comme le montrait sur terre pharaon coiffé des deux couronnes. On désignait un nome par un hiéroglyphe fait d'un rectangle quadrillé, suggérant un terrain irrigué de canaux ou la trame d'un tissage.

Oushabti :

Les Shaouabtis sont de petites statues que les Égyptiens anciens placaient dans les tombes afin d'accompagner le décédé et de l'aider dans les travaux qu'il était cencé devoir accomplir dans les champs d'Ialou, autrement dit l'au-delà. D'autres mots, basés sur la même racine verbale, sont employés pour désigner ces figurines, Shabti et Shouabti ou encore Oushabti. Ces mots peuvent tous être traduits comme les répondants.

Palette :

Palette

Pierres plattes polies en schiste qui servaient de palettes à fards. Les plus anciennes remontent au néolithique et furent utilisiées jusqu'à l'époque thinite. Elles représentent de véritables œuvres d'art et leurs surfaces étaient décorées de scènes de la vie, tels des sujets qui représentaient des combats, des chasses ou des figures animalières. De célèbres palettes sont conservées dans les plus grands musées du monde comme la palette des chasseurs, conservée au Louvre à Paris, qui représente une battue dans la steppe. Une des pièces les plus connues est sans nul doute la palette de Narmer qui fut découverte en 1898 par l'archéologue anglais J.E. Quibell, à Hiéraconpolis, et qui rappelle l'unification de l'Egypte.

Papyrus :

Le papyrus est le support d'écriture le plus important du monde ancien. Le mot papier dérive du mot papyrus, un mot égyptien qui signifiait à l'origine qui appartient à la maison. Le Papyrus est un roseau triangulaire qui croît le long des rives du Nil, et très tôt dans leur histoire, les Egyptiens utilisèrent comme matière d'écriture la moelle de la tige de papyrus. En même temps ils élaborèrent une forme d'écriture qui deviendra plus tard et après bien des transformations, un modèle pour les deux alphabets les plus communs dans le monde, le Romain et L'Arabe. Bien que l'Egypte exportât sa matière d'écriture vers d'autres parties du monde ancien, peu de papyrus hors d'Egypte survécurent. Seul le climat égyptien et certaines parties de Mésopotamie favorisèrent la préservation de ces documents dans les décombres des cimetières et des villes anciennes. Un grand nombre de papyrus fut récupéré sur des sarcophages trouvés dans un cimetière près de la ville ancienne de Héracléopolis, au sud du Caire. Lors des momifications, les Egyptiens anciens utilisaient, par-dessus les linges dont ils couvraient les momies, plusieurs couches de papyrus provenant des recyclages des bureaux administratifs.

Rosette (pierre de) :

Rosette (pierre de)

Pendant 1400 ans personne ne put lire l'écriture des anciens égyptiens. Certains grands esprits scientifiques tentèrent de déchiffrer ces mystérieux signes idéographiques, mais sans résoudre le problème. En 1799, un soldat de l'armée Napoléonienne découvrit à Rosette une pierre de basalte noir contenant un texte rédigé en trois écritures différentes. La partie supérieure comportait des signes hiéroglyphiques, la partie centrale était rédigée en démotique et le bas en grec. Le texte, un édit royal datant du 27 mars en 196 avant J.C. faisait mention des avantages dont bénéficiait Ptolémée V Epiphane sur l'Egypte au moment de son couronnement. La pierre fut confisquée à l'armée française par la marine britannique, mais des copies des trois textes furent mises à la disposition des grands linguistes européens. Jean-François Champollion fut le premier à trouver la clé. Pendant 14 ans, il étudia ces textes, les compara à d'autres et en 1822 annonça, dans une lettre à l'Académie Royale des Inscriptions, qu'il avait découvert le concept de l'écriture hiéroglyphique. La pierre de Rosette venait d'ouvrir les portes de l'égyptologie.

Scarabée :

Scarabée

Le scarabée représente le dieu solaire Khépri dont il porte le nom en égyptien ancien, Khepre. Son caractère sacré remonte au temps les plus reculés de l'histoire égyptienne et servait, sous forme d'amulettes aux pouvoirs magiques, de talisman protecteur.

Sphinx :

« Sphinx » est un mot grec dérivant du sanskrit sthag (en pâli, thak) signifiant « dissimulé », ou du mot Shesepankh en ancien égyptien qui signifie « statue vivante ». Le sphinx est un animal à corps de lion et à tête humaine, il monte la garde aux portes du monde souterrain.

