Les articles

Symbolique des couleurs

Vie Quotidienne, dimanche 05 avril 2009 par Nico, Nebetbastet

Symbolique des couleurs dans l'Égypte antique : (...) ite, possède aussi cette puissance créatrice, de même que les images peintes ou sculptées. On comprend alors mieux pourquoi en égyptien le mot "couleur" est synonyme de "nature", "disposition", "qualité" et était associé à l'essence profonde de l'objet. C'est la raison pour laquelle on disait qu'il était impossible de connaître la véritable couleur des (...) Lire la suite

Signe Osiris

Vie Quotidienne, samedi 20 août 2005 par Nico

Signe Osiris en Astrologie Egyptienne : (...) namique de votre existence selon la tradition astrologique égyptienne. Que ce savoir soit d'origine spirituel, matériel ou philosophique, vous êtes à même de répondre à toutes les questions. Les dieux vous ont mis entre les mains "le savoir universel ". Mais bien sur, cette connaissance ne va pas sans susciter maintes jalousies. En effet, vous détenez l (...) Lire la suite

Le musée de Louxor

Visites/Voyages, dimanche 07 janvier 2007 par Nico

Le musée de Louxor : (...) n de sculptures et d'objets trouvés dans la région Thébaine, datant pour la plupart du Nouvel Empire. A mi-chemin entre le Temple de Louxor et celui de Karnak, le bâtiment moderne, qui offre des conditions de visite exceptionnelles, fut inauguré en 1975. Avec l'aide du Brooklyn Museum de New York, statues, stèles, poteries, meubles et bijoux ont été mi (...) Lire la suite

Signe Sekhmet

Vie Quotidienne, samedi 20 août 2005 par Nico

Signe Sekhmet en Astrologie Egyptienne : (...) ture morale. Symboliquement, l'astrologie égyptienne vous représente par un lion majestueux. Il est vrai que, en règle générale, votre fierté et votre orgueil gouvernent votre conduite et vos actions. Vous aimez briller et paraître. Mais ce désir n'est point exempt de profondeur, loin de là. Vous tenez simplement a être reconnue a votre juste valeur et, (...) Lire la suite

Mythe de la création (Osirien)

Dieux et Divinités Egyptiens, mercredi 25 janvier 2006 par Nico

Mythe de la naissance de l'Egypte Dieux | Dieux égyptiens : (...) nciens nous a été rapporté par un écrivain grec, Plutarque. L’histoire de l’Egypte commence avec Atoum, le soleil. Il s’était créé lui-même en sortant du grand océan primordial, le Noun. Atoum créa Shou, divinité de l’air et Tefnout, divinité de l'humidité et des nuages. Shou et Tefnout forma le premier couple divin. Sur ordre de Rê jaloux, Shou (...) Lire la suite

Les signes du Zodiaque

Vie Quotidienne, mercredi 07 septembre 2005 par Nico

Zodiaque Les signes zodiacaux en egypte ancienne : (...) vient du temple dédié à la déesse Hathor construit à Dendérah, au nord de l'actuelle Louxor. Ce temple fait partie de ces merveilles architecturales que l'Expédition d'Egypte, conduite par le général Bonaparte, révéla au monde occidental. Le zodiaque circulaire ornant le plafond d'une des chapelles situées sur le toit du temple est une représentation de (...) Lire la suite

La journée

Rencontres égyptologiques, mercredi 31 janvier 2007 par Vincent Euverte, Benjamin Wiacek

Les sphinx à Bruxelles (28/01/07) - La journée : (...) café, puis le Thalys direction Bruxelles ! Pendant le trajet, nous parlons bien évidemment de Rosette, de l'histoire de ce merveilleux projet et de toutes les idées, ne cessant d'affluer, à réaliser concrètement... Dans ce genre de conversation, le temps passe vite, et nous arrivons à la Gare du Midi vers 9h20. Ayant un peu de temps devant nous, les (...) Lire la suite

L'Époque prédynastique

Histoire et Chronologie, jeudi 17 janvier 2008 par Nico, Francois Daumas

L'Époque prédynastique de l'Egypte antique ancienne : (...) on entre la préhistoire et la formation de l'état égyptien avec les premières dynasties de pharaons. L'Époque prédynastique s'étend approximativement de ~3400 av J.C. à ~3150 av J.C. La dynastie zéro (rois originaires de Hiérakonpolis). Pour en savoir plus, voir l'article : Listes des pharaons A cette époque l'Egypte est séparée en deux royau (...) Lire la suite

