Les articles

Signe Geb

Vie Quotidienne, samedi 20 août 2005 par Nico

Signe Geb en Astrologie Egyptienne : (...) a fermeté, la terre, la création dans le sens de l'édification d'un empire font partie des éléments et des pouvoirs qui vous sont confères par les Dieux d'Egypte. Votre sens de l'organisation est unique et vous transformez la chose la plus futile en objet utile pour la communauté. Non que vous soyez un artiste dans le sens esthétique du terme, mais vou (...) Lire la suite

Signe Le Nil

Vie Quotidienne, samedi 20 août 2005 par Nico

Signe Le Nil en Astrologie Egyptienne : (...) possédez une remarquable maîtrise de vous-même. Votre créativité est grande. Si celle-ci n'a pas encore éclaté au grand jour, il n'est pas trop tard pour bien faire. Les choses vulgaires vous font fuir, et vous appréciez les créations de l'esprit dans lesquelles brille l'étincelle de la beauté, de l'intelligence et de la spiritualité. Votre hypersensib (...) Lire la suite

Signe Osiris

Vie Quotidienne, samedi 20 août 2005 par Nico

Signe Osiris en Astrologie Egyptienne : (...) namique de votre existence selon la tradition astrologique égyptienne. Que ce savoir soit d'origine spirituel, matériel ou philosophique, vous êtes à même de répondre à toutes les questions. Les dieux vous ont mis entre les mains "le savoir universel ". Mais bien sur, cette connaissance ne va pas sans susciter maintes jalousies. En effet, vous détenez l (...) Lire la suite

Signe Isis

Vie Quotidienne, samedi 20 août 2005 par Nico

Signe Isis en Astrologie Egyptienne : (...) tendre... Telle pourrait être votre devise. Rien ne doit être obtenu par la force ou la manipulation, c'est votre code moral. Vous avez un coeur et une âme d'éternel amoureux. Devant vous, laideur et mesquinerie s'effacent tant votre force intérieure vous rend invincible aux yeux des autres. Vous avez un caractère déterminé. Vos amis aiment sentir votr (...) Lire la suite

Signe Seth

Vie Quotidienne, samedi 20 août 2005 par Nico

Signe Seth en Astrologie Egyptienne : (...) urgissent et plus rien ne ressemble à avant. Vous êtes le semeur de tempête lorsque les choses tendent à se figer sans aucune perspective d'évolution. Alors, il va sans dire que les tremblements de terre se font sentir la où vous posez le pied ! Le pouvoir vous fascine. " La fin justifie les moyens " est votre phrase fétiche. Vous ne reculez devant rien (...) Lire la suite

Signe Amon-Râ

Vie Quotidienne, samedi 20 août 2005 par Nico

Signe Amon-Râ en Astrologie Egyptienne : (...) re fonction dans la tradition égyptienne. Vous êtes bénie, car le principal dieu d'Egypte gouverne votre destinée ! Modèle de toute-puissance et de grandeur, vous vous affranchissez de toute contrainte avec une aisance déconcertante. Rien ne résiste à votre passage, et le dur devient tendre a votre approche. Vous êtes un être solaire et vous brillez de (...) Lire la suite

Signe Horus

Vie Quotidienne, samedi 20 août 2005 par Nico

Signe Horus en Astrologie Egyptienne : (...) este en vous, selon la tradition astrologique égyptienne. Vous avez les pieds bien sur terre et un sens clair, net et précis des responsabilités et des valeurs. La dimension politique prend toute son ampleur par votre action. Vous êtes prêt à mener de front plusieurs combats pour le bien de tous. La lutte ne vous fait pas peur. Votre devise : qui ne ris (...) Lire la suite

Signe Mout

Vie Quotidienne, samedi 20 août 2005 par Nico

Signe Mout en Astrologie Egyptienne : (...) ême en astrologie égyptienne. Votre nature est difficilement saisissable, et vous vous plaisez à entretenir le mystère autour de vous. Vous adorez brouiller les pistes afin que personne ne sache réellement qui vous êtes ni quel est votre but. Cette attitude que l'on pourrait qualifier d'extrême réserve est la marque d'une profonde fragilité. Les divini (...) Lire la suite

Signe Anubis

Vie Quotidienne, samedi 20 août 2005 par Nico

Signe Anubis en Astrologie Egyptienne : (...) s donnent. En effet, votre nature particulièrement émotive vous rend très réceptif(ve) au cycles lunaires. En langage populaire, on dirait que vous êtes un "oiseau de nuit ". Les labyrinthes, les souterrains, les choses à caractères obscures vous attirent énormément. Ce qui se cache derrière le voile des apparences attise votre curiosité. Etre une figu (...) Lire la suite

