Les articles

Seth

Dieux et Divinités Egyptiens, vendredi 12 août 2005 par Nico, Benjamin

Seth | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) re d’Osiris, d’Isis et de Nephtys, il fut considéré dans l’ancienne Egypte comme la personnification du mal et représenté comme un animal non identifié mais semblable au sanglier, ou encore comme un homme avec la tête de cet animal. Seth fut vénéré à certaines périodes, en particulier lorsque les Hyksos conquirent l’Egypte. Dans la mythologie il fut ba (...) Lire la suite

Selket (Selkis)

Dieux et Divinités Egyptiens, vendredi 12 août 2005 par Nico

Selket (Selkis) | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) Selket (Selqit) était une divinité bienveillante qui, ici-bas, protégeait les hommes des morsures. Ses prêtres, médecins et magiciens, excellaient dans l'art de guérir les piqûres d'insectes et de scorpions. Dans l'au-delà, elle veillait sur le défunt et, associée à Qébehsenhouf, protégeait le vase canope contenant les intestins du mort. Déess (...) Lire la suite

L’œil oudjat (l’œil d’Horus)

Vie Quotidienne, jeudi 08 septembre 2005 par Benjamin

L’oeil oudjat (ou l’oeil d’Horus) : (...) dire complet. A la mort d’Osiris, c’est son frère Seth qui repris le pouvoir en Egypte. Voulant venger son père, Horus part en guerre contre son oncle. Au bout de nombreuses batailles, Seth est vaincu et Horus reprend le trône d’Egypte. Cependant, pendant une bataille, Horus perd un œil. Ce dernier, brisé en 6 morceaux, est reconstitué par Thot et rendu (...) Lire la suite

Satet (Satis)

Dieux et Divinités Egyptiens, vendredi 12 août 2005 par Nico

Satet (Satis) | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) e-Egypte, et des cornes de gazelle en forme de lyre. Déesse égyptienne d’Eléphantine, également vénérée dans d’autres villes et qui avec Khnoum et Anuket formait la triade des divinités présidant à la Première Cataracte. Son nom, qui viens de setji (semer, répandre) et signifie « Celle qui répand », nom qui la confirme dans sa fonction de celle (...) Lire la suite

Horus

Dieux et Divinités Egyptiens, mercredi 05 octobre 2005 par Nico

Horus | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) tête de faucon coiffé de la couronne de la basse et de la haute Egypte. Horus est vénéré dans tout le territoire égyptien. Il est une des divinités majeures et certainement une des plus anciennes. C’est le dieu de l’azur, il voit à travers le soleil et la lune. On peut le trouver sous deux formes : celle d’un enfant suçant son pouce (Harpocrate c (...) Lire la suite

Mythe de la création (Osirien)

Dieux et Divinités Egyptiens, mercredi 25 janvier 2006 par Nico

Mythe de la naissance de l'Egypte Dieux | Dieux égyptiens : (...) nciens nous a été rapporté par un écrivain grec, Plutarque. L’histoire de l’Egypte commence avec Atoum, le soleil. Il s’était créé lui-même en sortant du grand océan primordial, le Noun. Atoum créa Shou, divinité de l’air et Tefnout, divinité de l'humidité et des nuages. Shou et Tefnout forma le premier couple divin. Sur ordre de Rê jaloux, Shou (...) Lire la suite

Signe Seth

Vie Quotidienne, samedi 20 août 2005 par Nico

Signe Seth en Astrologie Egyptienne : (...) urgissent et plus rien ne ressemble à avant. Vous êtes le semeur de tempête lorsque les choses tendent à se figer sans aucune perspective d'évolution. Alors, il va sans dire que les tremblements de terre se font sentir la où vous posez le pied ! Le pouvoir vous fascine. " La fin justifie les moyens " est votre phrase fétiche. Vous ne reculez devant rien (...) Lire la suite

Ptah

Dieux et Divinités Egyptiens, jeudi 20 octobre 2005 par Nico

Ptah | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) omposite alliant les symboles qui définissent sa personalité: ankh (la vie), ouas (le divin) et le djed (la stabilité). Divinité égyptienne de la ville de Memphis, où on le considérait comme le créateur de cosmos ainsi que comme le protecteur des artisans et des architectes et comme un dieu dynastique. Il porte des vêtements serrés qui lui donnen (...) Lire la suite

Nout

Dieux et Divinités Egyptiens, jeudi 20 octobre 2005 par Nico

Nout | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) a terre du bout des doigts et des orteils. Elle est parfois présentée comme une vache. Divinité égyptienne du ciel, considéré comme l’épouse et la soeur jumelle de Geb (la terre), dieu de la terre et la fille de Chou (l'air) et de Tefnout (l'humidité). Mère des étoiles et du soleil que selon le mythe elle engendre chaque matin et dévore le soir. (...) Lire la suite

