La fête du nouvel an

Un article du site www.egyptos.net

Date :

La fête du nouvel an était fêtée lorsqu'arrivait le lever héliaque de l’étoile Sirius (aux alentours de notre 19 juillet).

Lieu :

Dans toute l'Egypte.

Déroulement :

Le nouvel an était une fête prisée des Egyptiens de l’antiquité. Alors que Hâpy, l’inondation était revenue et commençait à se répandre sur l’Egypte, les grands prêtres attendaient qu’un phénomène particulier se produise : le lever héliaque de l’étoile Sirius que les Egyptiens appelaient Sôptis. En effet, cette dernière était visible pendant un court instant à l’orient juste avant le lever du soleil. Comme l’atteste le calendrier gravé sur les murs du temple de Medineh-Habou par Ramsès 3, la fête Sôptit coïncidait avec celle du nouvelle an.

Ainsi aux alentours de notre 19 juillet, tous les égyptiens s’échangeaient leurs vœux et se faisaient des cadeaux. C’était alors l’occasion pour le pharaon de montrer sa force et sa vitalité à ses favoris en leur offrant des cadeaux très prestigieux tels que des statues en ivoire ou en ébène, des pierres précieuses, des statuettes dorées à son effigie, et des armes… Tandis que le pharaon montrait sa force à travers des cadeaux extraordinaires, les plus modestes faisaient des offrandes aux dieux et s’échangeaient des petits présents. Notamment des vases et des petites « Gourdes du Nouvel An » remplies de l’eau sainte nouvelle puisée dans le Nil.

Cet acte était très important pour eux car il apportait à celui qui le donnait la bénédiction divine, et à celui qui le recevait la prospérité personnelle.

« Oupèr renpèt néferèt »

c’est ainsi que les égyptiens se souhaitaient « l’ouverture d’une belle année » : sous entendu que l’inondation soit la plus bénéfique possible et que les moissons leur apportent prospérité.

Auteur : Aude
Mise en ligne le : jeudi 29 décembre
Dernière mise à jour le : jeudi 27 décembre
URL : http://www.egyptos.net/egyptos/viequotidienne/la-fete-du-nouvel-an.php