Signe Thot

Vie Quotidienne, samedi 20 août 2005 par Nico

Signe Thot en Astrologie Egyptienne : (...) otre existence. Mais cette volonté farouche d'aller toujours plus loin n'a pas pour but d'obtenir le pouvoir et la puissance. Bien au contraire, cette soif de dépassement ouvre vers la connaissance toujours plus profonde des êtres et des choses. Seulement, là où certains clament très haut leurs progrès ou leurs découvertes, vous, vous travaillez en sile (...) Lire la suite

Signe Bastet

Vie Quotidienne, mercredi 07 septembre 2005 par Nico

Signe Bastet en Astrologie Egyptienne : (...) osité sont les traits principaux de votre personnalité. Les dieux de l'ancienne Egypte vous ont donné la grâce et la féminité. Ainsi votre présence ne passe pas inaperçue. Votre magnétisme et votre charisme font de vous une personnalité marquante. Vous pourriez très facilement devenir le gourou d'une secte tant votre pouvoir de persuasion est grand. Qui (...) Lire la suite

Signe Sekhmet

Vie Quotidienne, samedi 20 août 2005 par Nico

Signe Sekhmet en Astrologie Egyptienne : (...) ture morale. Symboliquement, l'astrologie égyptienne vous représente par un lion majestueux. Il est vrai que, en règle générale, votre fierté et votre orgueil gouvernent votre conduite et vos actions. Vous aimez briller et paraître. Mais ce désir n'est point exempt de profondeur, loin de là. Vous tenez simplement a être reconnue a votre juste valeur et, (...) Lire la suite

WikiHiero

Les hiéroglyphes / L'écriture, vendredi 07 octobre 2005 par Nico

WikiHiero : (...) ouvez essayer WikiKiero en utilisant la version installée sur Egyptos : WikiHiero v0.2.12 WikiHiero est un programme PHP (sous licence GNU Public License) permettant de générer en hiéroglyphes des noms ou des textes hiéroglyphiques en utilisant la syntaxe du Manuel de codage des hiéroglyphes. Code source par G. Blanchard et diffusé sous li (...) Lire la suite

Ecrire son nom en hiéroglyphes

Les hiéroglyphes / L'écriture, samedi 02 mai 2009 par Nico

Ecrire son nom en hiéroglyphes comme au temps de l'Egypte des pharaons : (...) représente un son ou une consonne): Hiéroglyphes Egyptos.net Version 2.1 Attention le programme ci-dessus transcrit lettre à lettre votre nom en hiéroglyphe. La traduction ou plus exactement la transcription est effectuée à partir des signes unilitères (qui désigne une consonne ou un son), il faut savoir que l'écrit (...) Lire la suite

Toutankhamon à la foire d'Angers

Actualité Egypte, mercredi 11 mars 2009 par Nico

Exposition - Toutankhamon à la foire d'Angers : (...) ie de l’exposition Trésors de Pharaon, une exposition événement. Masque de Toutankhamon vue sous tous les angles (photos : pascaldamico). Angers vous invite à un nouveau rendez-vous placé sous le signe de la nouveauté, avec cette année encore plein d'idées shopping et de nombreuses découvertes dans l'univers de la gourmandi (...) Lire la suite

Les signes du Zodiaque

Vie Quotidienne, mercredi 07 septembre 2005 par Nico

Zodiaque Les signes zodiacaux en egypte ancienne : (...) vient du temple dédié à la déesse Hathor construit à Dendérah, au nord de l'actuelle Louxor. Ce temple fait partie de ces merveilles architecturales que l'Expédition d'Egypte, conduite par le général Bonaparte, révéla au monde occidental. Le zodiaque circulaire ornant le plafond d'une des chapelles situées sur le toit du temple est une représentation de (...) Lire la suite

Iabtet

Dieux et Divinités Egyptiens, mercredi 17 juin 2009 par Benjamin

Iabtet : (...) . Elle était représentée par une femme portant sur sa tête le symbole égyptien de l’Orient : . Il était constitué d’une hampe (une sorte de tige) sur laquelle reposait un petit arbuste. Les deux ronds latéraux évoquaient les potentiels fruits de celui-ci. La plupart du temps, Iabtet était figurée avec le sceptre ouas à la main. Croquis d'I (...) Lire la suite

Pépi 2

Pharaons, samedi 23 septembre 2006 par Nico

Pépi 2 : (...) Rê est parfait quant au ka. » Nom de couronnement : Pépi Pépi I et Ânkhnesmérirê II. Pépi II, fils de Pépi I, est le personnage central de VIe dynastie. Selon la légende, il aurait régné sur l’Egypte durant 94 ans, le règne le plus de l’histoire, toute civilisation confondue. Aujourd’hui, nous somme sûre que Pépi II a régné au moins 64 a (...) Lire la suite