Thôt

Dieux et Divinités Egyptiens, jeudi 20 octobre 2005 par Nico

Thôt | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) et noir, ou comme un babouin hamadryas. Dieu égyptien à caractère lunaire ; à Hermopolis il était la divinité suprême ; il avait le corps d’un homme et la tête d’un ibis, parfois d’un singe, et portait sur la tête le croissant de lune. Vénéré comme le dieu de la parole créatrice, de l’écriture et du calcul, et considéré comme le scribe des die (...) Lire la suite

Isis

Dieux et Divinités Egyptiens, mercredi 05 octobre 2005 par Nico, Benjamin

Isis | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) cipales divinités. Protectrice du bien-être des naissances, des navigateurs et de l’Etat. Elle joue un rôle fondamental dans le mythe d’Osiris, son époux tué et démembré par son frère Seth, dont elle réussit à réunir les membres, lui redonnant vie et concevant avec lui leur fils Horus. Elle est parfois représenté comme une femme portant le disque sol (...) Lire la suite

Osiris

Dieux et Divinités Egyptiens, mercredi 05 octobre 2005 par Nico, Benjamin

Osiris | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) tenant le spectre héqa et le flagellum, insigne du pouvoir. Il porte une haute mitre blanche ou une couronne atef. Sa couleur de peau pouvait être verte, rappelant son action sur la végétation, ou noire pour son action sur les morts. Il est accompagné des typiques attributs royaux, le spectre, le fouet, la crosse et la couronne blanche de la Haute Egypt (...) Lire la suite

Sobek

Dieux et Divinités Egyptiens, jeudi 20 octobre 2005 par Nico

Sobek | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) rocodile ou comme un homme à tête de crocodile. Sobek est le fils de la déesse aquatique Neith. Dieu de l’eau, associé à la fertilité, il devint un dieu national pendant la XIIe dynastie. Il était le dieu qui irrigue les champs, ainsi la présence de crocodiles dans le Nil était pour les Égyptiens l’annonce d'une crue favorable aux récoltes. (...) Lire la suite

Nephtys

Dieux et Divinités Egyptiens, jeudi 20 octobre 2005 par Nico

Nephtys | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) s servant à écrire son nom. Elle est la fille de Nout et de Geb, et la sœur de Osiris, de Seth et d'Isis. Elle aida sa sœur Isis à ressusciter son frère-époux Osiris. Avec Isis elle était l'un des deux « milans » ou oiseaux hurleurs qui semblaient émettre des lamentations funèbres. Protectrice des morts. Elle est la gardienne d'un des quatr (...) Lire la suite

Shou (Chou)

Dieux et Divinités Egyptiens, jeudi 20 octobre 2005 par Nico

Shou (Chou) | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) Geb, et soutenant Nout, les bras tendus. Parfois aussi, on le voit sous l'apparence d'un lion ou d'une colonne d'air. Il était coiffé d'une plume d'autruche ou de quatre hautes plumes. Shou forme avec sa soeur jumelle et épouse Tefnout le premier couple divin, tous deux n'ayant que pour seul et unique parent, Rê. Shou est le symbole de l'air, ma (...) Lire la suite

Thouéris

Dieux et Divinités Egyptiens, jeudi 20 octobre 2005 par Nico

Thouéris | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) ttes de lion. Déesse qui lors de l’accouchement protégeait toutes les femmes, de la reine à la simple paysanne. Elle était représentée sous l’aspect d’une femelle d’hippopotame enceinte, debout et reposant sur deux emblèmes signifiant « protection » en langue hiéroglyphique, ou encore mi-femme et mi-hippopotame, avec des pattes de lion et une (...) Lire la suite

La croix de vie (ou Ankh)

Vie Quotidienne, jeudi 08 septembre 2005 par Benjamin

La croix de vie (ou croix Ankh) : (...) ne, il signifie « vivre » ou « la vie » et s’écrit dans notre alphabet comme ceci : ankh. Cette croix est le symbole de l’immortalité car elle est portée à la main par tous les dieux mais elle est aussi un symbole de pouvoir du pharaon. Elle peut aussi être vue comme une clé ouvrant la porte du royaume des morts. Elle inspire donc principalement la vie (...) Lire la suite

Sekhmet

Dieux et Divinités Egyptiens, vendredi 12 août 2005 par Nico

Sekhmet | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) ent avec un corps de femme et une tête de lionne couronnée par le disque solaire et l’Uraeus. Son nom signifie « la puissance ». La déesse lionne représentait la fureur de Râ et éliminait les ennemis du dieu Soleil. Elle provoquait également les épidémies mais certains de ses pouvoirs éloignaient les maladies et c’est pourquoi elle était la prote (...) Lire la suite