Liste des dieux égyptiens

Dieux et Divinités Egyptiens, mercredi 12 octobre 2005 par Nico

Liste des divinités et dieux egyptiens | Dieux égyptiens : (...) es éléments naturels, des événements de la vie et des sentiments. Ainsi, le panthéon égyptien fut l'un des plus imposants de toute l'histoire avec plus de sept-cents divinités. Voici une Liste non exhaustive des dieux égyptiens et divinités de l'Egypte antique : ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ A Ach: Dieu du désert de Libye proche d (...) Lire la suite

Le dictionnaire

Badarien :

La culture badarienne a été découverte dans les années vingt en Moyenne-Egypte près de la ville de Badari, d'où son nom. Les villages et les nécropoles de cette époque semblent très proche du néolithique.

Barque Solaire :

Barque Solaire Barque Solaire Barque Solaire

La barque solaire est un des éléments incontournables des cérémonies rituelles égyptiennes. Les prêtres la portaient lors des grandes processions et le roi était transporté à son bord lors de ses funérailles afin qu'il soit protégé dans sa dangereuse navigation vers l'autre monde. Des barques furent retrouvées dans les nécropoles et notamment à Gyza où une superbe barque sacrée de 40 mètres fut découverte près de la pyramide de Khéops.
Dans la mythologie, la barque solaire est la barque dans laquelle circule Rê tout au long de son périple nocturne et diurne. Seth est placé à l'avant de la barque afin de défendre Rê contre le serpent démon Apophis qui menace le déroulement paisible du rituel du lever et du coucher du soleil. Chaque matin Apophis est vaincu mais étant indestructible il renaît sans cesse.

Bière :

La bière est une boisson connue en Egypte depuis l'Ancien Empire. Depuis le simple paysan jusqu'au Pharaon, tous consomment ce breuvage élaboré à base de froment ou d'orge, auxquels sont ajouté de l'eau et des dattes dont le sucre provoque la fermentation. Après le filtrage, la bière est transvasée dans des amphores fermées par des bouchons de paille mélangée à de l'argile humide. Une partie du brassin est conservé dans des jarres laissées ouvertes où la fermentation provoque une écume que l'on met à sécher et qui donne de la levure destinée à la boulangerie. Toujours fabriquée aujourd'hui comme il y a des milliers d'années, elle a pour nom la Bouza.

Chadouf :

Chadouf Chadouf Chadouf Chadouf

Depuis le Nouvel Empire jusqu'à nos jours, cette machine rudimentaire permet de puiser l'eau. Elle est constituée d'une poutre de bois fixée sur un axe vertical dont une extrémité est munie d'une corde et d'un récipient en peau et l'autre d'un contrepoids en pierre.

Couleur :

Les couleurs avaient des signifiactions bien précises dans l'Egypte Ancienne : le bleu (Amon) symbolisait l'air, le rouge (Seth) symbolisait la violence et la méchanceté, le vert (Osiris) symbolisait la vie végétale, la jeunesse et la santé, le jaune symbolisait l'or, les immortels et l'immortalité, le blanc symbolisait la joie et le faste, le noir symbolisait la rennaissance du corps dans l'autre monde et sa préservation éternelle.

Herminette :

Sorte de hachette à lame tranchante recourbée et perpendiculaire au manche utilisée pour le rite de l'ouverture de la bouche.

Jugement d'Osiris :

Le jugement commence par l'accueil du défunt par Anubis qui le conduit par la main vers la salle des deux justices, où siège Osiris entouré d'Isis et de Nephtys. Devant eux, 42 assesseurs. Au centre, Thot se tient auprès de la balance qui servira à la pesée de l'âme. sur un plateau, le coeur du défunt est placé tandis que sur l'autre la plume, symbole de Maât est posée. Si le coeur est pur, la balance reste en équilibre face à la plume, le mort est juste de voix, le paradis lui est ouvert. Si le poids des péchés est trop lourd, il est anéanti.

Khôl :

Le khôl est une poudre minéral (composé de gallène, de souffre et de gras animal) qui fut utilisée en tant que cosmétique par les égyptiens. Appliqué autour des yeux, il donnait au regard de la luminosité et une profondeur très prisée par les égyptiens.
Le khôl fut également utilisé pour ses vertues médicinale en tant que collyre et comme protection contre les fortes réfractions de lumière émisent par les sables du desert.

