Les articles

Cours d'égyptien hiéroglyphique

L'égyptothèque, samedi 25 octobre 2008 par Nico

Livre - Cours d'égyptien hiéroglyphique de Pierre Grandet et Bernard Mathieu : (...) onstitue une initiation méthodique à l'écriture et à la langue des Anciens Egyptiens. Fondé sur l'acquis des recherches grammaticales les plus récentes, il s'adresse néanmoins au public le plus large par sa présentation progressive de l'égyptien du Moyen Empire. Son texte est divisé en leçons, illustrées d'environ deux mille exemples, et dotées, chacune (...) Lire la suite

Un hiéroglyphe découvert en Syrie

Actualité Egypte, dimanche 20 juillet 2008 par Benjamin

Un hiéroglyphe découvert en Syrie : (...) découvert en Syrie, près de Damas, la capitale. Localisation de la Syrie par rapport à l’Egypte Des archéologues ont récemment mis la main sur un fragment de stèle comprenant une illustration et un texte de louanges destiné au pharaon Ramsès II. On y aperçoit la jambe du souverain ainsi qu’un pied du dieu Amon, présent à ses côtés. Cette déco (...) Lire la suite

Anubis

Dieux et Divinités Egyptiens, samedi 01 octobre 2005 par Nico, Benjamin

Anubis | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) l noir ou un homme à tête de chacal. Son nom veut dire "chacal". Il est souvent couché sur une maquette de chapelle funéraire ou sur un naos, avec un bandeau rouge autour du cou et un fouet entre les pattes postérieures. Il avait également souvent une croix ankh dans une main et dans l’autre le sceptre. Il est le dieu égyptien des morts. Son rôle (...) Lire la suite

Le rite de fondation d'un temple égyptien

Pharaons, mercredi 19 novembre 2008 par Nebetbastet

Le rite de fondation d'un temple égyptien : (...) . Les scènes des rites de fondation sont révélées depuis l'Ancien Empire. On trouve plusieurs scènes dans le temple funéraire de Thoutmosis III situé à Thèbes ouest. A Karnak, des scènes du rite de fondation figurent sur le mur ouest de la salle hypostyle et spécialement sur le pylône de Ramsès II. Ces représentations apparaissent dans les temples p (...) Lire la suite

Vivre au quotidien

Visites/Voyages, vendredi 28 octobre 2005 par Vincent Euverte

Vivre au quotidien dans l'Egypte d'aujourd'hui : (...) rs et de ses traditions. Je vais essayer ici de donner quelques éléments de réflexion qui vous feront peut-être les approcher différemment. Le tourisme est l'une des principales ressources économiques du pays. Tous les égyptiens le savent, et se comportent en conséquence. Cela ne veut pas dire que les touristes aient tous les droits. Le respect de la (...) Lire la suite

Une nouvelle pyramide à Saqqara

Actualité Egypte, samedi 15 novembre 2008 par Nico

Découverte d'une pyramide vieille de 4300 ans à Saqqara : (...) a annoncé, mardi 11 novembre, la mise au jour d'une pyramide vieille de 4 300 ans à Saqqara. Selon le secrétaire général du Conseil suprême des antiquités égyptiennes, Zahi Hawas, cette pyramide abriterait le tombeau de la reine Shesheshet, mère du roi Téti, fondateur de la sixième dynastie. La reine Shesheshet est surtout connue pour ses problèmes d’a (...) Lire la suite

Programme

Rencontres égyptologiques, lundi 16 juillet 2007 par Mélina Dessoles

Papyrus médical égyptien du Nouvel Empire (20/07/07) - Programme : (...) uin, a commencé au Louvre une présentation sur la médecine au cours du Nouvel Empire. Cette exposition mise en place par Marc Etienne, conservateur au Département des Antiquités Egyptiennes, a le mérite de présenter plusieurs objets médicaux, notamment un papyrus récemment acquis par le Musée. Cette œuvre, de près de sept mètres de long, a été acquise e (...) Lire la suite

Le calendrier égyptien

Vie Quotidienne, samedi 20 août 2005 par Nico

Le calendrier égyptien : (...) re, est assurément le seul calendrier intelligent qui ait jamais existé dans l’histoire humaine. Les anciens égyptiens mesuraient le temps comme nous en années, mois, jours, heures. Les années étaient numérotées en années de règne par rapport à l’intronisation du pharaon, et non pas comme nous en partant d’un point zéro. L’année égyptienne (...) Lire la suite

Montou (Monthou)