Geb

Dieux et Divinités Egyptiens, mardi 04 octobre 2005 par Nico, Benjamin

Geb | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) le dos, portant souvent la couronne de la Basse Egypte. Dans ses représentations, on le trouvait en compagnie de Nout, la déesse du ciel. En général, sa peau était verte. L’oie, présente dans son hiéroglyphe était son animal représentatif. Souvent il apparaît sur les sarcophages avec Nout tandis que le dieu de l’air, Shou, vient interrompre leur étrein (...) Lire la suite

Tefnout

Dieux et Divinités Egyptiens, samedi 22 octobre 2005 par Nico

Tefnout | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) ne. Déesse d'Oxyrhynchos, soeur et épouse de Shou, elle est la mère de Geb et Nout.Tefnout est la déesse de l'humidité et de la rosée. Sa tête de lion fait référence à l'apparence qu'elle revêtit lorsqu'elle s'enfuit en Nubie laissant derrière elle une grande sécheresse. Une légende raconte que les larmes qu'elle versa en aidant son père à souten (...) Lire la suite

Rê (Râ)

Dieux et Divinités Egyptiens, mardi 15 novembre 2005 par Nico, Benjamin

Rê (Râ) | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) aire. Il était souvent associé au dieu Amon, ce qui donnait : Amon-Rê. Il était alors représenté par un homme à tête de bélier. Dieu égyptien du soleil dont Héliopolis fut le principal lieu de culte. On le considérait comme le dieu créateur de l’univers, le dieu de l’Etat et de la justice ; l’on pensait que pendant la journée il parcourait le cie (...) Lire la suite

Imhotep

Dieux et Divinités Egyptiens, jeudi 20 octobre 2005 par Nico

Imhotep | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) , vêtu d’une courte jupe, le crane rasé, lisant un rouleau de papyrus posé sur ses genoux. Vizir du pharaon Djoser pour lequel, selon la légende, il construisit la pyramide à degrés de Saqqarah. Imhotep a aussi apporté à l'Egypte quelques innovations tel la généralisation de l'utilisation de la pierre pour les monuments funéraires, ou encore une (...) Lire la suite

Signe Geb

Vie Quotidienne, samedi 20 août 2005 par Nico

Signe Geb en Astrologie Egyptienne : (...) a fermeté, la terre, la création dans le sens de l'édification d'un empire font partie des éléments et des pouvoirs qui vous sont confères par les Dieux d'Egypte. Votre sens de l'organisation est unique et vous transformez la chose la plus futile en objet utile pour la communauté. Non que vous soyez un artiste dans le sens esthétique du terme, mais vou (...) Lire la suite

Un culte original des morts

Vie Quotidienne, samedi 21 octobre 2006 par Benjamin

Un culte original des morts : (...) iens. En effet, le soleil meurt chaque jour pour renaître chaque matin. Il ne peut donc en aller autrement pour tout autre forme de vie. Lorsque le pharaon de la Haute et de la Basse Egypte meurt, il rejoint son père Rê pour l’éternité. Chez les égyptiens, la vie sur Terre n’est en fait qu’une préparation de la vie dans l’au-delà. La deuxième vie est bi (...) Lire la suite

Signe Le Nil

Vie Quotidienne, samedi 20 août 2005 par Nico

Signe Le Nil en Astrologie Egyptienne : (...) possédez une remarquable maîtrise de vous-même. Votre créativité est grande. Si celle-ci n'a pas encore éclaté au grand jour, il n'est pas trop tard pour bien faire. Les choses vulgaires vous font fuir, et vous appréciez les créations de l'esprit dans lesquelles brille l'étincelle de la beauté, de l'intelligence et de la spiritualité. Votre hypersensib (...) Lire la suite

Le calendrier égyptien

Vie Quotidienne, samedi 20 août 2005 par Nico

Le calendrier égyptien : (...) re, est assurément le seul calendrier intelligent qui ait jamais existé dans l’histoire humaine. Les anciens égyptiens mesuraient le temps comme nous en années, mois, jours, heures. Les années étaient numérotées en années de règne par rapport à l’intronisation du pharaon, et non pas comme nous en partant d’un point zéro. L’année égyptienne (...) Lire la suite

Reconnaître le nom des dieux et déesses

Les hiéroglyphes / L'écriture, dimanche 13 mai 2007 par Benjamin

Reconnaître le nom des dieux et déesses : (...) des principaux dieux et déesses de l’Egypte ancienne. De cette façon, il sera plus simple pour vous de les reconnaître lorsque vous passerez dans les nombreux temples que comptent ce magnifique pays ! Comme vous le savez, la religion occupe une place centrale dans la vie des Egyptiens anciens. Dans toutes les villes, il y avait au moins un temple. L (...) Lire la suite

Hérychef (Harsaphès)