Nagada :

Village situé au nord de Karnak où fut découverte une nécropole datant de l'époque prédynastique jusqu'à la Iere dynastie. Flinders Petrie y mit au jour plus de 900 tombes dont il exhuma des poteries qui permirent d'établir une chronologie relative des occupants de cette région au IVeme millénaire avant J.C.

Nécropole :

Nécropole

Le terme nécropole désigne les cimetières à ciel ouvert ou souterrains, situés à proximité d’une ville et abritant des groupes de tombes monumentales. En Egypte, les plus connues sont la nécropole de Memphis, où se dressent les pyramides, et celle de la vallée des rois, près de Thèbes. Dès le néolithique, les égyptiens ensevelissent leurs morts dans des nécropoles situées hors des villages. Ces « villes d’éternité » sont en général situées à l’ouest et établies sur des buttes de manière à ne pas être inondées par la crue du Nil.

Obélisque :

Bloc de pierre à quatre faces qui s'élève parfois à plus de trente mètres de haut et se termine par un pyramidion. Symbole du dieu-soleil, Rê, l'obélisque était érigé auprés des temples ou devant les pylônes, où ils vont par paires. Souvent, c'est lors des jubilés que pharaon décidait de l'érection de ces pics, en hommage à Rê, et étaient recouverts d'inscriptions hiéroglyphiques et des cartouches du Roi.

Oldoway :

Site paléontologique et préhistorique de Tanzanie, près du lac Eyasi. Mary et Louis Leakey y ont découvert, en 1959, des restes d'hominidés fossiles, le zinjanthrope (Australopithecus boisei) et l'Homo habilis, datés de 1 750 000 et 1 850 000 ans.

Ouverture de la bouche :

Rite pratiqué sur les momies et les statues pour leur donner la vie. Ce geste était nécessaire pour recevoir le Ba et le Ka. Une herminette en fer était indispensable pour cette opération.

Palette :

Palette

Pierres plattes polies en schiste qui servaient de palettes à fards. Les plus anciennes remontent au néolithique et furent utilisiées jusqu'à l'époque thinite. Elles représentent de véritables œuvres d'art et leurs surfaces étaient décorées de scènes de la vie, tels des sujets qui représentaient des combats, des chasses ou des figures animalières. De célèbres palettes sont conservées dans les plus grands musées du monde comme la palette des chasseurs, conservée au Louvre à Paris, qui représente une battue dans la steppe. Une des pièces les plus connues est sans nul doute la palette de Narmer qui fut découverte en 1898 par l'archéologue anglais J.E. Quibell, à Hiéraconpolis, et qui rappelle l'unification de l'Egypte.

Rosette (pierre de) :

Rosette (pierre de)

Pendant 1400 ans personne ne put lire l'écriture des anciens égyptiens. Certains grands esprits scientifiques tentèrent de déchiffrer ces mystérieux signes idéographiques, mais sans résoudre le problème. En 1799, un soldat de l'armée Napoléonienne découvrit à Rosette une pierre de basalte noir contenant un texte rédigé en trois écritures différentes. La partie supérieure comportait des signes hiéroglyphiques, la partie centrale était rédigée en démotique et le bas en grec. Le texte, un édit royal datant du 27 mars en 196 avant J.C. faisait mention des avantages dont bénéficiait Ptolémée V Epiphane sur l'Egypte au moment de son couronnement. La pierre fut confisquée à l'armée française par la marine britannique, mais des copies des trois textes furent mises à la disposition des grands linguistes européens. Jean-François Champollion fut le premier à trouver la clé. Pendant 14 ans, il étudia ces textes, les compara à d'autres et en 1822 annonça, dans une lettre à l'Académie Royale des Inscriptions, qu'il avait découvert le concept de l'écriture hiéroglyphique. La pierre de Rosette venait d'ouvrir les portes de l'égyptologie.

Tablettes d'Amarna :

Découvertes en 1887 par des habitants locaux, les tablettes d'Amarna portent le nom du lieu qui les abritaient depuis près de 3500 ans. C'est en effet sur le site de la ville de l'ancienne Egypte, Akhetaton, qui porte aujourd'hui le nom d'El-Amarna que l'on découvrit ces tablettes qui étaient dans leur majorité des lettres envoyées aux Pharaons Aménophis III ainsi qu'à son fils et successeur Akhénaton vers le milieu du 14eme siècle avant J.C. Les expéditeurs de ces lettres étaient les chefs d'états ou diplomates des pays du Proche-Orient comme Babylone, d'Assyrie, du Hatti ou du Mitanni. Ecrites en Akkadien cunéiforme, elles furent déchiffrées avec difficultés car elles contenaient des signes inconnus des spécialistes des dialectes Akkadiens habituels. Depuis lors, de nombreuses traductions ont permis de faire évoluer la compréhension des textes Akkadien.

