Les articles

Un hiéroglyphe découvert en Syrie

Actualité Egypte, dimanche 20 juillet 2008 par Benjamin

Un hiéroglyphe découvert en Syrie : (...) découvert en Syrie, près de Damas, la capitale. Localisation de la Syrie par rapport à l’Egypte Des archéologues ont récemment mis la main sur un fragment de stèle comprenant une illustration et un texte de louanges destiné au pharaon Ramsès II. On y aperçoit la jambe du souverain ainsi qu’un pied du dieu Amon, présent à ses côtés. Cette déco (...) Lire la suite

Kamosis

Pharaons, vendredi 28 octobre 2005 par Nico, bonnemine35

Kamosis (Kamose) : (...) us : Khay-hernesetef, "Celui qui a été couronné sur son trône". Sedjefa-taoui, "Celui qui nourrit les Deux Terres". Nom de Nebty : Ouhem-menou, "Celui qui renouvelle les fortifications". Nom d’Horus d’or : Hornefer-khab-taoui, "L'Horus parfait qui courbe les Deux Terres". Nom de couronnement : Ouadj-kheper-Rê, "Rê est florissant d'apparition". Nom d (...) Lire la suite

D'Akhénaton à Ramsès II ... Images d'Eternité

Actualité Egypte, mercredi 22 octobre 2008 par Nico

Exposition - D'Akhénaton à Ramsès II ... Images d'Eternité : (...) sors des Pharaons, premier volet d''une collection entièrement dédiée au passé prestigieux de l'Egypte pharaonique. Du 7 au 16 Novembre 2008, La Foire du Havre présente la seconde Exposition Evénement de cette collection exceptionnelle: D''Akhénaton à Ramsès II ... Images d'Eternité. Réalisée en 1998, cette fabuleuse exposition regroupe près (...) Lire la suite

Le musée de Louxor

Visites/Voyages, dimanche 07 janvier 2007 par Nico

Le musée de Louxor : (...) n de sculptures et d'objets trouvés dans la région Thébaine, datant pour la plupart du Nouvel Empire. A mi-chemin entre le Temple de Louxor et celui de Karnak, le bâtiment moderne, qui offre des conditions de visite exceptionnelles, fut inauguré en 1975. Avec l'aide du Brooklyn Museum de New York, statues, stèles, poteries, meubles et bijoux ont été mi (...) Lire la suite

Programme

Rencontres égyptologiques, lundi 16 juillet 2007 par Mélina Dessoles

Papyrus médical égyptien du Nouvel Empire (20/07/07) - Programme : (...) uin, a commencé au Louvre une présentation sur la médecine au cours du Nouvel Empire. Cette exposition mise en place par Marc Etienne, conservateur au Département des Antiquités Egyptiennes, a le mérite de présenter plusieurs objets médicaux, notamment un papyrus récemment acquis par le Musée. Cette œuvre, de près de sept mètres de long, a été acquise e (...) Lire la suite

Sethy II (ou Séthi II)

Pharaons, samedi 14 février 2009 par Benjamin

Sethy 2 (ou Séthi 2) : (...) ouramment l’orthographe “Séthi II” pour le nom de ce roi. Cette façon d’écrire semble être reprise par la plupart des ouvrages actuels mais elle n’est pas la plus correcte. En effet, d’après l’alphabet phonétique des hiéroglyphes, la meilleure transcription en français du symbole du double roseau , présent dans le cartouche du pharaon, reste le « Y ». D (...) Lire la suite

Le musée de la Nubie

Visites/Voyages, lundi 08 janvier 2007 par Nico

Le musée de la Nubie : (...) uités de Nubie accueille les vestiges d'une civilisation dont les terres ont été englouties par le lac Nasser. Ce musée est tout entier consacré à la Nubie, cette région riche en minéraux que les égyptiens, dès les premières dynasties, s’employèrent à contrôler. L'histoire, l'art et la culture de cette région sont présentés depuis la Préhistoire jusqu'à (...) Lire la suite

Compter en hiéroglyphes : déchiffrer les dates

Les hiéroglyphes / L'écriture, jeudi 16 janvier 2014 par Benjamin

Compter en hiéroglyphes : déchiffrer les dates : (...) ments des signes faisant référence à des dates marquant les événements importants du règne d’un pharaon : stèles relatant des décrets royaux, papyrus administratifs, etc… Il convient donc de vous apprendre à compter en hiéroglyphes. Voici les signes qui désignaient les différents nombres : [HIERO_BLOCK]Z1[/HIERO_BLOCK] : / wa. Un trait qui représ (...) Lire la suite

Siptah (ou Mérenptah-Siptah)

Pharaons, mercredi 25 mars 2009 par Benjamin

Siptah (ou Mérenptah-Siptah) : (...) ait une double titulature. En effet, en l’an 3 de son règne, il décida de changer de nom(s). Ses cartouches se sont vus modifier comme présenté ci-dessous. Le pharaon Sethy II (Séthi II) et sa Grande Epouse Royale Tiâa II (sa troisième femme). Taousert, sa belle mère, seconde épouse de Séthi II. A la mort de Sethy II (Séthi II), (...) Lire la suite

L'Époque Thinite

Histoire et Chronologie, jeudi 17 janvier 2008 par Nico, Francois Daumas

L'Époque Thinite de l'Egypte antique ancienne : (...) 'Abydos, d'où étaient originaires les pharaons la Ière dynastie. L'Époque Thinite s'étend approximativement de ~3150 av J.C. à ~2700 av J.C. Ière et IIème dynastie, pour en savoir plus voir l'article : Listes des pharaons D'abord à Thinis sous la Ière dynastie, elle est délocalisé à Memphis lors de l'unification du pays au début de cette Ière (...) Lire la suite

Traduction de la pierre de Rosette

Les hiéroglyphes / L'écriture, samedi 22 octobre 2005 par Nico

Traduction de la pierre de Rosette : (...) x, lui qui a rendu stable l'Egypte, qui est pieux, envers les dieux, qui triomphe de ses ennemis, qui a rétabli la vie civilisée aux hommes, Seigneur des jubilés, semblable à Hephaistos le Grand, un roi comme Ra, grand roi des contrées supérieures et inférieures, progéniture des Dieux Philopatores, approuvé par Ptah, à qui Ra a donné la vic (...) Lire la suite

Le dictionnaire

Démotique :

Démotique

Du grec demotikos, forme scripturale populaire, dérivant du hiératique, apparue vers 600 avant J.C., le démotique exprime le langage parlé au Nouvel Empire. Sous les Ptolémée, elle est l'écriture des livres et fut utilisée sur les pierres des monuments, spécialement sur les stèles commémoratives et funéraires. La célèbre pierre de Rosette comportait un texte écrit à la fois en hiéroglyphes, en grec et en démotique.

Stèle :

Stèle

Monolithes sur lesquels étaient gravés des hiéroglyphes. Elles pouvaient être funéraires, sous forme de fausses portes que l'on trouvait dans les mastabas et par lesquelles les défunts entraient dans la salle de banquet où les vivants apportaient les offrandes, ou commémoratives lorsqu'elles contenaient des biographies des défunts. Les stèles royales servaient aux décrets, à la relation de faits de guerre ou à marquer les frontières d'un territoire.

Les photos

Tombes N°34, Harkhouf : (...) Harkhouf: Dignitaire de VIème dynastie: Sur le montant gauche de l'entrée, on peut voir une représentation d'Herkhouf, noblement appuyé sur sa canne de commandement. Dans le vestibule, deux stèles fausses portes furent sculptées sur la paroi face à (...) Lire la suite / Voir l'image