Dieux et Divinités Egyptiens, mardi 28 avril 2009 par Nico, Benjamin

Hérychef (Harsaphès) : (...) olis. Il s’agit du nom grec de l’ancienne cité égyptienne Hout-nen-nesout, capitale du XXème nome de Haute-Egypte. Ce nom signifiait « le palais de l’enfant royal ». L’appellation actuelle de cette antique cité est Ihnasya el-Medina. Il était représenté le plus souvent sous la forme d’un homme à tête de bélier, coiffé de la couronne atef à laquel (...) Lire la suite

Signe Mout

Vie Quotidienne, samedi 20 août 2005 par Nico

Signe Mout en Astrologie Egyptienne : (...) ême en astrologie égyptienne. Votre nature est difficilement saisissable, et vous vous plaisez à entretenir le mystère autour de vous. Vous adorez brouiller les pistes afin que personne ne sache réellement qui vous êtes ni quel est votre but. Cette attitude que l'on pourrait qualifier d'extrême réserve est la marque d'une profonde fragilité. Les divini (...) Lire la suite

Signe Bastet

Vie Quotidienne, mercredi 07 septembre 2005 par Nico

Signe Bastet en Astrologie Egyptienne : (...) osité sont les traits principaux de votre personnalité. Les dieux de l'ancienne Egypte vous ont donné la grâce et la féminité. Ainsi votre présence ne passe pas inaperçue. Votre magnétisme et votre charisme font de vous une personnalité marquante. Vous pourriez très facilement devenir le gourou d'une secte tant votre pouvoir de persuasion est grand. Qui (...) Lire la suite

Somtous

Dieux et Divinités Egyptiens, mercredi 17 juin 2009 par Benjamin

Somtous : (...) Hérakléopolis. Il s’agit du nom grec de l’ancienne cité égyptienne Hout-nen-nesout, capitale du XXème nome de Haute-Egypte. Ce nom signifiait « le palais de l’enfant royal ». L’appellation actuelle de cette antique cité est Ihnasya el-Medina. Il était le plus souvent représenté par un enfant assis sur un lotus ouvert, coiffé du némès et tenant par (...) Lire la suite

Signe Sekhmet

Vie Quotidienne, samedi 20 août 2005 par Nico

Signe Sekhmet en Astrologie Egyptienne : (...) ture morale. Symboliquement, l'astrologie égyptienne vous représente par un lion majestueux. Il est vrai que, en règle générale, votre fierté et votre orgueil gouvernent votre conduite et vos actions. Vous aimez briller et paraître. Mais ce désir n'est point exempt de profondeur, loin de là. Vous tenez simplement a être reconnue a votre juste valeur et, (...) Lire la suite

Symbolique des couleurs

Vie Quotidienne, dimanche 05 avril 2009 par Nico, Nebetbastet

Symbolique des couleurs dans l'Égypte antique : (...) ite, possède aussi cette puissance créatrice, de même que les images peintes ou sculptées. On comprend alors mieux pourquoi en égyptien le mot "couleur" est synonyme de "nature", "disposition", "qualité" et était associé à l'essence profonde de l'objet. C'est la raison pour laquelle on disait qu'il était impossible de connaître la véritable couleur des (...) Lire la suite

Apophis

Dieux et Divinités Egyptiens, vendredi 03 février 2006 par Nico, Nicolas Esse

Apophis (Apopis) | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) dynastie, peinture sur stuc. Apophis est représenté par un serpent de taille gigantesque. Il peut aussi prendre la forme de l'hippopotame, de l'oryx ou de la tortue. Apophis (Apopis), dieu-serpent (Aâpep), symbolise la puissance originelle, toujours repoussée mais jamais anéantie. Cet énorme serpent est le symbole du non-être, de (...) Lire la suite

Jour 5 : Mercredi 24 avril 2002

Visites/Voyages, mardi 06 décembre 2005 par Benjamin Wiacek

Le voyage de Nefermaat (avril 2002) - Croisière de Louxor à Assouan - Jour 5 : Mercredi 24 avril 2002 : (...) rage, on a une belle vue sur le Lac Nasser, lac artificiel résultant de la construction du barrage – le deuxième au monde pour sa retenue de cent cinquante-sept milliards de mètres-cube d’eau, après celui du Zambèze – mais on ne risque pas d’attraper le vertige car la pente est douce et non abrupte. Puis nous allâmes au temple d’Isis, sœur-épouse d’Osir (...) Lire la suite

Quatre temples découverts dans le Sinaï

Actualité Egypte, mardi 28 avril 2009 par Nico, Associated Presse (AP)

Quatre temples découverts dans le Sinaï : (...) de 3.000 ans située dans le Sinaï, à proximité du canal de Suez, ont annoncé mardi (21 avril 2009) les autorités égyptiennes. Parmi les découvertes figure le plus grand temple en briques d'adobe jamais trouvé dans le Sinaï, d'une superficie de 70 mètres par 80 mètres. Les temples ont été exhumés à Qantara, à 4 kilomètres à l'est du canal de Suez, par (...) Lire la suite