Les photos

Allée centrale de douze colonnes : (...) La majestueuse allée centrale de douze colonnes à chapiteaux ouverts qui suit l’axe du temple, élevée très probablement un siècle plus tôt sous le règne d’Aménophis III . (Comme la colonnade dressée par ce même roi à Louxor) (...) Lire la suite / Voir l'image

Annonce de Zahi Hawas : (...) Zahi Hawas face aux journarlistes lors de l'annonce de la découverte. (...) Lire la suite / Voir l'image

Annonce de Zahi Hawas (2) : (...) Zahi Hawas face aux journalistes lors de l'annonce de la découverte. (...) Lire la suite / Voir l'image

Au petit matin sur le Nil en direction d'Assouan : (...) Automne 2010...quitter la pluie et le froid et faire le plein de chaleur mais surtout de grandeurs et prouesses architecturaux. Départ de Louxor en direction d'Assouan. Jaunes, ocres tachetés du vert des palmiers et des fleurs aux couleurs fluorescentes. (...) Lire la suite / Voir l'image

Barque_solaire-Decouverte1.jpg : (...) (...) Lire la suite / Voir l'image

Barque_solaire-Decouverte1.jpg : (...) (...) Lire la suite / Voir l'image

Barque_solaire-Decouverte2.jpg : (...) (...) Lire la suite / Voir l'image

Barque_solaire-Decouverte2.jpg : (...) (...) Lire la suite / Voir l'image

Barque_solaire-Decouverte3.jpg : (...) (...) Lire la suite / Voir l'image

Barque_solaire-Decouverte3.jpg : (...) (...) Lire la suite / Voir l'image

Bateau funéraire de Toutankhamon : (...) Cette barque funéraire provient de la tombe du roi Toutankhamon. Le roi était transporté, après son décès, à Abydos, lieu de culte consacré à Osiris. La Vallée des Rois, qui compte aujourd'hui 62 tombes découvertes, était surnommée jadis les Portes des r (...) Lire la suite / Voir l'image

Cartouches de Thoutmosis II : (...) Inscription avec les cartouches de Thoutmosis II découvert dans le temple dans le Sinaï. (...) Lire la suite / Voir l'image

Cinq bracelets en or : (...) Cette pièce appartient à une série de cinq bracelets en or, découverts lors des travaux de fouilles du temple de Louxor entre 1966 et 1968. (...) Lire la suite / Voir l'image

Coiffe du roi typiquement Koushite : (...) Des dizaines de pierres rouges y sont incrustées, ainsi que pierres de couleur turquoise / vert. En 747 av. J.C., des souverains nubiens, profitant de la faiblesse de l'Egypte s'emparent de la terre des pharaons. Pendant un peu moins d'un siècle, cinq r (...) Lire la suite / Voir l'image

Colosse de Ramsès 2 : (...) Cette statue mesurait 13,50m de hauteur, elle a été découverte à la fin du XIXème siècle dans les ruines du temple de Ptah. (...) Lire la suite / Voir l'image

Colosse de Ramsès 2 : (...) Cette statue mesurait 13,50m de hauteur, elle a été découverte à la fin du XIXème siècle dans les ruines du temple de Ptah. (...) Lire la suite / Voir l'image

Cour précédant la salle hypostyle : (...) La cour la plus vaste de tous les temples de la vallée du Nil, fut réaménagée par Chéchonq 1er (945-924), fondateur de la XXII ème dynastie. L’espace ouvert qui précédait le temple ramesside fut clos d’un mur doublé, au nord et au sud, par un porti (...) Lire la suite / Voir l'image

Dans le port découvert à Karnak : (...) (...) Lire la suite / Voir l'image

Devant l'une des tombes à Saqqarah : (...) Zahi Hawass et un égyptologue devant l'une des tombes découverte à Saqqarah (lundi 9 février). (...) Lire la suite / Voir l'image

