Les articles

Montou (Monthou)

Dieux et Divinités Egyptiens, jeudi 20 octobre 2005 par Nico

Montou | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) homme à tête de faucon coiffé de deux grandes plumes, d'un disque solaire et de deux uræus. A Erment, Montou est représente accompagné de deux déesses, Iounyt et Rattaouy (ou Tjenenet). Dieu égyptien de l’antique ville d’Hermonthis, lié à l’origine au culte du soleil et divinité guerrière. A Thèbes, Montou est le dieu faucon. Il est la divinité (...) Lire la suite

Khonsou

Dieux et Divinités Egyptiens, jeudi 20 octobre 2005 par Nico

Khonsou | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) coiffé du globe lunaire, aspect adulte ou enfant au crane rasé portant la mèche latéral de l'enfance, avec un corps en forme de chrysalide enveloppé dans une gaine moulante tenant dans les mains les emblèmes de la royauté. A l'origine divinité lunaire dont le nom signifiait « le voyageur » et qui luttait contre les forces des ténèbres aux côtés d (...) Lire la suite

Min

Dieux et Divinités Egyptiens, mardi 06 décembre 2005 par Nico

Min | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) équerre en arrière de la tête et portant le flagellum royal. Il est coiffé d'une couronne surmontée de deux hautes plumes et son corps est gainé dans un linceul, ce qui lui donne la forme d'une momie. Il est « le taureau de sa mère », la déesse ciel qu'il féconde chaque soir pour donner naissance au soleil. Antique divinité vénérée à Coptos et (...) Lire la suite

Mout

Dieux et Divinités Egyptiens, jeudi 20 octobre 2005 par Nico

Mout | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) sont attestés à Hermonthis, Bubastis, Memphis et Tanis. Femme portant sur la tête une dépouille de vautour, parfois sumontée du pschent ( la double couronne d'Egypte ). Elle peut être sous l'aspect d'une femme à tête de lionne que surmonte ou non le disque protégé par l'uraeus. Ou aussi sous un aspect ithyphallique ( à Karnak ). Mout a eng (...) Lire la suite

Maât

Dieux et Divinités Egyptiens, jeudi 20 octobre 2005 par Nico

Maât | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) ou parfois en forme de plume. Déesse égyptienne symbole de l’ordre cosmique, de la justice et de la vérité. Elle est considéré comme la fille du dieu solaire Rê et comme la compagne de Thot. Elle symbolise l’équilibre de l’ordre de l’univers et établit le code de comportement des êtres humains, c'est grâce à elle que le monde fonctionne. L (...) Lire la suite

Le dictionnaire

Ahotep :

Fille du pharaons Séqénenrê Tao Ier (XVIIe dynastie) et de son épouse la Tetisheri, Ahotep se maria avec son frère Séqénenrê Tao II, dont elle eut deux fils, Kahmosis et Ahmosis, qui succédèrent à leur père lorsque celui-ci fut tué dans un combat contre les envahisseurs Hyksôs. Ahotep serait morte après avoir vécu 90 ans. Elle fut ensevelie à Thèbes auprès de son fils Khamosis. Son nom de l’Egyptien Iâh-hotep peut signifier : « Guerre et Paix » ou « La lune est en plénitude » ou encore « La lune est apaisée ».

Haute-Égypte (La) :

La Basse-Égypte désigne la partie en bas des cartes moderne. C'est la partie la plus au sud de l'Égypte, depuis a nécropole thébaine jusqu'au haut barrage d'Assouan et le début de la Nubie. L'Égypte est définie par rapport au Nil et son sens d'écoulement (du Sud au Nord). La Haute Égypte est donc la partie haute du Nil.

Hyksôs :

Appelés rois pasteurs par Manéthon, ou aussi Chefs des pays lointains, ces envahisseurs venus d'Asie, s'implantèrent dans le nord de l'Egypte, vers 1785 avant J.C., à la faveur de troubles et de rivalités qui naissent avec la XIIIeme dynastie. Alors que ces Hyksôs, que les Égyptiens appelerons Hêqa Kahsout, se rendent maître du delta, les pharaons continuent à régner depuis Thèbes. Peu de choses sont connues à propos de ce peuple et nous réduisent à des hypothèses, toutes plus vraisemblables les unes que les autres. Mais il est possible que cette peuplade se soit formée au cours d'invasions des régions situées à l'est de l'Egypte, drainant et réunissant dans son sillage une population disparate. Bien implantés dans le delta où ils fondèrent leur capitale, Avaris, et sur une partie de Haute-Egypte, faisant payer tribut aux rois de Thèbes, il faut attendre plus de cent-cinquante ans avant de voir la résistance prendre l'avantage. C'est avec les derniers rois de la XVIIeme dynastie que l'ennemi va devoir se replier vers les frontières est. Sekenenré entreprend une guerre de reconquête nationale que continueront après lui ses fils Kamès et Ahmôsis. Ce dernier, premier roi de la XVIIIeme dynastie, boutera dehors l'envahisseur en prenant Avaris et en poursuivant son combat jusqu'au-delà des frontières. L'occupation de l'Egypte par ces barbares pris fin vers 1570 avant J.C.