La titulature : les noms du pharaon

Pharaons, mardi 31 mars 2009 par Benjamin

La titulature royale : les noms du pharaon : (...) présenter comme l’égal des dieux. Ces « noms » pouvaient également être vus comme les garants de son immortalité de part le fait qu’ils subsisteraient bien après son départ dans l’autre monde. Ils étaient présents sur tous les textes officiels ainsi que sur les différents monuments à la gloire du souverain. Dès la fin de l’Ancien Empire, ces titres (ou (...) Lire la suite

Une médecine magico-religieuse

Vie Quotidienne, jeudi 08 septembre 2005 par Nico, Aude

Médecine en Egypte ancienne - Une médecine magico-religieuse : (...) cle de la végétation et est à l’origine de la croyance de la résurrection. « Si tu précèdes à l'examen d'un homme atteint à l'ntrée du cardia (l'estomac) et qu'il est atteint dans le bras, à la poitrine et sur un côté de l'netrée du cardia, et qu'on dise à ce sujet: "C'est la maladie verte !" tu devras dire à ce sujet: "C'est quelque chose qui es (...) Lire la suite

Les triades dans la mythologie égyptienne

Dieux et Divinités Egyptiens, mercredi 15 juillet 2009 par Benjamin

Les triades dans la mythologie égyptienne : (...) giens égyptiens a été de regrouper les divinités. Auparavant, chacune d’elles était vénérée seule mais pour des raisons pratiques (le grand nombre de dieux) et dans un souci d’augmenter l’efficacité du culte et du pouvoir royal, la nécessité de trouver des schémas communs apparut comme un impératif. Le plus fréquemment, les dieux étaient rassemblés en (...) Lire la suite

Liste des dieux égyptiens

Dieux et Divinités Egyptiens, mercredi 12 octobre 2005 par Nico

Liste des divinités et dieux egyptiens | Dieux égyptiens : (...) es éléments naturels, des événements de la vie et des sentiments. Ainsi, le panthéon égyptien fut l'un des plus imposants de toute l'histoire avec plus de sept-cents divinités. Voici une Liste non exhaustive des dieux égyptiens et divinités de l'Egypte antique : ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ A Ach: Dieu du désert de Libye proche d (...) Lire la suite

La 2ème période intermédiaire

Histoire et Chronologie, lundi 04 février 2008 par Nico, Francois Daumas

La 2ème période intermédiaire de l'Egypte antique ancienne : (...) e par un peuple étranger : les Hyksos. La deuxième période intermédiaire s'étend approximativement de ~1786 av J.C. à ~1552 av J.C. La deuxième période intermédiaire est composée des dynasties Hyksos de la XIIIème à la XVIème dynastie et de la XVIIème dynastie (parallèle à la XVème) dîtes thébaine. Pour en savoir plus, voir l'article : Listes (...) Lire la suite

Les signes du Zodiaque

Vie Quotidienne, mercredi 07 septembre 2005 par Nico

Zodiaque Les signes zodiacaux en egypte ancienne : (...) vient du temple dédié à la déesse Hathor construit à Dendérah, au nord de l'actuelle Louxor. Ce temple fait partie de ces merveilles architecturales que l'Expédition d'Egypte, conduite par le général Bonaparte, révéla au monde occidental. Le zodiaque circulaire ornant le plafond d'une des chapelles situées sur le toit du temple est une représentation de (...) Lire la suite

Soldat de pharaon

Vie Quotidienne, jeudi 17 mai 2007 par Benjamin

Soldat de pharaon, les soldats en egypte ancienne : (...) ; tout d’abord pour se protéger des attaques venues des terres voisines, mais aussi pour élargir son territoire ou encore assurer le contrôle de ses lointaines colonies. Notez que la seconde raison était souvent employée comme argument de défense par les pharaons désireux de conquêtes. Il faut cependant avouer que les égyptiens étaient plutôt des pays (...) Lire la suite

Jour 4 : Mardi 23 avril 2002

Visites/Voyages, mardi 06 décembre 2005 par Benjamin Wiacek

Le voyage de Nefermaat (avril 2002) - Croisière de Louxor à Assouan - Jour 4 : Mardi 23 avril 2002 : (...) bateaux. Par conséquent, il fallut traverser quatre ou cinq bateaux afin d’arriver au quai. Nous devions partir en calèche pour aller visiter le grand temple d’Horus, le dieu faucon, à Edfou. La veille, les guides nous avaient dis que le « bakchich » pour les cochers étaient déjà payés mais que si nous voulions donner quelque chose, c’était 5 livres ma (...) Lire la suite

Sethy Ier (ou Séthi Ier)

