Les articles

Découverte d'objets fabriqués à partir d'ossements

Actualité Egypte, samedi 16 mai 2009 par Panapress

Découverte d'objets fabriqués à partir d'ossements dans le Fayoum : (...) ériels de couture et de bijoux préhistoriques fabriqués à partir d'ossements d'animaux près de l'oasis de Fayoum, au sud du Caire, ainsi que des poteries et des pièces de monnaie. Dans un comuniqué, le ministre de la Culture, Faruk Hosni, précise qu'une mission archéologique égyptienne travaillant près de l'île d'El-Karn sur le Lac Qarun, à Fayoum, a (...) Lire la suite

Limites de cette médecine

Vie Quotidienne, lundi 22 août 2005 par Nico, Aude

Médecine en Egypte ancienne - Les limites de la médecine égytienne : (...) bords de l’idée que la maladie est due à l’intervention de puissances surnaturelles, dieux ou démons. Mais, contrairement à ce qu’on a souvent cru, les premiers signes d’une approche rationnelle des maladies sont apparus bien avant Hippocrate et le miracle Grec. Dans des papyrus égyptiens antérieurs de plus d’un millénaire à Hippocrate, on trouve déjà, (...) Lire la suite

Le dictionnaire

Alexandrie :

Alexandre le Grand, le macédonien, fit la conquête de l'Egypte en 332 avant J.C. Il choisit le petit village de pêcheurs de Rhakotis pour y fonder la nouvelle Capitale de l'Egypte qu'il nomma Alexandrie. Ville portuaire, elle devint le centre commercial principal du bassin méditerranéen et prit dès lors un essor extraordinaire. Son premier architecte fut Dinocratès qui en fit une ville moderne qui s'étendait sur 5 km avec des rues qui s'entrecoupaient à angles droits. Célèbre et pourtant invisible à nos yeux aujourd'hui suite à un tremblement de terre qui détruisit une partie de la ville, le Phare, qui était construit sur l'île de Pharos, était relié au continent par une digue qui séparait les deux ports, l'Eunostos et le Grand Port. Dans cette ville cosmopolite, l'Orient et l'Occident se côtoyaient. 300.000 habitants selon Diodore de Sicile, sans compter les esclaves, où se mêlaient égyptiens, juifs, grecs ou romains. Alexandrie devint un centre culturel international grâce à Démétrios de Phalère qui construisit la Grande Bibliothèque qui contiendra jusqu'à 700.000 volumes. Suivirent la fondation du musée qui servit d'Académie et d'Université. En 48 avant J.C., César s'installa à Alexandrie mais l'impopularité des romains suscita la révolte populaire et la Bibliothèque fut parciellement brûlée. Cléopâtre, à qui César avait donné le Trône d'Egypte, fut le dernier Pharaon d'Egypte. Avec elle le rôle politique d'Alexandrie prendra fin.

Clergé :

Le clergé a pour mission de servir les dieux. Les prêtres sont chargés de les entretenir, de les vêtir et de les protéger. Ces pratiques religieuses sont destinées à empêcher le monde de sombrer dans le chaos. Chaque temple possède son propre clergé, organisé selon une hiérarchie stricte et très compliquée. A partir du Nouvel Empire, les pharaons comblent de biens les dieux et les temples. C’est ainsi que se constitue un clergé riche et puissant. Possédant une grande partie des terres et exempté d’impôts, il se mêle également de politique.

Jugement d'Osiris :

Le jugement commence par l'accueil du défunt par Anubis qui le conduit par la main vers la salle des deux justices, où siège Osiris entouré d'Isis et de Nephtys. Devant eux, 42 assesseurs. Au centre, Thot se tient auprès de la balance qui servira à la pesée de l'âme. sur un plateau, le coeur du défunt est placé tandis que sur l'autre la plume, symbole de Maât est posée. Si le coeur est pur, la balance reste en équilibre face à la plume, le mort est juste de voix, le paradis lui est ouvert. Si le poids des péchés est trop lourd, il est anéanti.

Les photos

Scènes de guerres : (...) C'est sur le côté nord-est de l'enceinte qu'on assistera à l'épisode central des guerres de Ramsès III : la première grande bataille navale de l'Histoire, au cours de laquelle les Égyptiens coulèrent la flotte adverse. Sur le côté sud-ouest de cette (...) Lire la suite / Voir l'image

Les citations

« Si tu découvres qu'un homme mauvais a détourné une mesure de pain à un pauvre travailleur, empêche que cela se renouvelle dans l'avenir. Un tel acte sera salutaire à ton âme. »

Aménémopé, (Voir toutes les citations de cet auteur).