Les articles

Bibliographie

Histoire et Chronologie, mercredi 18 juillet 2007 par Benjamin

Dossier l'écriture à travers le temps - bibliographie : (...) Naissance de l'écriture : cunéiformes et hiéroglyphes : [exposition], Galeries nationales du Grand Palais, 7 mai-9 août 1982 / auteur Grand Palais (Paris). - Paris : Editions de la Réunion des musées nationaux, 1982. - 383 p. Les Mésopotamiens / Jean-Cl. Margueron.- Paris : Picard, 2003 - 447 p. Ougarit : la terre, le ciel / textes réunis par (...) Lire la suite

Les écritures amérindiennes

Histoire et Chronologie, mercredi 18 juillet 2007 par Benjamin

Les écritures amérindiennes : (...) en Amérique centrale ou encore en Amérique du Sud. Il désigne un ensemble très large de peuples qui a dominé pendant des siècles, avant l’arrivée des colons, le continent américain. C’est pourquoi, nous n’allons étudier que trois d’entre eux et plus particulièrement leur écriture. La civilisation maya s’apparentait à un peuple très puissant (...) Lire la suite

Le dictionnaire

Serekht :

Le serekht était un élément semblable au cartouche dans lequel le nom du roi était inscrit. Il représentait le dessin stylisé du palais avec ses murs et sa porte ou de la tombe royale et comportait, dans son cadre supérieur, le nom du roi. Coiffant l'ensemble, le faucon Horus signifiait l'incarnation du Dieu dans la personne du roi. Le serekht apparut très tôt dans l'histoire de l'Egypte, puisque l'on trouve déjà une représentation sur la palette de Narmer. Son utilisation se perpétua jusqu'à la fin de la IIIeme dynastie quand le roi Houni (-2637-2613) adopta le cartouche.

Les photos

Statue de reine (1) : (...) Les bras collés au corps, le pied gauche en avant, confère une allure pharaonique à cette souveraine. Cette représentation à l’égyptienne en granit noir est cependant troublée par le traitement des étoffes en « drap mouillé » qui rappelle les marbres grec (...) Lire la suite / Voir l'image

Statue de reine (2) : (...) Les bras collés au corps, le pied gauche en avant, confère une allure pharaonique à cette souveraine. Cette représentation à l’égyptienne en granit noir est cependant troublée par le traitement des étoffes en « drap mouillé » qui rappelle les marbres grec (...) Lire la suite / Voir l'image

Statue de reine (dessin) : (...) Les bras collés au corps, le pied gauche en avant, confère une allure pharaonique à cette souveraine. Cette représentation à l’égyptienne en granit noir est cependant troublée par le traitement des étoffes en « drap mouillé » qui rappelle les marbres grec (...) Lire la suite / Voir l'image