Pharaons, dimanche 09 mars 2008 par Benjamin

Sethy 1er (ou Séthi 1er) : (...) anekhet Khaemouaset Seânkhtaoui » Horus taureau victorieux qui apparaît radieux à Thèbes, celui qui fait vivre les deux Terres. Nom de Nebty : « Ouhem Messout, Sekhemkhepesh Derpedjetpesdjet » Celui de la renaissance, dont le bras vaillant repousse les Neuf Arcs. Nom d’Horus d’or : « Ouhem khaou Ouserpedjoutem taou nebou » Celui d'un nouveau lever (...) Lire la suite

Sethy II (ou Séthi II)

Pharaons, samedi 14 février 2009 par Benjamin

Sethy 2 (ou Séthi 2) : (...) ouramment l’orthographe “Séthi II” pour le nom de ce roi. Cette façon d’écrire semble être reprise par la plupart des ouvrages actuels mais elle n’est pas la plus correcte. En effet, d’après l’alphabet phonétique des hiéroglyphes, la meilleure transcription en français du symbole du double roseau , présent dans le cartouche du pharaon, reste le « Y ». D (...) Lire la suite

Temple de Philae (article)

Pharaons, jeudi 14 mars 2013 par Nico

Temple de Philae (ou le temple d'Isis) : (...) ssouan, sur la rive gauche du Nil sur l’île d'Aguilkia (depuis 1974, avant cette date le temple se trouvait sur l’île de Philae). Divinité vénérée : La déesse Isis. La déesse Hathor possède également une chapelle et Horus un petit temple dans le complexe. Epoque : Ptolémaïque, la construction du temple a débutée autour de 380 av. J-C et s’est te (...) Lire la suite

Offrandes aux Dieux d'Egypte

Actualité Egypte, mardi 18 mars 2008 par Nico

Exposition - Offrandes aux Dieux d'Egypte du 17 mars au 8 juin 2008 : (...) nte l'exposition : "Offrandes aux Dieux d'Egypte" du 17 mars au 8 juin 2008. Au printemps 2008, la Fondation Pierre Gianadda présentera l’exposition Offrandes aux Dieux d’Egypte. Cet événement est le fruit d’une nouvelle collaboration avec la prestigieuse institution The Metropolitan Museum of New Art de New York. Après les expositions : Le Metropoli (...) Lire la suite

Symbolique des animaux

Dieux et Divinités Egyptiens, lundi 16 mars 2009 par Nebetbastet

Symbolique des animaux en Egypte antique : (...) ion des fidèles dans les temples, était une caractéristique de la religion égyptienne. De leur temps, chaque nome vénérait une espèce animale particulière et la considérait tout entière comme divine sur l’étendue de son territoire. On retrouve dans les hiéroglyphes de très nombreux animaux dans un sens figuratif, mais également symbolique et phonétiq (...) Lire la suite

Le pharaon

Pharaons, dimanche 27 mai 2007 par Benjamin

Le pharaon : (...) it vu comme le chef spirituel, le guide respecté et vénéré de tout un peuple. Dans la mythologie égyptienne, Osiris gouvernait les hommes avant que son frère jaloux, Seth, ne l’assassine. Mais Horus, fils d’Isis et d’Osiris, réussit à vaincre son oncle et à le punir de son geste. A partir de cet instant, ce fut lui qui monta sur le trône et devînt ainsi (...) Lire la suite

Le dictionnaire

Barque Solaire :

Barque Solaire Barque Solaire Barque Solaire

La barque solaire est un des éléments incontournables des cérémonies rituelles égyptiennes. Les prêtres la portaient lors des grandes processions et le roi était transporté à son bord lors de ses funérailles afin qu'il soit protégé dans sa dangereuse navigation vers l'autre monde. Des barques furent retrouvées dans les nécropoles et notamment à Gyza où une superbe barque sacrée de 40 mètres fut découverte près de la pyramide de Khéops.
Dans la mythologie, la barque solaire est la barque dans laquelle circule Rê tout au long de son périple nocturne et diurne. Seth est placé à l'avant de la barque afin de défendre Rê contre le serpent démon Apophis qui menace le déroulement paisible du rituel du lever et du coucher du soleil. Chaque matin Apophis est vaincu mais étant indestructible il renaît sans cesse.

Couleur :

Les couleurs avaient des signifiactions bien précises dans l'Egypte Ancienne : le bleu (Amon) symbolisait l'air, le rouge (Seth) symbolisait la violence et la méchanceté, le vert (Osiris) symbolisait la vie végétale, la jeunesse et la santé, le jaune symbolisait l'or, les immortels et l'immortalité, le blanc symbolisait la joie et le faste, le noir symbolisait la rennaissance du corps dans l'autre monde et sa préservation éternelle.