Nécropole :

Nécropole

Le terme nécropole désigne les cimetières à ciel ouvert ou souterrains, situés à proximité d’une ville et abritant des groupes de tombes monumentales. En Egypte, les plus connues sont la nécropole de Memphis, où se dressent les pyramides, et celle de la vallée des rois, près de Thèbes. Dès le néolithique, les égyptiens ensevelissent leurs morts dans des nécropoles situées hors des villages. Ces « villes d’éternité » sont en général situées à l’ouest et établies sur des buttes de manière à ne pas être inondées par la crue du Nil.

Papyrus d'Ani :

Papyrus d'Ani

Le papyrus d'Ani date de la XVIIIe dynastie. Il provient d'une tombe inconnue (à Thèbe, en 1987) et a été acheté à des marchands égyptiens par le British Museum en 1888. Aucun autre document au nom d'Ani ne nous étant connu, les informations le concernant sont limitées à ce que fournit ce papyrus (son Livre des Mort).

Ramesseum :

Champollion disait de ce monument: Le Ramesseum est peut-être ce qu'il y a de plus noble et de plus pur à Thèbes. Ce temple funéraire de Ramsès II est l'un des plus beaux châteaux de millions d'année de la nécropole thébaine.

Thèbes :

Chef-lieu du nôme du sceptre, aussi appelée Ouaset, Het-Amon (le château d'Amon), Nout-Amon ( la ville d'Amon ) ou aussi No de son nom biblique. Son origine comme capitale remonte à la XIeme dynastie, vers 2150 avant J.C. sous les rois qui portaient le nom d'Antef. Elle fut capitale à plusieurs reprises, mais fut surtout une métropole religieuse grâce au culte du dieu Amon. Les assyriens la saccagèrent deux fois au VIIeme siècle avant J.C. Il en reste les splendeurs que l'on peut admirer aujourd'hui et que l'on connait sous les noms de Karnak et Louxor.

Vizir :

Jusque sous la IVeme dynastie, le Vizir était un membre de la famille royale. A partir de la Veme le poste reviendra à un noble choisi pour ses capacités à seconder le roi dans sa tâche. On peut considérer le Vizir comme étant un Premier Ministre ou un conseiller personnel du roi, influent, juste, impartial, honnête et responsable, doté d'une forte autorité et qui joua un rôle de premier plan puisqu'il était le chef de l'administration et qu'à ce titre, les gouverneurs de Nomes (Nomarques) aussi bien les paysans lui devaient obéissance. Il avait la plus haute autorité sur le palais, la police ou le trésor ainsi que sur les grands travaux d'architecture ou l'aménagement des nécropoles. Il était « les yeux et les oreilles du roi » et de ce fait dirigeait la justice, levait les impôts aussi bien que les troupes, réglait les successions, s'occupait de religion et d'agriculture. La fonction tomba en désuétude entre l'Ancien et le Moyen-Empire, pendant les périodes troublées, où la fonction était purement honorifique, pour devenir sous le Nouvel-Empire une fonction partagée entre le Vizir du Nord qui avait pour Capitale Thèbes et le Vizir du Sud qui résidait à Memphis.

Les photos

Gardien du temple de Médinet Habou : (...) Temple funéraire de Ramsès III, Thèbes (...) Lire la suite / Voir l'image

A l’ombre d’une colonne du temple d’Hatchepsout : (...) Ce gardien du temple fait une petite pose à l’ombre d’une colonne. Comprenant une partie souterraine et une superstructure, cet ensemble architectural se classe parmi les plus remarquables de l'Egypte ancienne. (Temple funéraire de la reine Hatchep (...) Lire la suite / Voir l'image

Ankhnesneferibre, fille du roi Saïte : (...) Ankhnesneferibre, fille d'un des rois Saïte, était la dernière "épouse divine d'Amon". C’est un titre qui impose à son détenteur chasteté mais qui donne aussi une grande influence égale à celle du roi. L’influence est cependant limitée à la région de Th (...) Lire la suite / Voir l'image

Gardien à l’ombre d’un palmier à Karnak : (...) Thèbes Ouest, Temple de Karnak (...) Lire la suite / Voir l'image