Dieux et Divinités Egyptiens, jeudi 20 octobre 2005 par Nico

Montou | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) homme à tête de faucon coiffé de deux grandes plumes, d'un disque solaire et de deux uræus. A Erment, Montou est représente accompagné de deux déesses, Iounyt et Rattaouy (ou Tjenenet). Dieu égyptien de l’antique ville d’Hermonthis, lié à l’origine au culte du soleil et divinité guerrière. A Thèbes, Montou est le dieu faucon. Il est la divinité (...) Lire la suite

Alphabet phonétique des hiéroglyphes

Les hiéroglyphes / L'écriture, samedi 02 mai 2009 par Nico

L'alphabet phonétique des hiéroglyphes égyptiens : (...) ancienne. L'égyptien ancien est une écriture sémitique, ceci signifie qu'il n'y avait pas de voyelles. "a", "A", "i", "w", sont des "semi-voyelles" (ou semi-consonnes). Chaque unilitère représente donc une consonne. Le regroupement de ces hiéroglyphes peut-être considéré comme un pseudo alphabet. C’est une classification moderne ayant pour base la ph (...) Lire la suite

Le scarabée (Kheper)

Vie Quotidienne, jeudi 08 septembre 2005 par Benjamin

Le scarabée (Kheper) : (...) ucon, l’un des symboles fondamentaux de la religion égyptienne. Les égyptiens en étaient littéralement fascinés. Ceci était principalement dû au fait qu’ils ne comprenaient pas son mode de reproduction. Le mot égyptien qui désigne le scarabée est « kheper » ; cela signifie quelque chose comme « venir au monde » ou « parvenir à l’existence ». Ainsi, le s (...) Lire la suite

Des antiquités volées rendues à l'Egypte

Actualité Egypte, dimanche 07 décembre 2008 par La presse canadiene

Des antiquités volées rendues à l'Egypte : (...) s mercredi au gouvernement égyptien, à Manhattan. Les objets comprennent des urnes, présentées lors de la cérémonie de restitution, provenant du site archéologique de Ma'adi, en périphérie du Caire, et sont vieux de 5600 ans au moins. "En les prenant en Egypte, le pilote a volé à une nation une partie de son histoire"a déclaré Peter Smith, respons (...) Lire la suite

Documentation en 3D de la pyramide à degré

Actualité Egypte, mardi 17 juin 2008 par Nico

Documentation en trois dimensions de la pyramide à degrés : (...) n trois dimensions du pyramide à degrés du roi Djoser à Saqqarah en recourant aux technologies de pointes. Pyramide à degré de Saqqarah Le ministre de la Culture, Farouk Hosni a indiqué qu'il s'agissait d'un sauvetage archéologique vu que les mastabas du pyramide s'étaient opposés à la destruction à travers l'époque. Ce projet s'inscrit dan (...) Lire la suite

Khéphren

Pharaons, mercredi 16 novembre 2005 par Benjamin

Khéphren : (...) yptien : Khâef Rê Translittération : xafra Transcription : Khafrê Son père était Khéops, sa mère Henoutsen et son demi-frère Djédefrê. Son fils : Mykérinos. Khéphren est évidemment associé à l’une des trois pyramides de Gizeh (sa pyramide est presque aussi monumentale que celle bâtie par Cheops), il est ainsi un des pharaons (...) Lire la suite

Découverte de deux statues du pharaon Amenhotep 3

Actualité Egypte, vendredi 06 mars 2009 par Agence France-Presse (AFP)

Découverte de deux nouvelles statues du pharaon Amenhotep III : (...) 009 Des archéologues égyptiens et européens ont découvert deux imposantes statues du pharaon Amenhotep III dans un temple funéraire de Louxor, dans le sud de l'Egypte, a annoncé jeudi Zahi Hawass, le chef du service des Antiquités égyptiennes. Amenhotep III régna il y a environ 3.400 ans. Il a eu pour fils le pharaon Amenhotep IV, également conn (...) Lire la suite

Imentet

Dieux et Divinités Egyptiens, mercredi 17 juin 2009 par Benjamin

Imentet : (...) gypte. Elle était représentée par une femme portant sur sa tête le symbole égyptien de l’Occident : . Il était constitué d’une hampe (une sorte de tige) sur laquelle était fixé un support pouvant accueillir soit un faucon, soit une plume d’autruche, voire les deux en même temps. La plupart du temps, Imentet était figurée avec le sceptre ouas à la (...) Lire la suite