Couronnement :

Depuis l'époque thinite Osiris, Seth, Horus et Râ influencent les rites du couronnement des pharaons et Memphis, qui se situe à la charnière des deux terres, est choisie comme la ville où se déroulent ces cérémonies afin de maintenir un équilibre qui apaise la dualité qui oppose le Sud et le Nord, la Basse et la Haute-Egypte, le lotus et l'abeille. Ces rites du couronnement se perpétuèrent jusqu'au temps des ptolémées. Debout sur une estrade munie d'un trône, le Roi, vétu d'un pagne court, tient dans ses mains la crosse du pasteur et le fouet du bouvier. Il coiffe d'abord la couronne blanche du Sud puis la rouge du Nord. Les deux couronnes réunies forment le Pschent. Après l'onction avec une huile de Libye, le Roi réalise l'union des deux terres et dans une procession autour du mur blanc il prend possession des territoires d'Horus et de Seth.

Ennéade :

À l'origine, il s'agit de l'association des neuf entités divines imaginée par les théologiens d'Héliopolis, symbolisant les forces nécessaires à la création du monde organisé : le démiurge Atoum-Rê, ses enfants Shou (l'atmosphère) et Tefnout (l'humidité), ses petits enfants Geb (la terre) et Nout (le ciel) et leurs descendants, les deux couples Isis et Osiris, Nephthys et Seth. Par la suite, le terme s'étendra au groupement de divinités locales associées au dieu principal d'un temple ne comprenant pas nécessairement neuf membres.

Epagomène :

Se dit des 5 jours qui, chez les Égyptiens et les Grecs, comblaient le décalage entre l'année civile et l'année solaire. En Egypte ces 5 jours représentaient l'anniversaire de 5 dieux les plus populaires: Osiris (14 juil.), Horus (15 juil.), Seth (16 juil.), Isis (17 juil.) et Nephthys (18 juil.).

Hittites :

Peuple du plateau anatolien, situé en Turquie, dont le langage est le plus ancien du monde indo-européen. Les Hittites sont apparus en Turquie au début du second millénaire avant J.C. en prenant par la force l'Anatolie centrale dont le royaume de Hattousa et sa Capitale Boghazkoï. Ils sont le résultat d'un mélange de populations indo-européennes et asiatiques qui empruntèrent leur écriture aux Babyloniens dont ils conquirent le royaume 1515 avant J.C. Après un passage à vide causé par des troubles internes, l'Empire Hittite se réorganisa et une armée, sous les ordres du roi Moursil Ier s'empara d'Alep puis de Babylone où elle provoqua l'effondrement de la dynastie Amorite. Ils accrurent leur autorité sur la Turquie centrale la Syrie et les plaines du nord de la Mésopotamie. L'Empire va dès lors s'étendre du Pont-Euxin à l'Oronte et à l'Euphrate. Le Mitanni sera un enjeu très brûlant entre l'Empire Hittite et l'Egypte qui tient à conserver ses frontières à l'abri de l'appétit de ces gourmands envahisseurs et rêve en même temps d'expansion vers l'est. Séthy Ier conquit la Palestine et s'aventura jusqu'à la ville de Kadesh qu'il captura. La ville fut reprise par les Hittites et devint pour le successeur de Séthy, Ramsès II, une obsession. Mais après une âpre bataille aux abords de la ville, Ramsès dut renoncer à sa capture et arriva à conclure un traité de paix avec Hattousil III. L'empire Hittite disparaîtra toutefois sous les assauts des peuples de la mer vers 1200 avant J.C.

Pharaon :

En égyptien Per Aâ signifiait grande maison. Il fut utilisé pour désigner le roi qu'à partir de la XXIIeme Dynastie. Le mot Faraw n'apparaît, quand à lui, pour la première fois que dans une traduction de la Bible commandée par Ptolémée II Philadelphe, qui règna de 283 à 246 avant J.C. Il n'était pas de coutume d'appeler le roi Pharaon, mais Horus selon une titulature du protocole royal qui contenait cinq noms. Ces cinq noms sont les suivants: Le nom d'Horus, en l'honneur du Dieu. Le nom des deux déesses, afin de rappeler Ouadjet, la déesse cobra qui protège le Nord et Nekhbet, la déesse vautour qui veille sur le Sud. Le nom de l'Horus d'or qui évoque la victoire du Dieu sur son oncle Seth. Le nom d'intronisation que précède la mention Roi de la Haute et de la Basse Egypte. Enfin, le nom de naissance précédé du titre Fils de Rê.

Protocole :

Le protocole était l'ensemble des noms du roi lorsque ce dernier accédait au trône. Leur nombre fut fixé à 5 à partir de 2000 av. J.C. : Le nom d'Horus qui identifiait le roi au dieu. Le nom des deux maîtresses qui plaçaient le roi sous la protection de Nékhbet, la déesse vautour, et d'Ouadjet, la déesse cobra (Celui des deux dames). Le nom d'Horus d'or qui symbolisait la victoire du dieu sur Seth (vainqueur sur ses adversaires). Le nom de roi de Haute et de Basse Egypte. Le nom de fils de Rê. (Ce dernier nom le divinisait.)