Tablettes d'Amarna :

Découvertes en 1887 par des habitants locaux, les tablettes d'Amarna portent le nom du lieu qui les abritaient depuis près de 3500 ans. C'est en effet sur le site de la ville de l'ancienne Egypte, Akhetaton, qui porte aujourd'hui le nom d'El-Amarna que l'on découvrit ces tablettes qui étaient dans leur majorité des lettres envoyées aux Pharaons Aménophis III ainsi qu'à son fils et successeur Akhénaton vers le milieu du 14eme siècle avant J.C. Les expéditeurs de ces lettres étaient les chefs d'états ou diplomates des pays du Proche-Orient comme Babylone, d'Assyrie, du Hatti ou du Mitanni. Ecrites en Akkadien cunéiforme, elles furent déchiffrées avec difficultés car elles contenaient des signes inconnus des spécialistes des dialectes Akkadiens habituels. Depuis lors, de nombreuses traductions ont permis de faire évoluer la compréhension des textes Akkadien.

Textes des Pyramides :

Inscriptions couvrant les chambres funéraires des pyramides royales de l’Ancien Empire, les Textes des Pyramides sont les premiers écrits religieux à nous être parvenus. Récités lors de l’enterrement des rois, ils retracent le voyage de Pharaon défunt, assimilé à Osiris dans l’au-delà.

Textes des sarcophages :

Courtes inscriptions apparues sur les parois des sarcophages à la fin de l'Ancien Empire, les Textes des Sarcophages reproduisent certains passages des « Textes des Pyramides » auxquels ont été ajoutés des éléments de croyance locales. Les Textes des Sarcophages sont à l’origine de la plupart des formules du Livre des Morts. Ils regroupent des compositions funéraires donnant des indications sur l'au-delà et précisant ce qui est nécessaire au mort pour y vivre, des formules théologiques et magiques.

Uraeus :

Uraeus

Nom grec du cobra porté au front par les dieux à caractère royal. Assimilé à l'oeil de Ré, il protégeait le Roi. Le Cobra était considéré comme le guardien du Pharaon car les anciens Egyptiens croyaient en la vigilance du serpent dont les yeux sont dépourvus de paupières et de ce fait plus en éveil contre le danger.

Vizir :

Jusque sous la IVeme dynastie, le Vizir était un membre de la famille royale. A partir de la Veme le poste reviendra à un noble choisi pour ses capacités à seconder le roi dans sa tâche. On peut considérer le Vizir comme étant un Premier Ministre ou un conseiller personnel du roi, influent, juste, impartial, honnête et responsable, doté d'une forte autorité et qui joua un rôle de premier plan puisqu'il était le chef de l'administration et qu'à ce titre, les gouverneurs de Nomes (Nomarques) aussi bien les paysans lui devaient obéissance. Il avait la plus haute autorité sur le palais, la police ou le trésor ainsi que sur les grands travaux d'architecture ou l'aménagement des nécropoles. Il était « les yeux et les oreilles du roi » et de ce fait dirigeait la justice, levait les impôts aussi bien que les troupes, réglait les successions, s'occupait de religion et d'agriculture. La fonction tomba en désuétude entre l'Ancien et le Moyen-Empire, pendant les périodes troublées, où la fonction était purement honorifique, pour devenir sous le Nouvel-Empire une fonction partagée entre le Vizir du Nord qui avait pour Capitale Thèbes et le Vizir du Sud qui résidait à Memphis.

Zythum :

Le zythum (ou zython) est le nom d'une boisson assez semblable à de la bière que les anciens Égyptiens fabriquaient à partir d'orge germée et fermentée. Cette boisson est également appelé vin d'orge ou boisson pélusienne, du nom de son lieu de fabrication, la ville de Péluse, située entre l'Égypte et la Palestine.