Khnoum

Dieux et Divinités Egyptiens, mercredi 05 octobre 2005 par Nico

Khnoum | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) é et on le retrouve dans une dizaine de villes d'Égypte sous des formes variées. Bélier ou homme à tête de Bélier aux cornes horizontales. Il tient dans sa main la croix ansée (ankh). Ancien dieu égyptien, Khnoum (le maître de l'eau fraîche) est le dieu des cataractes et puissance créatrice dans la mythologie égyptienne. Il contrôlait la c (...) Lire la suite

La 2ème période intermédiaire

Histoire et Chronologie, lundi 04 février 2008 par Nico, Francois Daumas

La 2ème période intermédiaire de l'Egypte antique ancienne : (...) e par un peuple étranger : les Hyksos. La deuxième période intermédiaire s'étend approximativement de ~1786 av J.C. à ~1552 av J.C. La deuxième période intermédiaire est composée des dynasties Hyksos de la XIIIème à la XVIème dynastie et de la XVIIème dynastie (parallèle à la XVème) dîtes thébaine. Pour en savoir plus, voir l'article : Listes (...) Lire la suite

Geb

Dieux et Divinités Egyptiens, mardi 04 octobre 2005 par Nico, Benjamin

Geb | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) le dos, portant souvent la couronne de la Basse Egypte. Dans ses représentations, on le trouvait en compagnie de Nout, la déesse du ciel. En général, sa peau était verte. L’oie, présente dans son hiéroglyphe était son animal représentatif. Souvent il apparaît sur les sarcophages avec Nout tandis que le dieu de l’air, Shou, vient interrompre leur étrein (...) Lire la suite

Snéfrou

Pharaons, lundi 26 septembre 2005 par Nico, bonnemine35

Snéfrou : (...) de Fils de Rê : Snéfrou, "Celui de beauté". Transcription : Snéfrou (ou Sénéferou) Houni et Meresânkh Ier Chéops (son fils). Snefrou fut le fondateur de la 4e dynastie et un bâtisseur exceptionnel. L’équilibre intérieur du pays et l’autorité bienveillante du monarque permirent la construction des célèbres pyramides de Snefrou. L’u (...) Lire la suite

Présentation

Rencontres égyptologiques, mercredi 01 novembre 2006 par Nico, Vincent Euverte, Benjamin Wiacek

L'Egypte à Paris (18/11/06) - Présentation : (...) et égyptologique ? Voici la petite intro historique que propose le Routard : Exotisme, spiritualité, sagesse, vie éternelle... autant de notions rattachées à l'Egypte et pourtant présentes dans les rues de Paris ! Alors pour vous évader l'espace de quelques heures, nous vous proposons de dénicher ces héritages, leur signification et de découvrir (...) Lire la suite

Les obélisques (construction et symbolique)

Pharaons, mardi 22 novembre 2005 par Nico

Les obélisques (construction et symbolique) : (...) emières représentations du dieu Atoum-Khépri. Selon la légende Héliopolitainne, ce dieu qui est son propre créateur est alternativement Rê, représentation du soleil, Atoum, l’être achevé, ou encore Khépri, nom du scarabée poussant devant lui une boule de glaise, illustration de la force primordiale. Temple de Louxor Erigé auprès des temples, sou (...) Lire la suite

Thoutmosis III

Pharaons, mercredi 28 décembre 2005 par Nico, bonnemine35

Thoutmosis 3 : (...) : Men-kheper-Rê, "Celui qui établit la forme de Râ". Nom de Fils de Rê : Djehouty-mes, Celui qui est né de Thot". Transcription : Djehutymes, Thoutmose, Thoutmoses ou Thoutmôsis. Thoutmosis II et Isis (une concubine) Aménophis II (son fils). Surnommé le « Napoléon Egyptien », Thoutmosis III prit le pouvoir après une corége (...) Lire la suite

Le cancer : une maladie vieille de 3000 ans !

Actualité Egypte, lundi 30 avril 2012 par Benjamin

Le cancer : une maladie vieille de 3000 ans ! : (...) ifférentes que celles que nous connaissons aujourd’hui. D’après des chiffres de l’INSEE, en 2009, le cancer est la première cause de décès en France (30 %). Une étude récente sur une momie montre que cette pathologie pourrait être plus répandue que ce que l’on croyait à l’époque de l’Egypte ancienne. Jusqu’à maintenant, l’hypothèse inverse était en vigu (...) Lire la suite

Les liens entre les écritures

Histoire et Chronologie, mercredi 18 juillet 2007 par Benjamin

Les liens entre les différentes formes d’écritures : (...) ans le but d’illustrer le dossier présenté. Elle permet de distinguer clairement les liens qui existent entre les toutes premières écritures de l’humanité et celles que nous connaissons actuellement. Bien évidemment, les interactions entre différents dialectes et les influences culturelles que subit tout un peuple sont multiples ! C’est pourquoi le proc (...) Lire la suite