Alphabet phonétique des hiéroglyphes

Les hiéroglyphes / L'écriture, samedi 02 mai 2009 par Nico

L'alphabet phonétique des hiéroglyphes égyptiens : (...) ancienne. L'égyptien ancien est une écriture sémitique, ceci signifie qu'il n'y avait pas de voyelles. "a", "A", "i", "w", sont des "semi-voyelles" (ou semi-consonnes). Chaque unilitère représente donc une consonne. Le regroupement de ces hiéroglyphes peut-être considéré comme un pseudo alphabet. C’est une classification moderne ayant pour base la ph (...) Lire la suite

Horreyya, un café multiculturel à l’image du Caire

Visites/Voyages, mardi 08 mai 2012 par Benjamin Wiacek

Horreyya, un café multiculturel à l’image du Caire : (...) il est incontournable pour les Cairotes qui s'y retrouvent volontier autour d'un thé ou d'un verre d'alcool. "Un café multiculturel, à l’image du Caire", selon ses habitués. Le café Horreyya. Les fenêtres sont fermées par des palissades qui cachent l’intérieur depuis la rue. Mais les portes sont ouvertes, et les deux serveurs Milad et Saad (...) Lire la suite

Imentet

Dieux et Divinités Egyptiens, mercredi 17 juin 2009 par Benjamin

Imentet : (...) gypte. Elle était représentée par une femme portant sur sa tête le symbole égyptien de l’Occident : . Il était constitué d’une hampe (une sorte de tige) sur laquelle était fixé un support pouvant accueillir soit un faucon, soit une plume d’autruche, voire les deux en même temps. La plupart du temps, Imentet était figurée avec le sceptre ouas à la (...) Lire la suite

Les lieux en hiéroglyphes

Les hiéroglyphes / L'écriture, mardi 10 février 2009 par Benjamin

Les lieux en hiéroglyphes : (...) elà du simple symbole et de la traduction littérale réductrice, l’écriture des anciens égyptiens était riche et permettait d’appréhender certains sujets avec une grande précision. Ce fut le cas avec les noms de lieux. En déchiffrant le nom d’un endroit, bien loin de la simple compréhension du mot, un nombre impressionnant d’informations nous parvenait s (...) Lire la suite

Initiation aux hiéroglyphes

Les hiéroglyphes / L'écriture, samedi 30 septembre 2006 par Benjamin

Initiation à la lecture des hiéroglyphes : (...) ernière est très complexe et présente de nombreux aspects. Elle possède une richesse inouïe témoignant de l’art incomparable et l’intelligence des Egyptiens. Peu de gens en détiennent tous les secrets de nos jours. En effet, beaucoup de passionnés se bloquent devant la quantité impressionnante de symboles à connaître et le nombre important de sens qu’il (...) Lire la suite

La titulature : les noms du pharaon

Pharaons, mardi 31 mars 2009 par Benjamin

La titulature royale : les noms du pharaon : (...) présenter comme l’égal des dieux. Ces « noms » pouvaient également être vus comme les garants de son immortalité de part le fait qu’ils subsisteraient bien après son départ dans l’autre monde. Ils étaient présents sur tous les textes officiels ainsi que sur les différents monuments à la gloire du souverain. Dès la fin de l’Ancien Empire, ces titres (ou (...) Lire la suite

Cléopâtre VII

Pharaons, mardi 27 septembre 2005 par Benjamin

Cléopâtre VII : (...) femme très obstinée et prête à tout pour son royaume. Elle fut la dernière reine d'Egypte entre 51 et 30 avant J.-C. Cléopâtre est née en 69 avant J.-C. et est la fille de Ptolémée XII. Son nom signifie "la gloire de son père". Son souhait le plus cher est de restaurer la grandeur de l'Egypte face à l’empire romain de plus en plus puissant. A la mort d (...) Lire la suite

Reconnaître le nom des dieux et déesses

Les hiéroglyphes / L'écriture, dimanche 13 mai 2007 par Benjamin

Reconnaître le nom des dieux et déesses : (...) des principaux dieux et déesses de l’Egypte ancienne. De cette façon, il sera plus simple pour vous de les reconnaître lorsque vous passerez dans les nombreux temples que comptent ce magnifique pays ! Comme vous le savez, la religion occupe une place centrale dans la vie des Egyptiens anciens. Dans toutes les villes, il y avait au moins un temple. L (...) Lire la suite