Les photos

Rampes d'accès aux tombeaux : (...) Les hautes falaises qui font face à Assouan, sont criblées de sépultures de princes, de gouverneurs (nomarques), de "gardiens de la Porte du Sud" et d’autres dignitaires de l’antique Abou. Ces tombeaux des nobles dont six se visitent, remontent à l’anc (...) Lire la suite / Voir l'image

A l’ombre d’une colonne du temple d’Hatchepsout : (...) Ce gardien du temple fait une petite pose à l’ombre d’une colonne. Comprenant une partie souterraine et une superstructure, cet ensemble architectural se classe parmi les plus remarquables de l'Egypte ancienne. (Temple funéraire de la reine Hatchep (...) Lire la suite / Voir l'image

Abou Simbel : (...) Abou Simbel, novembre 2008 (séjour du 9 au 16) Moment très émouvant pour moi, c'est un lieu magique et mon préféré. Ramses II est le plus Grand Pharaon, mon préféré... Je savais que la visite de ce lieu serait émouvant pour moi, mais à ce point, je n'au (...) Lire la suite / Voir l'image

Accessoires de Scribe : (...) Sur cette photo on peut voir une palette de scribe avec ses deux cupules pour l'encre rouge et l'encre noire, et une rainure pour les pinceaux faits de tiges de joncs à l'extrémité assouplie, ainsi qu'un double godet à eau (à gauche) où le scribe trempait (...) Lire la suite / Voir l'image

Armes anciennes : (...) Diverses armes employées par les égyptiens : haches, sabres, poignards etc... (...) Lire la suite / Voir l'image

Carte antique (1) : (...) Carte avec les emplacements de Canope, Ménouthis, Thônis et Héracléion. (par G. Daressy in Revue de l'Egypte ancienne, 1929) (...) Lire la suite / Voir l'image

Carte antique (2) : (...) Carte avec les emplacements de Canope, Ménouthis, Thônis et Héracléion. (par G. Daressy in Revue de l'Egypte ancienne, 1929) (...) Lire la suite / Voir l'image

Chapelle d’Hathor : (...) Elle occupe probablement l’emplacement d’un ancien lieu de culte à la déesse de la montagne thébaine. Sur les murs du temple de Deir el-Bahari, un texte d’une grande poésie, aux termes non équivoques, accompagne les reliefs décrivant la naissance di (...) Lire la suite / Voir l'image

Escalier de pierres déjà moderne : (...) L’île d'Éléphantine, célèbre pour ses carrières de granit, en face de la ville moderne d'Assouan. La nécropole comporte surtout des tombes rupestre sculptées et peintes de la fin de l'Ancien et du Moyen Empire. Ces tombes furent creusées pour abriter l (...) Lire la suite / Voir l'image

Haches et armes de guerres : (...) Avant le Nouvel Empire, les types d'armes ainsi que leurs formes étaient limités. Souvent, il s'agissait de bâtons, de couteaux, de dagues, de haches, d'arcs simples, de flèches et de lances. Toutes ces armes étaient fabriquées en bois, en cuivre et en si (...) Lire la suite / Voir l'image

Harpe ancienne : (...) Harpe Triangulaire datant du Nouvel Empire. Il s'agissait là d'un des instruments préférés des anciens égyptiens. (...) Lire la suite / Voir l'image

Jeu de Sénet d’un roi Koushite : (...) Cet ancêtre égyptien du jeu de dames est connu depuis l’ancien empire. Deux joueurs s’affrontaient autour d’un plateau de 30 cases, disposées en trois rangées. Chacun à son tour, ils avançaient les pièces du nombre de cases obtenu par le lancement d’oss (...) Lire la suite / Voir l'image

Jeux situés entre la poubelle et le transformateur électrique : (...) (Village près d'Assouan) Dans l'antiquité, les Egyptiens se divertissaient en faisant du sport et en jouant à des jeux comme le Senet. Quand ils allaient à la chasse, ils conduisaient des chars et utilisaient des boomerangs, des épées, des couteaux, (...) Lire la suite / Voir l'image

La balançoire est repeinte : (...) (Village près d'Esna) Divertissement en Égypte ancienne : On a retrouvé des reproductions d'articles ménagers, de jeux, de jouets et de dessins qui nous donnent une idée précise de la vie quotidienne et des divertissements dans l'Egypte ancienne. (...) Lire la suite / Voir l'image

Le roi Montouhotep III et Osiris : (...) Cette statue est en argile et date de la XI ème dynastie. C'est l'une des statues les plus anciennes représentant le roi sous les traits du dieu des morts, avec une longue couronne. (...) Lire la suite / Voir l'image

Le roi Montouhotep III et Osiris : (...) Cette statue est en argile et date de la XI ème dynastie. C'est l'une des statues les plus anciennes représentant le roi sous les traits du dieu des morts, avec une longue couronne. (...) Lire la suite / Voir l'image