Un pharaon géant en Lego à Londres

Actualité Egypte, dimanche 01 mars 2009 par Zigonet

Un pharaon géant en Lego à Londres : (...) (...) Lire la suite

Mykérinos

Pharaons, dimanche 20 novembre 2005 par Benjamin

Mykérinos : (...) om égyptien : MenkaouRê Translittération : MnkA.w-ra Son père est Khéphren et son grand père Khéops. On ne sait rien de sa mère. Son fils : Shepseskaf. On ne sait quasiment rien de son règne à l’exception de quelques récits rapportés par des observateurs étrangers tel Hérodote. D’après ce dernier, Mykérinos fut un pharaon trè (...) Lire la suite

Rê (Râ)

Dieux et Divinités Egyptiens, mardi 15 novembre 2005 par Nico, Benjamin

Rê (Râ) | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) aire. Il était souvent associé au dieu Amon, ce qui donnait : Amon-Rê. Il était alors représenté par un homme à tête de bélier. Dieu égyptien du soleil dont Héliopolis fut le principal lieu de culte. On le considérait comme le dieu créateur de l’univers, le dieu de l’Etat et de la justice ; l’on pensait que pendant la journée il parcourait le cie (...) Lire la suite

Ecrire son nom en hiéroglyphes

Les hiéroglyphes / L'écriture, samedi 02 mai 2009 par Nico

Ecrire son nom en hiéroglyphes comme au temps de l'Egypte des pharaons : (...) représente un son ou une consonne): Hiéroglyphes Egyptos.net Version 2.1 Attention le programme ci-dessus transcrit lettre à lettre votre nom en hiéroglyphe. La traduction ou plus exactement la transcription est effectuée à partir des signes unilitères (qui désigne une consonne ou un son), il faut savoir que l'écrit (...) Lire la suite

Exposition Pharaon à l'IMA

Actualité Egypte, jeudi 11 août 2005 par Nico

Pharaon : Exposition Pharaon à l'Institut du Monde Arabe : (...) 'au 12 juin 2005. Pharaon. S’il est un mot qui symbolise la puissance et le mystère de l’Egypte, c’est bien celui-là. Défiant les millénaires, il évoque les grandes figures qui ont façonné l’histoire de l’Antiquité : Khéops, khéphren, Akhénaton, Toutânkhamon, Ramsès… le terme est bien des fois cité dans l’Ancien Testament, comme l’incarnation d’u (...) Lire la suite

10 moyens de transport pour se déplacer en Egypte

Visites/Voyages, samedi 20 octobre 2012 par Nico

10 moyens de transport pour se déplacer en Egypte : (...) devriez avoir aucun mal à vous orienter et à atteindre votre destination. Pour vous déplacer, il existe de nombreuses solutions plus ou moins adaptées en fonction de vos envies et de votre mode de voyage. Prendre l’avion pour se rendre en Egypte est certainement le moyen le plus simple. Le pays compte sept aéroports internationaux mais la ma (...) Lire la suite

L'Egypte antique à Lyon

Actualité Egypte, mercredi 03 octobre 2007 par Nico

Exposition - L'Egypte antique au Musée des Beaux Arts de Lyon : (...) du 18 octobre 2007 au 21 janvier 2008. Ces dernières années, l'Institut d'égyptologie Victor-Loret - Université Lumière Lyon 2 a déposé au musée des Beaux-Arts sa riche collection d'objets (près de 2590), d'époques et de provenances diverses. L'exposition présente une large sélection de ces objets, chefs-d'œuvre de l'art égyptien et simples objets (...) Lire la suite

Bastet

Dieux et Divinités Egyptiens, mardi 27 décembre 2005 par Nico, Benjamin

Bastet | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) orme d'une chatte, parfois accompagnée de ses petits ou les allaitant. On la retrouve également sous la forme d'une femme à tête de chatte portant un sistre ou un petit panier. Elle prend aussi parfois l'aspect d'une lionne partant en guerre contre les ennemis de Râ. Elle est la déesse de la maison et du chat domestique mais aussi de la joie et d (...) Lire la suite

Les Portes du Ciel

Actualité Egypte, samedi 07 février 2009 par Nico

Exposition - « Les Portes du Ciel » : visions du monde dans l’Égypte ancienne : (...) Stèle de la dame Tapéret Troisième Période Intermédiaire, XXIIe dynastie , Xe ou IXe siècle avant J.-C. © Musée du Louvre/C. Décamps Dans la langue des anciens Égyptiens, « Les Portes du Ciel » désignent les battants du tabernacle abritant la statue d’une divinité. Symbolisant le point de passage vers un autre monde, cette locution s’applique (...) Lire la suite