Titus et Bouboule en Egypte

L'égyptothèque, lundi 19 septembre 2011 par Nico

Livre - Titus et Bouboule en Egypte de Andréa Novick : (...) gnie ne sont pas invités, c'est autre chose. Et pour Titus et Bouboule, les deux caniches de la famille Toc, c'est un séjour au refuge de la rue Picpus qui les attend. Sauf que ces deux chiens sont bien plus débrouillards que cela, et c'est par leur propre moyens qu'ils vont rejoindre le pays des pharaons, sans se douter encore des innombrables aventure (...) Lire la suite

Lettre à Mr Dacier

Les hiéroglyphes / L'écriture, lundi 10 octobre 2005 par Nico

Lettre à Mr Dacier par Champollion : (...) rte d'un système de déchiffrement des hiéroglyphes. « Monsieur, Je dois aux bontés dont vous m'honorez l'indulgent intérêt que l'Académie royale des Inscriptions et Belles-Lettres a bien voulu accorder à mes travaux sur les écritures égyptiennes, en me permettant de lui soumettre mes deux mémoires sur l'écriture hiératique ou sacerdotale, et s (...) Lire la suite

Les attributs royaux

Pharaons, samedi 27 octobre 2007 par Benjamin

Les attributs royaux du pharaon : (...) s témoins de sa force, de sa divinité et de son autorité sur les terres d’Egypte. Le futur souverain les recevait au moment du rite d’intronisation et les emportait avec lui jusque dans son sarcophage. En effet, au-delà de la dimension symbolique du pouvoir, les attributs royaux avaient, pour les égyptiens, des vertus magiques qui devaient aider le phar (...) Lire la suite

La journée

Rencontres égyptologiques, mercredi 31 janvier 2007 par Vincent Euverte, Benjamin Wiacek

Les sphinx à Bruxelles (28/01/07) - La journée : (...) café, puis le Thalys direction Bruxelles ! Pendant le trajet, nous parlons bien évidemment de Rosette, de l'histoire de ce merveilleux projet et de toutes les idées, ne cessant d'affluer, à réaliser concrètement... Dans ce genre de conversation, le temps passe vite, et nous arrivons à la Gare du Midi vers 9h20. Ayant un peu de temps devant nous, les (...) Lire la suite

La démocratie à l'égyptienne

Visites/Voyages, jeudi 18 octobre 2007 par Benjamin Wiacek

La démocratie à la mode égyptienne : (...) on accession au pouvoir, sa réélection à quatre reprises avec des scores dépassant les 95% suscite de nombreuses interrogations, mais ce ne sont pas les seuls reproches faits à cette république arabe, sa politique intérieure est elle aussi sujette à caution. Begin, Carter et el-Sadate au fond, 1978, Camp David Suite à l'assassinat du préside (...) Lire la suite

Le Projet Rosette

Les hiéroglyphes / L'écriture, samedi 30 septembre 2006 par Vincent Euverte, MaatdeBelgique

Le Projet Rosette : (...) ques ? Et qui n'a pas hésité devant les difficultés de l'apprentissage long et difficile de cette langue ? Afin de faciliter la réalisation de ce rêve, nous avons lancé le projet Rosette ! Avant tout, offrir une assistance informatique à la lecture et à la compréhension des textes de l'Egypte Ancienne. Au départ, nous nous consacrons à l'égyptie (...) Lire la suite

Le pharaon

Pharaons, dimanche 27 mai 2007 par Benjamin

Le pharaon : (...) it vu comme le chef spirituel, le guide respecté et vénéré de tout un peuple. Dans la mythologie égyptienne, Osiris gouvernait les hommes avant que son frère jaloux, Seth, ne l’assassine. Mais Horus, fils d’Isis et d’Osiris, réussit à vaincre son oncle et à le punir de son geste. A partir de cet instant, ce fut lui qui monta sur le trône et devînt ainsi (...) Lire la suite

Ramsès II

Pharaons, lundi 05 décembre 2005 par Benjamin

Ramsès 2 : (...) puissant aimé de Maât" Nom de Nebty : "Qui protège l'Egypte et subjugue les pays étrangers". Nom d’Horus d’or : "Riche en années, grand de victoires". Nom de couronnement : "Riche en Vérité de Rê, élu de Rê" Nom de Fils de Rê : "Rê lui a donné la naissance, l'aimé d'Amon" Sethy Ier et Touya Mineptah (un de ses fils). Ramsès 2 es (...) Lire la suite