Dos du sarcophage du barbier d'Amon : (...) Vue de dos du cartonnage du barbier d'Amon, Ankhpakhéred, daté de la XXIIème dynastie, Troisième Période Intermédiaire (environ 800 avant J.-C.). On y trouve une représentation du pilier djed, symbolisant la colonne vertébrale d'Osiris. (...) Lire la suite / Voir l'image

Haute statue de Ramsès II : (...) Cette statue de Ramsès II, d’environ 8 mètres de hauteur, se tenait avec d’autres devant des piliers dans la colonnade couverte du temple de Garf Hussein. Setau, le vice roi de Koush, a construit ce temple pour Ramsès II et a projeté la conception intér (...) Lire la suite / Voir l'image

Haute statue de Ramsès II : (...) Cette statue de Ramsès II, d’environ 8 mètres de hauteur, se tenait avec d’autres devant des piliers dans la colonnade couverte du temple de Garf Hussein. Setau, le vice roi de Koush, a construit ce temple pour Ramsès II et a projeté la conception inté (...) Lire la suite / Voir l'image

Haute statue de Ramsès II : (...) Cette statue de Ramsès II, d’environ 8 mètres de hauteur, se tenait avec d’autres devant des piliers dans la colonnade couverte du temple de Garf Hussein. Setau, le vice roi de Koush, a construit ce temple pour Ramsès II et a projeté la conception inté (...) Lire la suite / Voir l'image

Haute statue de Ramsès II : (...) Cette statue de Ramsès II, d’environ 8 mètres de hauteur, se tenait avec d’autres devant des piliers dans la colonnade couverte du temple de Garf Hussein. Setau, le vice roi de Koush, a construit ce temple pour Ramsès II et a projeté la conception inté (...) Lire la suite / Voir l'image

Intérieur de la tombe d'Amenhotep : (...) La tombe encombrée de débris, telle qu'elle a été redécouverte. Les fouilles de l'équipe belge ont montré qu'un moine copte l'avait utilisée au huitième siècle comme lieu d'ermitage. Découverte dans les années 1880, elle fut aussi pillée puis ensevelie et (...) Lire la suite / Voir l'image

Intérieur droit du portique de la terrasse intermédiaire : (...) En effet, il y avait face à ces colonnes, un grand jardin planté d’essences odorantes (parmi lesquelles les arbres à encens du pays de Pount). Les archéologues en ont découvert quelques souches que l’on peut voir sur place. (...) Lire la suite / Voir l'image

Jeux situés entre la poubelle et le transformateur électrique : (...) (Village près d'Assouan) Dans l'antiquité, les Egyptiens se divertissaient en faisant du sport et en jouant à des jeux comme le Senet. Quand ils allaient à la chasse, ils conduisaient des chars et utilisaient des boomerangs, des épées, des couteaux, (...) Lire la suite / Voir l'image

La balançoire est repeinte : (...) (Village près d'Esna) Divertissement en Égypte ancienne : On a retrouvé des reproductions d'articles ménagers, de jeux, de jouets et de dessins qui nous donnent une idée précise de la vie quotidienne et des divertissements dans l'Egypte ancienne. (...) Lire la suite / Voir l'image

La déesse Nout : (...) La déesse Nout sur le plafond de la nouvelle chambre funéraire découverte dans la tombe de Djehouty (TT11). (...) Lire la suite / Voir l'image

La figuration du dieu : (...) Le naos des Décades mesurait 1,78 m de haut. Il abritait une statue de Shou d’environ 30 cm. Cette divinité personnifie l’atmosphère gazeuse située par les Egyptiens entre le ciel et la terre. Elle est représentée sous la forme d’un lion, tel qu’il est fi (...) Lire la suite / Voir l'image

La stèle de Nectanébo Ier : (...) Cette stèle de granit est l’une des trouvailles extraordinaires faites sur le site du temple d’Héracléion. Elle est la jumelle d’une autre stèle découverte il y a plus d’un siècle à Naucratis, presque identique dans sa forme et son contenu. (...) Lire la suite / Voir l'image

La stèle de Nectanébo Ier (gros plan) : (...) Cette stèle de granit est l’une des trouvailles extraordinaires faites sur le site du temple d’Héracléion. Elle est la jumelle d’une autre stèle découverte il y a plus d’un siècle à Naucratis, presque identique dans sa forme et son contenu. (...) Lire la suite / Voir l'image

La stèle de Ptolémée VIII Evergète II : (...) Cette gigantesque stèle fut trouvée à 150 m des colosses, au nord du temple. Ce monument est l’une des surprenantes découvertes faites sur le site d’Héracléion, par son aspect et son contenu, il constitue un bel exemple de la politique religieuse menée pa (...) Lire la suite / Voir l'image