Une médecine magico-religieuse

Vie Quotidienne, jeudi 08 septembre 2005 par Nico, Aude

Médecine en Egypte ancienne - Une médecine magico-religieuse : (...) cle de la végétation et est à l’origine de la croyance de la résurrection. « Si tu précèdes à l'examen d'un homme atteint à l'ntrée du cardia (l'estomac) et qu'il est atteint dans le bras, à la poitrine et sur un côté de l'netrée du cardia, et qu'on dise à ce sujet: "C'est la maladie verte !" tu devras dire à ce sujet: "C'est quelque chose qui es (...) Lire la suite

Découverte d'objets fabriqués à partir d'ossements

Actualité Egypte, samedi 16 mai 2009 par Panapress

Découverte d'objets fabriqués à partir d'ossements dans le Fayoum : (...) ériels de couture et de bijoux préhistoriques fabriqués à partir d'ossements d'animaux près de l'oasis de Fayoum, au sud du Caire, ainsi que des poteries et des pièces de monnaie. Dans un comuniqué, le ministre de la Culture, Faruk Hosni, précise qu'une mission archéologique égyptienne travaillant près de l'île d'El-Karn sur le Lac Qarun, à Fayoum, a (...) Lire la suite

Thôt

Dieux et Divinités Egyptiens, jeudi 20 octobre 2005 par Nico

Thôt | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) et noir, ou comme un babouin hamadryas. Dieu égyptien à caractère lunaire ; à Hermopolis il était la divinité suprême ; il avait le corps d’un homme et la tête d’un ibis, parfois d’un singe, et portait sur la tête le croissant de lune. Vénéré comme le dieu de la parole créatrice, de l’écriture et du calcul, et considéré comme le scribe des die (...) Lire la suite

Initiation aux hiéroglyphes

Les hiéroglyphes / L'écriture, samedi 30 septembre 2006 par Benjamin

Initiation à la lecture des hiéroglyphes : (...) ernière est très complexe et présente de nombreux aspects. Elle possède une richesse inouïe témoignant de l’art incomparable et l’intelligence des Egyptiens. Peu de gens en détiennent tous les secrets de nos jours. En effet, beaucoup de passionnés se bloquent devant la quantité impressionnante de symboles à connaître et le nombre important de sens qu’il (...) Lire la suite

Les écritures indéchiffrées

Histoire et Chronologie, mercredi 18 juillet 2007 par Benjamin

Les écritures indéchiffrées : (...) tes de langues et de façons de les noter. Les deux problèmes majeurs résident dans le fait que ces anciens systèmes graphiques ont été oubliés depuis très longtemps ou que peu d’exemplaires ont été retrouvés. L’ensemble de ces obstacles aboutit à ce que quelques formes d’écriture demeurent encore indéchiffrées à l’heure actuelle ! La plus célèbre d’e (...) Lire la suite

Compter en hiéroglyphes : déchiffrer les dates

Les hiéroglyphes / L'écriture, jeudi 16 janvier 2014 par Benjamin

Compter en hiéroglyphes : déchiffrer les dates : (...) ments des signes faisant référence à des dates marquant les événements importants du règne d’un pharaon : stèles relatant des décrets royaux, papyrus administratifs, etc… Il convient donc de vous apprendre à compter en hiéroglyphes. Voici les signes qui désignaient les différents nombres : [HIERO_BLOCK]Z1[/HIERO_BLOCK] : / wa. Un trait qui représ (...) Lire la suite

Siptah (ou Mérenptah-Siptah)

Pharaons, mercredi 25 mars 2009 par Benjamin

Siptah (ou Mérenptah-Siptah) : (...) ait une double titulature. En effet, en l’an 3 de son règne, il décida de changer de nom(s). Ses cartouches se sont vus modifier comme présenté ci-dessous. Le pharaon Sethy II (Séthi II) et sa Grande Epouse Royale Tiâa II (sa troisième femme). Taousert, sa belle mère, seconde épouse de Séthi II. A la mort de Sethy II (Séthi II), (...) Lire la suite

Partir en Egypte et apprendre l'arabe en année sabbatique

Visites/Voyages, lundi 08 octobre 2012 par Nico, Arnaud Liège

Partir en Egypte et apprendre l'arabe en année sabbatique : (...) oup d’encre, ses immenses richesses et ses mystérieux pharaons, l'Egypte n'en finit pas de fasciner. Le berceau d'une des civilisations les plus anciennes qui a précédé celles de la Grèce et de Rome est un pays magnifique et riche en histoire et traditions. Les endroits à visiter sont innombrables, que ce soit des villes comme le Caire, Alexandrie ou As (...) Lire la suite