Jour 7 : Vendredi 26 avril 2002

Visites/Voyages, mardi 06 décembre 2005 par Benjamin Wiacek

Le voyage de Nefermaat (avril 2002) - Croisière de Louxor à Assouan - Jour 7 : Vendredi 26 avril 2002 : (...) mple de Karnak, la demeure du dieu Amon, le dieu solaire, le premier dieu du panthéon égyptien lors du Nouvel Empire. On arrive au temple par l’allée des sphinx, le dromos. Il ne reste que quelques sphinx à tête de bélier avec entre les pattes une des épouses de Ramsès II. Le pylône fait quarante-deux mètres de haut, c’est le plus haut d’Egypte ! On en (...) Lire la suite

Soldat de pharaon

Vie Quotidienne, jeudi 17 mai 2007 par Benjamin

Soldat de pharaon, les soldats en egypte ancienne : (...) ; tout d’abord pour se protéger des attaques venues des terres voisines, mais aussi pour élargir son territoire ou encore assurer le contrôle de ses lointaines colonies. Notez que la seconde raison était souvent employée comme argument de défense par les pharaons désireux de conquêtes. Il faut cependant avouer que les égyptiens étaient plutôt des pays (...) Lire la suite

Les Hittites

Histoire et Chronologie, lundi 17 novembre 2008 par Benjamin

Les Hittites : (...) a civilisation hittite. Il vise juste à vous la présenter afin que vous connaissiez un peu mieux ce peuple qui a beaucoup interagi avec les égyptiens. De nos jours, les hittites restent un peuple assez méconnu mais qui a pourtant dominé toute la région de l’Asie mineure (Anatolie) pendant de nombreux siècles. Il s’agit d’un peuple d’origine in (...) Lire la suite

Mérenptah

Pharaons, mardi 16 octobre 2007 par Benjamin

Mérenptah : (...) Haiemmaât ; « Taureau puissant réjouissant Maât » Nom d’Horus d’or : Neb Senedjaashefit ; « Le maître de la crainte dont le prestige est grand » Nom de Nebty : Iri baouertaen tjemhou ; « Celui dont la puissance est grande et les victoires grandioses » Nom de couronnement (deux écritures possibles) : Ba en rê Meri en Imen ; « L’âme de Râ, l’ (...) Lire la suite

Les écritures amérindiennes

Histoire et Chronologie, mercredi 18 juillet 2007 par Benjamin

Les écritures amérindiennes : (...) en Amérique centrale ou encore en Amérique du Sud. Il désigne un ensemble très large de peuples qui a dominé pendant des siècles, avant l’arrivée des colons, le continent américain. C’est pourquoi, nous n’allons étudier que trois d’entre eux et plus particulièrement leur écriture. La civilisation maya s’apparentait à un peuple très puissant (...) Lire la suite

Hatchepsout

Pharaons, mercredi 04 juillet 2007 par Benjamin

Hatchepsout (ou Hatshepsout) : (...) useret-kaou, "Celle dont les kas sont puissants ". Nom de Nebty : Ouadjet-renepout, "la florissante en années". Nom d’Horus d’or : Netjeret-khâou, "la divine d'apparitions". Nom de couronnement : Maât-ka-Rê, "Maât est le ka de Rê.". Nom de Fils de Rê : Hat-chepesout khenemet Imen, "Hatchepsout (la suprême noblesse féminine), aimée d'Amo (...) Lire la suite

Traduction de la pierre de Rosette

Les hiéroglyphes / L'écriture, samedi 22 octobre 2005 par Nico

Traduction de la pierre de Rosette : (...) x, lui qui a rendu stable l'Egypte, qui est pieux, envers les dieux, qui triomphe de ses ennemis, qui a rétabli la vie civilisée aux hommes, Seigneur des jubilés, semblable à Hephaistos le Grand, un roi comme Ra, grand roi des contrées supérieures et inférieures, progéniture des Dieux Philopatores, approuvé par Ptah, à qui Ra a donné la vic (...) Lire la suite

2. Première sortie

Visites/Voyages, samedi 01 juillet 2006 par Maggy Thiebaut

Le voyage de Maggy - Page 2 - Première sortie - Louxor sur la rive d’occident – El Gezireh : (...) la prière. Alla Ou Akbar. J’ouvre une paupière puis l’autre sur les murs bleu clair de la chambre. L’installation électrique n’est pas encore terminée. Quelques fils dépassent ici et là. Je me pince. Oui ! Je suis bien en Egypte, Louxor, El Gezireh, rive occidentale du Nil, prête à toutes les aventures. Prête ? Vraiment ? La chambre n’a pas d (...) Lire la suite

1. L'arrivée

Visites/Voyages, mercredi 26 juillet 2006 par Maggy Thiebaut

Le voyage de Maggy - Page 1 - L'arrivée - Louxor sur la rive d’occident – El Gezireh : (...) , sans les ânes et les chameaux, sans les temples et les pyramides. Je manque d’oxygène et mon cœur vit au ralenti. C’est décidé. Je repars à Louxor . Je ne demande même plus s’il y a quelqu’un pour m’accompagner. Je pars seule - Inch Allah, comme on dit là-bas. J’assouvirai ma passion en toute impunité et en solo. Mon premier voyage en Egypte éta (...) Lire la suite