La stèle de Ptolémée VIII Evergète II (détail) : (...) Cette gigantesque stèle fut trouvée à 150 m des colosses, au nord du temple. Ce monument est l’une des surprenantes découvertes faites sur le site d’Héracléion, par son aspect et son contenu, il constitue un bel exemple de la politique religieuse menée pa (...) Lire la suite / Voir l'image

Lumières dans Karnak : (...) La lumière était savamment dispersée grâce à un système de claustra en pierres. La salle hypostyle avec ses 134 colonnes et ses chapiteaux papyriformes ouverts ou fermés suivant leur exposition à la lumière! (...) Lire la suite / Voir l'image

Montgolfière au dessus de Louxor : (...) Photo prise à Thèbes (Louxor) depuis une Montgolfière à 5h25 du matin, sous le soleil de Râ , en avril 2007 ! Vue aérienne donc avec à gauche les colosses de Memnon, à l'arrière plan le temple de Medinet Habou (Ramses III) et à l'avant plan, en bas, le te (...) Lire la suite / Voir l'image

Montouhotep en scribe : (...) Découverte sous la tribune qui précède l’entrée du temple de Karnak, elle représente le vizir de Sésostris 1er. (...) Lire la suite / Voir l'image

Nettoyage d'un sarcophage par Zahi Hawass : (...) Zahi Hawass dans la tombe contenant les momies. Nettoyage d'un des sarcophages. La salle de sépulture comprenait au total six sarcophages, dont deux, un en bois et l'autre de grande taille et en pierre, n'ont pas encore été ouverts, a déclaré M. Hawass (...) Lire la suite / Voir l'image

Obélisque d'Hatchepsout : (...) L'obélisque d'Hatchepsout mesure environ 30 m et pèse 325 tonnes. Elle fit ceci comme son monument pour son Père Amon, le Seigneur du Trône des deux terres à Karnak: elle Lui éleva deux grands obélisques faits de solide granit du sud dont le sommet, co (...) Lire la suite / Voir l'image

Offrandes d’Horemheb agenouillé face à Atoum : (...) Découverte dans une cache de la cour d’Aménophis III à Louxor, le motif de cette statue est représenté en deux dimensions et rarement dans de grandes sculptures. Cela tient aux difficultés associées à la taille d’un tel objet et aux moindres conditions de (...) Lire la suite / Voir l'image

Plafond à moitié disparu : (...) Construite par Sethi 1er (1294-1279 av .J.C) et achevée par son fils Ramsès II (1279-1213 av J.C), elle était entièrement recouverte et éclairée par deux rangées de fenêtres de pierres (claustra). (...) Lire la suite / Voir l'image

Pronaos : (...) Avec cette 1ere salle hypostyle (pronaos) couverte commence la progression vers le saint des saints. Derrière les colonnes (sur la gauche de la photo), se trouvait la bibliothèque qui renfermait dans les niches des murs, l’ensemble des textes de l’anné (...) Lire la suite / Voir l'image

Quelques hiéroglyphes : (...) Cette stèle de granit est l’une des trouvailles extraordinaires faites sur le site du temple d’Héracléion. Elle est la jumelle d’une autre stèle découverte il y a plus d’un siècle à Naucratis, presque identique dans sa forme et son contenu. (...) Lire la suite / Voir l'image

Rampe d'accès à la térrasse : (...) C’est au nord de ce temple que, en 1881, fut découvert un grand puits qui allait devenir célèbre sous le nom de "cachette de Deir el-Bahari". Gaston Maspero (alors directeur des antiquités égyptiennes), mena une enquête et finit par en localiser la s (...) Lire la suite / Voir l'image