L'Époque prédynastique

Histoire et Chronologie, jeudi 17 janvier 2008 par Nico, Francois Daumas

L'Époque prédynastique de l'Egypte antique ancienne : (...) on entre la préhistoire et la formation de l'état égyptien avec les premières dynasties de pharaons. L'Époque prédynastique s'étend approximativement de ~3400 av J.C. à ~3150 av J.C. La dynastie zéro (rois originaires de Hiérakonpolis). Pour en savoir plus, voir l'article : Listes des pharaons A cette époque l'Egypte est séparée en deux royau (...) Lire la suite

Les secrets du trésor de Saqqara

L'égyptothèque, mercredi 07 mai 2008 par Nico

Documentaire - Les secrets du trésor de Saqqara de Frédéric Wilner : (...) ptiennes du Louvre sur le site égyptien. Il rend compte avec succès de l'incroyable richesse archéologique et scientifique de la plus ancienne nécropole d'Égypte. Le réalisateur a pour cela participé aux deux dernières campagnes de fouilles. En 2005, l'équipe entreprend la restauration et l'exploitation des tombes dégagées l'année précédente. Frédéri (...) Lire la suite

Temple d'Edfou (article)

Pharaons, mercredi 14 mars 2007 par Nico

Le temple d'Edfou : (...) agna pour les Grecs) , la ville actuelle s'appelle Tell el-Balamoûn. Hiéroglyphe : Localisation : Entre Louxor et Assouan, sur la rive gauche du Nil. Dieu vénéré : Le dieu faucon Horus (ou l’Horus de Behedet) Epoque : Ptolémaïque, il a été construit de -237 à -57 av.J-C. Dimension : 137 mètres de longueur, 79 mètres de largeur, 36 mètres (...) Lire la suite

Apis

Dieux et Divinités Egyptiens, samedi 01 octobre 2005 par Nico, Benjamin

Apis | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) it représenté par un taureau noir coiffé d’un disque solaire représentant l’énergie créatrice de la nature. On pouvait aussi le trouver avec un uraeus et certaines particularités comme un croissant sur le front ou un vautour sur le dos. Apis n’était jamais représenté avec un corps humain. Apis était le taureau sacré dont on pensait qu’il était un (...) Lire la suite

Le pouvoir du pharaon

Vie Quotidienne, jeudi 08 septembre 2005 par Benjamin

Le pouvoir du pharaon : (...) ture divine du pharaon repose sur certains symboles. En effet, les principaux attributs royaux sont les éléments du costume, les coiffures, les sceptres et la barbe postiche. Par exemple, la coiffure rayée est réservée au souverain. Ceci était nommé « nemès » par les égyptiens. Cela faisait penser aux rayons du soleil (on la remarque sur le grand sphin (...) Lire la suite

Les lieux en hiéroglyphes

Les hiéroglyphes / L'écriture, mardi 10 février 2009 par Benjamin

Les lieux en hiéroglyphes : (...) elà du simple symbole et de la traduction littérale réductrice, l’écriture des anciens égyptiens était riche et permettait d’appréhender certains sujets avec une grande précision. Ce fut le cas avec les noms de lieux. En déchiffrant le nom d’un endroit, bien loin de la simple compréhension du mot, un nombre impressionnant d’informations nous parvenait s (...) Lire la suite

L'Egypte ancienne pour les nuls

L'égyptothèque, lundi 22 juin 2009 par Nico

Livre - L'Egypte ancienne pour les nuls de Florence Maruéjol : (...) ire de l'humanité: l'Antiquité égyptienne. De la vie quotidienne sur les rives du Nil aux fastes de la cour de Pharaon en passant par le panthéon égyptien, avec ses dieux mi-hommes mi-bêtes, et les rituels d'embaumement, gages d'immortalité dans l'au-delà, il explore les multiples facettes de cette civilisation extraordinaire avec force détails et illus (...) Lire la suite

Horus

Dieux et Divinités Egyptiens, mercredi 05 octobre 2005 par Nico

Horus | Dieu de l'Egypte | Dieux égyptiens : (...) tête de faucon coiffé de la couronne de la basse et de la haute Egypte. Horus est vénéré dans tout le territoire égyptien. Il est une des divinités majeures et certainement une des plus anciennes. C’est le dieu de l’azur, il voit à travers le soleil et la lune. On peut le trouver sous deux formes : celle d’un enfant suçant son pouce (Harpocrate c (...) Lire la suite