4. Excursion au Caire

Visites/Voyages, samedi 01 juillet 2006 par Maggy Thiebaut

Le voyage de Maggy - Page 4 - Excursion au Caire - Louxor sur la rive d’occident – El Gezireh : (...) nt à leur hôtel de l’autre côté du Nil. Ils me racontent qu’ils ont déjà exploré tous les hôtels - bons et moins bons - de la West Bank avec les scorpions et l’hygiène qui laisse à désirer … - Des scorpions ? Vous plaisantez ? - Non ! Le train part à 23 heures. Je reconnais tout de suite les touristes qui vont comme moi au Caire. Chacun a payé un (...) Lire la suite

3. Visite de Louxor et ses environs

Visites/Voyages, samedi 01 juillet 2006 par Maggy Thiebaut

Le voyage de Maggy - Page 3 - Visite de Louxor et ses environs -Louxor sur la rive d’occident – El Gezireh : (...) s même le courage de dire un timide Salam aux femmes en noir qui, hier encore, m’effrayaient un peu. Elles répondent gentiment à mon salut. Je suis la seule touriste du quartier et elles doivent me considérer comme une extra-terrestre. Ici, je suis dans l’autre camp, celui des étrangers. Les Egyptiens sont un peuple accueillant. Ce n’est pas comme da (...) Lire la suite

Le Nouvel Empire

Histoire et Chronologie, lundi 04 février 2008 par Nico, Francois Daumas

Le Nouvel Empire de l'Egypte antique ancienne : (...) de raffinement et d'évolutions qui s'étale sur un peu plus de cinq siècles. Le Nouvel Empire s'étend approximativement de ~1552 av J.C. à ~1080 av J.C. Le Nouvel Empire est formé de trois dynasties la XVIIIème, la XIXème et la XXème. Pour en savoir plus, voir l'article : Listes des pharaons Durant cette période, la capitale fut à Thèbes a (...) Lire la suite

Liste des dieux égyptiens

Dieux et Divinités Egyptiens, mercredi 12 octobre 2005 par Nico

Liste des divinités et dieux egyptiens | Dieux égyptiens : (...) es éléments naturels, des événements de la vie et des sentiments. Ainsi, le panthéon égyptien fut l'un des plus imposants de toute l'histoire avec plus de sept-cents divinités. Voici une Liste non exhaustive des dieux égyptiens et divinités de l'Egypte antique : ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ A Ach: Dieu du désert de Libye proche d (...) Lire la suite

Le dictionnaire

Abeille :

Abeille

Sur la photo on peut lire Nesou-byti, mot pour roi de Haute- Égypte représenté par un roseau, et de Basse-Égypte représenté par une abeille. Les abeilles représentent le Pharaon sur les monuments ainsi que le signe de l'initiation et de l'inspiration sacrée. Elles symbolisent le peuple obéissant et sont considérées comme les larmes de Ré tombées sur terre.

Amenti :

L'Amenti désigne la demeure des morts, le bel occident. C'est vers l'Amenti, là ou règne Osiris, que se rend l'âme du défunt après sa momification.

Antyou :

C'est le mot égyptien qui désigne l'Oliban qui n'est autre que l'encens employé dans les temples et qu'on allait chercher jusque dans le mystèrieux et lointain pays de Pount.

Barbe :

Les dieux se distinguent par le port d’une barbe postiche tressée et attachée aux oreilles par un fil passant sur la joue. Ce privilège, symbole de force virile est partagé par les pharaons. Ceux-ci ne portent la barbe qu’à l’occasion de fêtes et de leurs apparitions en public.

Basse-Égypte (La) :

La Basse-Égypte désigne le Delta du Nil au nord. C'est la partie la plus au nord de l'Égypte, depuis la Méditerranée, avec le delta du Nil, jusqu'à la région du Fayoum avec Le Caire. L'Égypte est définie par rapport au Nil et son sens d'écoulement (du Sud au Nord). La Basse Égypte est donc la partie basse du Nil.

Champs d'Ialou (Les) :

Les champs d'Ialou désigne le paradis des égyptiens. Après avoir passés toutes les épreuves de la mort, chaque défunt continue à y mener une existence paisible comme sur terre.

Flabellum :

Ce mot désignait un éventail. Dans un pays réputé pour sa chaleur, cet ustensile apparut dès l'Ancien Empire. La plupart étaient en plumes d'autruche. Certains ne possédaient qu'une plume, il s'agissait alors d'insignes militaires ou de symboles de protection.