Les photos

Buste de la reine Touya : (...) Visage de la Reine Touya, épouse de Sethy Ier, retrouvé sur un vase canope de sa tombe et exposé au Musée de Louxor. (...) Lire la suite / Voir l'image

Buste de Ramsès II : (...) Avant de devenir Pharaon de toute l'Égypte entre 1279 et 1213, Ramsès II fut régent avec son père Sethi Ier. Il l'accompagna lors des reconquêtes de régions voisines. (...) Lire la suite / Voir l'image

Cartouche royal au dessus : (...) SETHNAKHT (Père de Ramsès III) : (1190 à -1187) Sethnakht «Seth et puissant», sans doute un militaire, réussit à prendre la tête du royaume en renversant Iarsou et fondant la XXe dynastie. Durant un règne très court, 3 ans, il réussit à mettre fin à (...) Lire la suite / Voir l'image

Colosse de Séthi II : (...) Colosse de Séthi II (ou Sethy II) retrouvé à Karnak, daté du Nouvel Empire, XIXème dynastie (de 1200 à 1194 avant J.-C.). (...) Lire la suite / Voir l'image

Fragment de la liste des rois d'Abydos : (...) Cette liste des rois date de la 19ème dynastie et a été retrouvée dans le temple de Ramsès 2 à Abydos. Connue sous le nom de table d'Abydos présente des cartouches de 76 rois ayant précédé Séthi Ier. Sur cette liste manque les noms des rois Akhenaton, Hat (...) Lire la suite / Voir l'image

Horus derrière la grille : (...) L’abondante documentation gravée sur les murs du temple rend compte du calendrier des fêtes en l’honneur du dieu faucon Edfou. Les spécialistes en ont recensées une quarantaine, parmi lesquelles quatre revêtent une solennité particulière et font l’objet d (...) Lire la suite / Voir l'image

Personnage en albâtre de Sethi Ier : (...) Cette statue est en albâtre, elle a été retrouvée dans cachette du temple de Louxor. (...) Lire la suite / Voir l'image

Personnage en albâtre de Sethi Ier : (...) Cette statue est en albâtre, elle a été retrouvée dans cachette du temple de Louxor. (...) Lire la suite / Voir l'image

Personnage en albâtre de sethi Ier : (...) Cette statue est en albâtre, elle a été retrouvée dans cachette du temple de Louxor. (...) Lire la suite / Voir l'image

Plafond à moitié disparu : (...) Construite par Sethi 1er (1294-1279 av .J.C) et achevée par son fils Ramsès II (1279-1213 av J.C), elle était entièrement recouverte et éclairée par deux rangées de fenêtres de pierres (claustra). (...) Lire la suite / Voir l'image

Reliefs illuminés par le soleil : (...) Ramsès III succède à son père Sethnakht. Son couronnement donnera lieu à d'importantes festivités. Son épouse Isis lui donnera plusieurs fils dont trois accèderont au trône : Ramsès IV, Ramsès VI, Ramsès VIII. La première partie du nom moderne du temp (...) Lire la suite / Voir l'image

Scènes de guerres : (...) C'est sur le côté nord-est de l'enceinte qu'on assistera à l'épisode central des guerres de Ramsès III : la première grande bataille navale de l'Histoire, au cours de laquelle les Égyptiens coulèrent la flotte adverse. Sur le côté sud-ouest de cette (...) Lire la suite / Voir l'image

Scènes de l’hippopotame : (...) Coté ouest : Long mur d’enceinte, où se trouve un ensemble de scènes qui ont fait la célébrité du temple. On y voit en effet présenté en plusieurs tableaux le : «combat victorieux d’Horus contre Seth». (...) Lire la suite / Voir l'image

Sekhmet la déesse : (...) Sekhmet (Déesse) : Elle est sans doute la plus féroce et celle qui a le plus mauvais caractère. Ses messagers, les flèches de son arc ou son souffle de feu répandent les vents brûlants, les épidémies et la mort dans le pays. Elle a failli exterminer l'hu (...) Lire la suite / Voir l'image

Seth et Horus : (...) Scène du temple de Ramsès II à Abou Simbel. (...) Lire la suite / Voir l'image

Seth_horus.jpg : (...) (...) Lire la suite / Voir l'image

Textes de la célébration d’Horus : (...) La victoire d’Horus sur Seth : Lors des fêtes commémorant l’événement, les acteurs représentaient un drame sacré sur les bords du lac du temple. Scène évoquée sur le mur du couloir (ouest) . Les parois du mur d’enceinte sont couvertes de hiéroglyphe (...) Lire la suite / Voir l'image