Un tombeau redécouvert près de Louxor

Actualité Egypte, vendredi 06 mars 2009 par Nico

Un tombeau redécouvert près de Louxor : (...) e près de Louxor, en Egypte. Elle avait été découverte en 1882 par l'égyptologue suédois Karl Piehl avant d'être perdue. « Une équipe d'archéologues belges a retrouvé à Louxor une tombe antique découverte pour la première fois en 1880 par un égyptologue suédois mais enfouie depuis sous les sables », a annoncé dimanche 1er mars 2009 le ministre égypti (...) Lire la suite

Découvertes sur le site des colosses de Memnon

Actualité Egypte, dimanche 23 mars 2008 par Benjamin

Nouvelles découvertes sur le site des colosses de Memnon : (...) Nord d’Assouan. Il représente les derniers vestiges du temple des millions d’années d’Aménophis III, un pharaon de la XVIIIème dynastie. Actuellement, il ne reste rien de ce temple, à part les deux gigantesques colosses de près de 20 mètres de haut, représentant le souverain. Nous allons voir que l’histoire archéologique de ce site n’est finalement pas (...) Lire la suite

Iabtet

Dieux et Divinités Egyptiens, mercredi 17 juin 2009 par Benjamin

Iabtet : (...) . Elle était représentée par une femme portant sur sa tête le symbole égyptien de l’Orient : . Il était constitué d’une hampe (une sorte de tige) sur laquelle reposait un petit arbuste. Les deux ronds latéraux évoquaient les potentiels fruits de celui-ci. La plupart du temps, Iabtet était figurée avec le sceptre ouas à la main. Croquis d'I (...) Lire la suite

Fiche Egypte

Visites/Voyages, mercredi 16 janvier 2008 par Nico

Fiche Egypte : (...) patrie, ma patrie, ma patrie) [Ecouter]. La langue officielle est l'arabe et la langue parlée est l'égyptien (arabe dialectal) et des dialectes régionaux (bédouins, berbère…). L'Anglais (obligatoire dans le secondaire) est également très répandu. Les égyptiens sont très majoritairement musulman sunnite et une minorité est copte (environ 6%) (...) Lire la suite

Le musée du Louvre

Visites/Voyages, vendredi 28 octobre 2005 par Nico

Le musée du Louvre : (...) crés aux expositions). Le bâtiment est un ancien palais royal, situé au cœur de la ville de Paris, entre la rive droite de la Seine et la rue de Rivoli. Sa cour principale est dans l'axe des Champs-Élysées et forme une partie de l'axe historique. C'est l'un des plus anciens musées et le troisième plus grand au monde. Le Louvre possède une longue histoir (...) Lire la suite

Les événements sportifs les plus attendus en Egypte en ce début d'année 2012

Actualité Egypte, jeudi 26 janvier 2012 par Charlotte Lelong

Les événements sportifs les plus attendus en Egypte en ce début d'année 2012 : (...) epuis le retour au calme, la relance du tourisme est l’une des priorités du pays. Le sport est un moyen sur lequel le pays peut compter en 2012. Il a cette capacité énorme à rassembler les populations sur un terrain commun. De nombreuses activités sportives ont longtemps aidé l’Egypte à se positionner internationalement dans le monde du sport. Pl (...) Lire la suite

Test ADN pour identifier la momie de Thoutmosis

Actualité Egypte, dimanche 20 juillet 2008 par Benjamin

Un test ADN réalisé pour identifier la momie de Thoutmosis Ier : (...) dentifier le corps d’un pharaon disparu depuis des milliers d’années. En effet, récemment, une momie a été découverte dans la Vallée des Rois et, selon les suppositions les plus abouties, elle appartiendrait à Thoutmosis Ier ; dont le corps est déjà censé être exposé au Musée du Caire. Zahi Hawas, le Secrétaire Général du Conseil Supérieur des Antiqu (...) Lire la suite

Le tahtib, un Art martial égyptien pluri millénaire vivant

Actualité Egypte, vendredi 11 mai 2012 par Marie Agnès Jacque

Le tahtib, un Art martial égyptien pluri millénaire vivant : (...) ent et du bâton ». Le terme nazaha a un champ sémantique assez large, il implique la droiture, l'intégrité, l'incorruptibilité, la souplesse, la subtilité, la compréhension, l'ouverture, l'esprit chevaleresque. En fin de compte, il qualifie l'homme accompli. Tahtib vient du mot hatab (morceau de bois). « Leab el Tahtib » (Lutte - joute - combat - duel a (...) Lire la suite