Haute-Égypte (La) :

La Basse-Égypte désigne la partie en bas des cartes moderne. C'est la partie la plus au sud de l'Égypte, depuis a nécropole thébaine jusqu'au haut barrage d'Assouan et le début de la Nubie. L'Égypte est définie par rapport au Nil et son sens d'écoulement (du Sud au Nord). La Haute Égypte est donc la partie haute du Nil.

Heq :

Crosse pastorale qui est avec le Nekheka (fléau) l'un des deux insignes royaux que le Pharaon porte croisés sur la poitrine lors des cérémonies protocolaires.

Hiéroglyphes :

Système graphique composé de signes phonétiques et d'idéogrammes qui composait l'écriture des Egyptiens anciens. Apparus vers la fin du IVeme millénaire avant J.C., ils subsistèrent jusqu'aux premiers siècles de notre ère. On en dénombre un peu plus de 700 et ils peuvent être lus indiffèremment de droite à gauche, de gauche à droite, de haut en bas ou de bas en haut. Les dernières inscriptions hiéroglyphiques ont été faites dans l'île de Philae et datent de 394, où ils n'étaient plus utilisés que par des religieux.

Khépérer (Khépri) :

Mot égyptien qui désigne le scarabée.

Nécropole :

Nécropole

Le terme nécropole désigne les cimetières à ciel ouvert ou souterrains, situés à proximité d’une ville et abritant des groupes de tombes monumentales. En Egypte, les plus connues sont la nécropole de Memphis, où se dressent les pyramides, et celle de la vallée des rois, près de Thèbes. Dès le néolithique, les égyptiens ensevelissent leurs morts dans des nécropoles situées hors des villages. Ces « villes d’éternité » sont en général situées à l’ouest et établies sur des buttes de manière à ne pas être inondées par la crue du Nil.

Nekheka :

Il est avec le Heq (crosse pastorale) l'un des deux insignes royaux que Pharaon porte croisés sur la poitrine lors des cérémonies protocolaires.

Oudjat :

Signifiant en égyptien « celui qui est en bonne santé », l’oudjat est symbole de bonne santé, de fécondité, et de voyance. Il symbolise également la plénitude retrouvée, celle de l’œil d’Horus, soigné par Thot, celle de l’Égypte réunifiée, celle d’Osiris revenu à la vie. L’oudjat est représenté par un œil fardé sous lequel est placé le signe du faucon.

Oushabti :

Les Shaouabtis sont de petites statues que les Égyptiens anciens placaient dans les tombes afin d'accompagner le décédé et de l'aider dans les travaux qu'il était cencé devoir accomplir dans les champs d'Ialou, autrement dit l'au-delà. D'autres mots, basés sur la même racine verbale, sont employés pour désigner ces figurines, Shabti et Shouabti ou encore Oushabti. Ces mots peuvent tous être traduits comme les répondants.

Pharaon :

En égyptien Per Aâ signifiait grande maison. Il fut utilisé pour désigner le roi qu'à partir de la XXIIeme Dynastie. Le mot Faraw n'apparaît, quand à lui, pour la première fois que dans une traduction de la Bible commandée par Ptolémée II Philadelphe, qui règna de 283 à 246 avant J.C. Il n'était pas de coutume d'appeler le roi Pharaon, mais Horus selon une titulature du protocole royal qui contenait cinq noms. Ces cinq noms sont les suivants: Le nom d'Horus, en l'honneur du Dieu. Le nom des deux déesses, afin de rappeler Ouadjet, la déesse cobra qui protège le Nord et Nekhbet, la déesse vautour qui veille sur le Sud. Le nom de l'Horus d'or qui évoque la victoire du Dieu sur son oncle Seth. Le nom d'intronisation que précède la mention Roi de la Haute et de la Basse Egypte. Enfin, le nom de naissance précédé du titre Fils de Rê.

Rosette (pierre de) :

Rosette (pierre de)

Pendant 1400 ans personne ne put lire l'écriture des anciens égyptiens. Certains grands esprits scientifiques tentèrent de déchiffrer ces mystérieux signes idéographiques, mais sans résoudre le problème. En 1799, un soldat de l'armée Napoléonienne découvrit à Rosette une pierre de basalte noir contenant un texte rédigé en trois écritures différentes. La partie supérieure comportait des signes hiéroglyphiques, la partie centrale était rédigée en démotique et le bas en grec. Le texte, un édit royal datant du 27 mars en 196 avant J.C. faisait mention des avantages dont bénéficiait Ptolémée V Epiphane sur l'Egypte au moment de son couronnement. La pierre fut confisquée à l'armée française par la marine britannique, mais des copies des trois textes furent mises à la disposition des grands linguistes européens. Jean-François Champollion fut le premier à trouver la clé. Pendant 14 ans, il étudia ces textes, les compara à d'autres et en 1822 annonça, dans une lettre à l'Académie Royale des Inscriptions, qu'il avait découvert le concept de l'écriture hiéroglyphique. La pierre de Rosette venait d'ouvrir les portes de l'égyptologie.