Les colosses de Memnon : (...) Les fameux colosses de Memnon, vestiges incontournables de l’ancienne Thèbes (...) Lire la suite / Voir l'image

Memphis: Ineb-Hedj : (...) D’après la tradition, Memphis fut fondée par le premier souverain d’Égypte, le légendaire Ménès. Ce roi unifia le pays pour la première fois et le fit sortir de la préhistoire. Le nom de la ville fut d’abord «Ineb-Hedj» (Murs blancs) en raison d’un mur (...) Lire la suite / Voir l'image

Mur d'enceinte de briques crues : (...) Depuis l'Ancien Empire, les "calendriers cultuels" détaillent les offrandes requises pour le culte du dieu. Le témoignage actuel le plus détaillé se trouve à Médinet Habou : on y trouve les quantités exactes de viande, de blé, d'encens, de "gâteaux", d (...) Lire la suite / Voir l'image

Palette de scribe : (...) Sur cette photo on peut voir une palette de scribe avec ses deux cupules pour l'encre rouge et l'encre noire. Cet objet est exposé dans la section Antiquité égyptienne du musée du Louvre. (...) Lire la suite / Voir l'image

Pilier osiriaque de Sésostris 1er : (...) Ces piliers Osiriaques permirent d’étendre habilement la garantie du culte d’ici-bas du roi vivant à la garantie mythique du roi dans l’au-delà, Osiris, et d’assurer ainsi la force créatrice du dieu honoré dans le temple.Avec l’essor du dieu Amon sous le (...) Lire la suite / Voir l'image

Porte de syrie : (...) Médinet Habou est le nom arabe du site que les anciens égyptiens appelaient "Djémé." Ce lieu fut l'un des sites primitifs de la religion thébaine et était étroitement associé au culte d'Amon Le corps de garde, formé de deux tours basses crénelées (...) Lire la suite / Voir l'image

Rê sur la barque sacrée : (...) Rê est un dieu de la mythologie égyptienne. Il est le Soleil à son zénith. Devenant la divinité principale sous l'ancien Empire, il a « solarisé » d'autres dieux. Voyageant dans sa barque, il est le créateur de l'univers, le premier de l'ennéade d'Héliopo (...) Lire la suite / Voir l'image

Statue d’Iriketakana : (...) Statue d'Iriketakana (VIIème dynastie) avec un visage qui montre des signes assez particulier. En effet, dans un grand souci de naturalisme, les traits africains propres aux rois de cette dynastie alliée à l’idéal de la perfection physique du pharaon, (...) Lire la suite / Voir l'image

Superbe trichromie : (...) Certains égyptologues se demandent si la situation du Moyen Orient n'est pas exagéré pour faire ressortir l'aspect "dernier espoir" de l'Egypte. Cela rappelle quelque peu les récits de la bataille de Kadesh de Ramsès II dont l'objectivité est mis en dou (...) Lire la suite / Voir l'image

The Great Court : (...) Le centre du musée fut restauré en 2000 par Foster and Partners pour devenir la Queen Elizabeth II Great Cour, plus communément appelée la Great Court. Elle entoure la Reading Room (ancienne place de la British Library), qui est aujourd'hui utilisé pour h (...) Lire la suite / Voir l'image

Vaisselle prédynastique : (...) Cet ensemble de vaisselle a été découvert dans une ancienne tombe sur la rive gauche de Thèbes. Les vases s'échelonnent sur une période de plusieurs générations depuis l'époque prédynastique. (...) Lire la suite / Voir l'image

Vie quotidienne : (...) Nageuse tenant un canard, sans doute un instrument de cuisine des anciens égyptiens. (...) Lire la suite / Voir l'image

Les citations

« Garde-toi de voler un malheureux, d'être violent avec un infirme. N'étends pas la main pour agresser un vieillard, et ne sois pas impoli envers un ancien. »

Aménémopé, (Voir toutes les citations de cet auteur).

« Il en est ainsi pour toujours: l'homme n'est rien. L'un est riche, l'autre est pauvre. Tel était riche l'an passé qui est vagabond aujourd'hui. Le cours d'eau d'antan passe aujourd'hui ailleurs. De grands lacs sont à sec et d'anciens rivages sont dans l'abime. »

Aménémopé, (Voir toutes les citations de cet auteur).