saqqara-30-momie-decouverte-1.jpg : (...) (...) Lire la suite / Voir l'image

saqqara-30-momie-decouverte-2.jpg : (...) (...) Lire la suite / Voir l'image

saqqara-30-momie-decouverte-3.jpg : (...) (...) Lire la suite / Voir l'image

saqqara-30-momie-decouverte-4.jpg : (...) (...) Lire la suite / Voir l'image

saqqara-30-momie-decouverte-6.jpg : (...) (...) Lire la suite / Voir l'image

saqqara-decouverte-01.jpg : (...) (...) Lire la suite / Voir l'image

saqqara-decouverte-02.jpg : (...) (...) Lire la suite / Voir l'image

saqqara-decouverte-03.jpg : (...) (...) Lire la suite / Voir l'image

saqqara-decouverte-04.jpg : (...) (...) Lire la suite / Voir l'image

saqqara-decouverte-05.jpg : (...) (...) Lire la suite / Voir l'image

saqqara-decouverte-06.jpg : (...) (...) Lire la suite / Voir l'image

saqqara-decouverte-07.jpg : (...) (...) Lire la suite / Voir l'image

saqqara-decouverte-08.jpg : (...) (...) Lire la suite / Voir l'image

saqqara-decouverte-09.jpg : (...) (...) Lire la suite / Voir l'image

saqqara-decouverte-10.jpg : (...) (...) Lire la suite / Voir l'image

saqqara-decouverte-11.jpg : (...) (...) Lire la suite / Voir l'image

saqqara-decouverte-12.jpg : (...) (...) Lire la suite / Voir l'image

saqqara-decouverte-13.jpg : (...) (...) Lire la suite / Voir l'image

saqqara-decouverte-14.jpg : (...) (...) Lire la suite / Voir l'image

saqqara-decouverte-15.jpg : (...) (...) Lire la suite / Voir l'image

saqqara-decouverte-16.jpg : (...) (...) Lire la suite / Voir l'image

Sarcophage d' Hékata en bois : (...) Le sarcophage de Hékata (XIIème dynastie) a été découvert dans le tombeau numéro 20, taillé dans la roche et situé sur la pente nord-est de la montagne du EL Haya de Kubbet. Les murs intérieurs sont couverts de scènes et d'inscriptions hiératiques de ce (...) Lire la suite / Voir l'image

Sarcophage en bois de Hékata : (...) Le sarcophage de Hékata a été découvert dans le tombeau numéro 20, taillé dans la roche et situé sur la pente nord-est de la montagne du el Haya de Kubbet. Les murs intérieurs sont couverts de scènes et d'inscriptions hiératiques de ce qui est connu co (...) Lire la suite / Voir l'image

Scènes de guerriers : (...) L’équipage du char égyptien comprenait deux personnes. Le conducteur chargé de maintenir sur ses deux roues ce véhicule léger et peu stable et un combattant armé d’un arc et de flèches stockées dans un carquois fixé à la caisse du char. Il avait aussi à s (...) Lire la suite / Voir l'image

Sphinx de Tanis : (...) Grand Spinx de Tanis, découvert en 1825 lors des fouilles du temple d'Amon-Rê de cette ville. Il aurait porté sucessivement les noms d'Amenemhat II (XXème dynastie), Mérenptah (XIXème dynastie) et Chéchonq Ier (XXIIème dynastie). (...) Lire la suite / Voir l'image

Statue cubique : (...) Hormis le visage, la statue entière est recouverte de hiéroglyphes gravés dans la pierre. C’est au moyen empire, époque variée et novatrice pour la statuaire, qu’apparais un type de statue très particulier, a la géométrie sévère, totalement architectur (...) Lire la suite / Voir l'image

Statue de Thoutmosis III : (...) Cette œuvre admirable en Schiste vert, découverte dans la cour de la cachette du temple de Karnak, résume à la fois l’habileté technique des artistes du nouvel Empire, dans le polissage de la pierre rendue douce comme du velours, et l’apogée de l’idéolo (...) Lire la suite / Voir l'image

Statue debout en bois : (...) Le bois était utilisé pour fabriquer des statues ou des reliefs décorant portes et panneaux. Il était travaillé au ciseau et à l'herminette. Les essences égyptiennes (acacias et sycomore) étaient trop fibreuses. Les principales réalisations sont faites av (...) Lire la suite / Voir l'image

Statue d’Aménophis III sur un traîneau : (...) La statue d’Aménophis III a été découverte, parmi vingt-quatre autres, dans la cour que fit réaménager ce roi au temple de Louxor. Certaines partes de la statue, sur la poitrine et sur les bras sont restées légèrement rugueuses ; elles étaient probablemen (...) Lire la suite / Voir l'image

Statue d’Aménophis III sur un traîneau : (...) Cette statue représente quelques-unes des vingt-quatre statues monumentales, qui furent découvertes par hasard dans la cour d’Aménophis III du temple de Louxor, le 22 Janvier 1989.Datant essentiellement du Nouvel Empire, elles furent dissimulées par l (...) Lire la suite / Voir l'image