Sceptres :

Les sceptres sont les symboles de la royauté et de la puissance divine. Les déesses possèdent un sceptre magique, figuré par une tige de papyrus, symbole de leur pouvoir et de leur éternelle jeunesse.

Serdab :

D'origine arabe, ce mot désigne la salle qui contient les statues funéraires. Elle est située au sud des mastabas et communique avec la salle d'offrande.

Tablettes d'Amarna :

Découvertes en 1887 par des habitants locaux, les tablettes d'Amarna portent le nom du lieu qui les abritaient depuis près de 3500 ans. C'est en effet sur le site de la ville de l'ancienne Egypte, Akhetaton, qui porte aujourd'hui le nom d'El-Amarna que l'on découvrit ces tablettes qui étaient dans leur majorité des lettres envoyées aux Pharaons Aménophis III ainsi qu'à son fils et successeur Akhénaton vers le milieu du 14eme siècle avant J.C. Les expéditeurs de ces lettres étaient les chefs d'états ou diplomates des pays du Proche-Orient comme Babylone, d'Assyrie, du Hatti ou du Mitanni. Ecrites en Akkadien cunéiforme, elles furent déchiffrées avec difficultés car elles contenaient des signes inconnus des spécialistes des dialectes Akkadiens habituels. Depuis lors, de nombreuses traductions ont permis de faire évoluer la compréhension des textes Akkadien.

Uraeus :

Uraeus

Nom grec du cobra porté au front par les dieux à caractère royal. Assimilé à l'oeil de Ré, il protégeait le Roi. Le Cobra était considéré comme le guardien du Pharaon car les anciens Egyptiens croyaient en la vigilance du serpent dont les yeux sont dépourvus de paupières et de ce fait plus en éveil contre le danger.

Les photos

Chaouabtis peints en blanc : (...) Le chapitre 6 du Livre des Morts, souvent partiellement rapporté sur les chaouabtis, contient une formule pour faire qu'un chaouabti exécute les travaux pour quelqu'un dans l'empire des morts : "O ce chaouabti, si je suis appelé, si je suis désigné pou (...) Lire la suite / Voir l'image

Deux fois Hathor : (...) Le therme "hathorique" : se réfère à la déesse et désigne essentiellement les colonnes, les pilastres ou les chapiteaux couronnée de son visage sur les deux faces, eux-mêmes surmontés d'une représentation rectangulaire du sistre. (...) Lire la suite / Voir l'image

Fresque du Christ en majesté entouré des apôtres : (...) Actuellement, le terme copte désigne l'Église Orthodoxe d'Égypte et la langue liturgique associée. Cette langue n'est pratiqué qu'à l'occasion des cérémonies religieuses. La tradition fait remonter l'enseignement copte à Saint Marc, l'un des quatre évangé (...) Lire la suite / Voir l'image

Pilier osiriaque de Sésostris 1er : (...) Sous Sésostris 1er, des piliers osiriaques furent dressés devant la façade du temple d’Amon à Karnak, marquant ainsi l’entrée principale. La statue ici présentée est bien conservée, mais il lui manque la couronne, exécutée à part, et les jambes. Le corps (...) Lire la suite / Voir l'image

Sarcophage d' Hékata en bois : (...) Le sarcophage de Hékata (XIIème dynastie) a été découvert dans le tombeau numéro 20, taillé dans la roche et situé sur la pente nord-est de la montagne du EL Haya de Kubbet. Les murs intérieurs sont couverts de scènes et d'inscriptions hiératiques de ce (...) Lire la suite / Voir l'image

Sarcophage en bois de Hékata : (...) Le sarcophage de Hékata a été découvert dans le tombeau numéro 20, taillé dans la roche et situé sur la pente nord-est de la montagne du el Haya de Kubbet. Les murs intérieurs sont couverts de scènes et d'inscriptions hiératiques de ce qui est connu co (...) Lire la suite / Voir l'image

Statue d’Iriketakana : (...) Statue d'Iriketakana (VIIème dynastie) avec un visage qui montre des signes assez particulier. En effet, dans un grand souci de naturalisme, les traits africains propres aux rois de cette dynastie alliée à l’idéal de la perfection physique du pharaon, (...) Lire la suite / Voir l'image