Gardien entre le lac sacré et le temple d’Amon Rê : (...) C’est dans ses eaux que les prêtres faisaient leurs ablutions. Relié au Nil, il servait au transport des barques sacrées lors des fêtes processionnelles. Le lac était considéré comme la résurgence de Noum,l’océan primordial. Thèbes Ouest, Temple (...) Lire la suite / Voir l'image

Gardien qui change de cour dans le temple d’Amon à Karnak : (...) Ce sanctuaire est l’œuvre de plusieurs pharaons qui, de Sésostris 1er à Nectanebo 1er, se sont succédés sur plus de XX siècles . Thèbes Ouest, Temple de Karnak (...) Lire la suite / Voir l'image

Gardien se repose au pied d’une colonne : (...) A l'origine, la profusion d'arbres et de plantes exotiques, les massifs et la majestueuse avenue des Sphinx devaient lui conférer un caractère plus impressionnant encore. (Temple funéraire de la reine Hatchepsout à Deir el-Bahari, Thèbes Ouest) (...) Lire la suite / Voir l'image

Hièroglyphes et pharaon : (...) Après le Nouvel Empire, pendant les périodes d'invasions et de troubles sociaux, la zone de Thèbes-Ouest devint peu sûre. Des brigands la sillonnèrent en bandes armées dont certaines subsistèrent jusqu'au XXème siècle ap. J.-C. Medinet-Habou devint un (...) Lire la suite / Voir l'image

Horemakhet, fils de Shabaka : (...) Statue en quartzite de Horemakhet (XXVème dynastie), fils de Shabaka et haut prêtre d'Amun dans Thèbes pendant le règne de son père et deux de ses successeurs. La sculpture est purement égyptienne à l’exception des lignes qui sont typiquement Kous (...) Lire la suite / Voir l'image

La lumière passe : (...) Medinet-Habou fut bâti sur un territoire sacré entre tous, « la butte de Djémê » où furent enterrés les huit dieux primordiaux qui existèrent avant la création du monde, sous la forme de quatre couples de grenouilles et de serpents. Après avoir préparé le (...) Lire la suite / Voir l'image

Les colosses de Memnon : (...) Les fameux colosses de Memnon, vestiges incontournables de l’ancienne Thèbes (...) Lire la suite / Voir l'image

Montgolfière au dessus de Louxor : (...) Photo prise à Thèbes (Louxor) depuis une Montgolfière à 5h25 du matin, sous le soleil de Râ , en avril 2007 ! Vue aérienne donc avec à gauche les colosses de Memnon, à l'arrière plan le temple de Medinet Habou (Ramses III) et à l'avant plan, en bas, le te (...) Lire la suite / Voir l'image

Pylône n° X : (...) L’enceinte nord du dieu guerrier de Thèbes est visible de la proche porte du temple de Ptah. Le temple bâti pour Aménophis III est très ruiné, et on admire uniquement la grande porte de l’enceinte, d’époque ptolémaïque, autrefois accessible par un dromos. (...) Lire la suite / Voir l'image

Second portique du toit terrasse : (...) Des piliers à l’effigie de la reine ornent le second portique de la terrasse supérieure. Les bas-reliefs représentent, à gauche, le transport d'une paire d'obélisques depuis Assouan, jusqu'à Thèbes, et à droite la reine chassant au milieu des papyrus. (...) Lire la suite / Voir l'image

Tête colossale d’Aménophis III : (...) La tête colossale d’Aménophis III est en granit rouge, elle a été découverte sur le site du temple funéraire du roi. On sait que ce souverain fastueux entretenait auprès de son palais de Malqata, sur la Rive Ouest de Thèbes, des ateliers de sculpteurs. (...) Lire la suite / Voir l'image

Un des gardiens du temple de Karnak : (...) Contrairement aux autres temples égyptiens, Karnak a été construit selon deux axes, Est-Ouest et Nord-Sud, l’axe céleste et l’axe terrestre, symbolisant le pouvoir divin et le pouvoir royal. Thèbes Ouest, Temple de Karnak (...) Lire la suite / Voir l'image

Un gardien du temple d’Amon à Karnak : (...) Très souvent, un gardien de temple gardera son travail toute sa carrière et c’est parfois un de ses fils ou un autre membre de la famille qui prendra la relève. (Thèbes, temple de Karnak) (...) Lire la suite / Voir l'image

Vaisselle prédynastique : (...) Cet ensemble de vaisselle a été découvert dans une ancienne tombe sur la rive gauche de Thèbes. Les vases s'échelonnent sur une période de plusieurs générations depuis l'époque prédynastique. (...) Lire la suite / Voir l'image

Vieux gardien d’une tombe royale : (...) Thèbes Ouest, Vallée des Rois (...) Lire la suite / Voir l'image