Tête colossale d’Aménophis III : (...) La tête colossale d’Aménophis III est en granit rouge, elle a été découverte sur le site du temple funéraire du roi. On sait que ce souverain fastueux entretenait auprès de son palais de Malqata, sur la Rive Ouest de Thèbes, des ateliers de sculpteurs. (...) Lire la suite / Voir l'image

Textes de la célébration d’Horus : (...) La victoire d’Horus sur Seth : Lors des fêtes commémorant l’événement, les acteurs représentaient un drame sacré sur les bords du lac du temple. Scène évoquée sur le mur du couloir (ouest) . Les parois du mur d’enceinte sont couvertes de hiéroglyphe (...) Lire la suite / Voir l'image

The Great Court : (...) Le centre du musée fut restauré en 2000 par Foster and Partners pour devenir la Queen Elizabeth II Great Cour, plus communément appelée la Great Court. Elle entoure la Reading Room (ancienne place de la British Library), qui est aujourd'hui utilisé pour h (...) Lire la suite / Voir l'image

Thoutmosis II devant Rê-Horakhty : (...) Relief provenant du temple découvert dans le Sinaï et représentant Thoutmosis II devant Rê-Horakhty. (...) Lire la suite / Voir l'image

Tombes creusées dans la roche : (...) Les hypogées ont été creusés directement dans la roche des chaînes montagneuses de la vallée du Nil. La roche qui affleurait était travaillée du haut vers le bas pour former une surface verticale plane en vue d'obtenir la façade de la tombe, dans laquelle (...) Lire la suite / Voir l'image

Tombes découvertes dans l'enceinte : (...) Dans l'enceinte du temple de Montouhotep Nebhepetrê, on découvrit des tombeaux : Le tombeau (n°280) du chancelier Méketré (XIe dynastie), où en 1920 lors de fouille plus approfondie de la tombe on découvrit une myriade de figurines peintes enfermées da (...) Lire la suite / Voir l'image

Tuya_abu-simbel-Vincent-Euverte.jpg : (...) (...) Lire la suite / Voir l'image

Un des sarcophage découvert dans la nécropole de Illahu : (...) (...) Lire la suite / Voir l'image

Un sarcophage inviolé : (...) Un des sarcophage découvert sur le site de Saqqarah le 9 février 2009. (...) Lire la suite / Voir l'image

Un travailleur égyptien marchant au lever du soleil : (...) Un travailleur égyptien allant travailler sur le site de la nouvelle pyramide découverte à Saqqara. (...) Lire la suite / Voir l'image

Un travailleur égyptien marchant au lever du soleil : (...) Un travailleur égyptien allant travailler sur le site de la nouvelle pyramide découverte à Saqqara. (...) Lire la suite / Voir l'image

Uraeus au dessus de la porte : (...) Le complexe est précédé, comme c'est le cas dans tous les temples funéraires, d'un quai débarcadère relié au Nil par un canal aujourd'hui ensablé Le temple funéraire de Ramsès III est l'exemple le plus abouti de l'art monumental sous les Ramessides. D (...) Lire la suite / Voir l'image

Vaisselle prédynastique : (...) Cet ensemble de vaisselle a été découvert dans une ancienne tombe sur la rive gauche de Thèbes. Les vases s'échelonnent sur une période de plusieurs générations depuis l'époque prédynastique. (...) Lire la suite / Voir l'image

Vertige des colonnes : (...) La grande salle hypostyle (et ses colonnes à chapiteaux papyriformes fermés) fut complétée par : Horemheb, Ramsès 1er, Séti 1er et jusqu’à Ramsès V. (...) Lire la suite / Voir l'image

Vue intérieure : (...) C’est dans ce vaste espace que pénétrait le cortège d’Hathor, la déesse venue depar le Nil pour célébrer chaque année la fête de la bonne réunion. Il est encadré sur trois cotés par un portique aux chapiteaux ouverts d’une grande variété. (...) Lire la suite / Voir l'image

Zahi Hawass, nettoie la momie : (...) Le chef du Conseil suprême des antiquités égyptiennes, Zahi Hawass, nettoie la momie découverte dans la nécropole de Saqqarah, au sud du Caire, le 11 février 2009. (...) Lire la suite / Voir l'image

Les citations

« Plus utile est la vertu de l'homme intègre que le boeuf de celui qui commet l'iniquité. »

Mérikara, (Voir toutes les citations de cet auteur).