Introduction à la religion égyptienne

Un article du site www.egyptos.net

La complexité de la religion égyptienne

Il n'est pas possible de décrire en quelques mots la complexité de la religion égyptienne.

Premièrement, il existe des milliers de divinités, sans compter les multitudes de génies et autres démons qui peuplent l'au-delà. On observe également la fusion des multiples divinités locales en une seule divinité plus puissante, par des phénomènes de syncrétisme. Certaines divinités, comme Horus ou Amon, ont une multiplicité d'aspects vénérés comme des entités différentes, mais appréhendés comme les facettes d'un même dieu. Ce polythéisme est appréhendé différemment par le peuple et par les théologiens, ces derniers voyant dans la multitude des dieux, les diverses facettes d'un créateur unique.

Deuxièmement, les nuances de la religion égyptienne sont infinies et atteignent souvent de hauts niveaux spirituels, symboliques et philosophiques.

Les dieux

En Egypte, les dieux, ou plutôt « Neterou » (au singulier « Neter ») sont en réalité les Principes fonctionnels de la Nature, personnifiés.

Histoire de la religion égyptienne

Au Néolithique, les bases de la religion égyptienne sont déjà formées. Le changement fondamental qui intervient à l'époque historique, au moment de la réunion de l'Egypte, consiste dans la création d'un système religieux homogène englobant les divinités des diverses régions, cités et clans. Les cosmogonies (récits racontant la création du monde) ont été crées dans la même optique. Les Grecs s'étonnant de la zoolâtrie (lorsqu’on vénère des animaux) et de l'abondance des animaux sacrés, constatent un phénomène issu des cultes totémiques tribaux de la Préhistoire, mais qui n'a été en vogue qu'à la Basse Epoque.

Au cours des 3000 ans d'histoire pharaonique, les idées ont évolué et une même période a pu connaître des écoles et des théologies différentes.

La religion s'est développée autour des concepts suivants :

La base de la religion égyptienne

La base de la religion égyptienne est le culte et non la croyance, contrairement aux religions actuelles. Cela se comprend mieux si l'on sait que la pensée, le mot, le geste sont créateurs pour les égyptiens ; le culte est plus qu'un rite, c'est une création.

La symbolique des temples

Le temple représentait la demeure du Neter. Mais il était également la synthèse et la reproduction, à une échelle réduite, du cosmos. Chaque élément du temple avait une fonction pratique mais surtout symbolique. Le temple considéré dans son ensemble est un immense livre qui, pour celui qui sait décrypter les différentes parties, illustre soit la cosmographie (géographie de l'univers) de l'univers, soit les cosmogonies.

Auteur : Nebetbastet
Mise en ligne le : mardi 18 novembre
Dernière mise à jour le : mardi 18 novembre
URL : http://www.egyptos.net/egyptos/dieux/introduction-religion-egyptienne.php