La contrebande de momies

Actualité Egypte, lundi 17 mars 2008 par Benjamin

Les pilleurs des temps modernes : la contrebande de momies : (...) nnes dont une tentative de vente de momies jusque là inconnues des autorités concernées. Le pillage de tombes est une histoire qui a commencé il y a de cela très longtemps. Les trésors funéraires des défunts ont toujours attiré certains hommes soucieux de réaliser encore plus de profit. En Egypte, il semblerait que les pillages aient débuté dès la fi (...) Lire la suite

Les attributs royaux

Pharaons, samedi 27 octobre 2007 par Benjamin

Les attributs royaux du pharaon : (...) s témoins de sa force, de sa divinité et de son autorité sur les terres d’Egypte. Le futur souverain les recevait au moment du rite d’intronisation et les emportait avec lui jusque dans son sarcophage. En effet, au-delà de la dimension symbolique du pouvoir, les attributs royaux avaient, pour les égyptiens, des vertus magiques qui devaient aider le phar (...) Lire la suite

Une nouvelle chambre funéraire dans la tombe TT11

Actualité Egypte, jeudi 12 mars 2009 par Nico

Découverte d'une chambre funéraire dans la tombe de Djehouty (TT11) : (...) ssion espagnole travaillant à Dra Abou El-Naga, sur la rive ouest de Louxor, a découvert une nouvelle chambre funéraire dans la tombe de Djehouty (TT11) lors de travaux de restaurations. Djehouty était le surveillant de la trésorerie sous le règne d'Hatchepsout. L'équipe espagnole, dirigée par le docteur José Galán du centre nationale de recherche de (...) Lire la suite

Un sarcophage saisi à Miami

Actualité Egypte, mardi 24 mars 2009 par Nico

L'Egypte cherche à récupérer un sarcophage saisi à Miami : (...) e charismatique patron des antiquités égyptiennes qui a annoncé la nouvelle ce dimanche 22 mars 2009. L'Egypte va bientôt réclamer officiellement aux Etats-Unis un sarcophage en bois vieux de 3.000 ans, sorti illégalement du pays il y a plus d'un siècle. Zahi Hawass a fait de la récupération des antiquités égyptiennes l’un de ses principaux objectifs. (...) Lire la suite

Découverte d'une tête en albâtre de Cléopâtre

Actualité Egypte, mercredi 28 mai 2008 par Nico

Découverte d'une tête en albâtre de Cléopâtre en Égypte : (...) Antoine ont été découverts près d'Alexandrie, dans le nord de l'Égypte, a annoncé lundi 26 mai 2008 le ministre égyptien de la Culture, Farouk Hosni. Ces découvertes, ainsi que celle d'une statue en bronze de la déesse Aphrodite et d'une autre statue royale sans tête datant de l'ère ptolémaïque (332-30 avant JC), ont été faites par une mission égypto (...) Lire la suite

Somtous

Dieux et Divinités Egyptiens, mercredi 17 juin 2009 par Benjamin

Somtous : (...) Hérakléopolis. Il s’agit du nom grec de l’ancienne cité égyptienne Hout-nen-nesout, capitale du XXème nome de Haute-Egypte. Ce nom signifiait « le palais de l’enfant royal ». L’appellation actuelle de cette antique cité est Ihnasya el-Medina. Il était le plus souvent représenté par un enfant assis sur un lotus ouvert, coiffé du némès et tenant par (...) Lire la suite

Itinéraire

Rencontres égyptologiques, dimanche 05 novembre 2006 par Nico, Vincent Euverte

L'Egypte à Paris (18/11/06) - Itinéraire : (...) pe, l’hôtel Fleubet - deux sphinges gardent l'entrée de la rue depuis 1680. Remontée à travers le marché Saint-Paul pour croiser la rue Saint-Antoine, fondateur de monastères du Fayoum et de la Mer Rouge. À travers les vieilles rues du Marais, nous arrivons à l'hôtel Salé (qui abrite maintenant le musée Picasso) - 2 sphinges du XVIIe aux pattes an (...) Lire la suite

Nefertari

Pharaons, mardi 27 septembre 2005 par Benjamin

Nefertari : (...) Néfertari Meryenmout (ou Néfertary, Nofrétari, Nefertari) est la première épouse de Ramsès II. Elle restera à jamais sa préférée. Elle vécut dans la XIX dynastie, soit vers 1300 avant J.-C. Son nom signifie "la plus belle de toutes". Nous ne sommes pas sûrs de l'identité de ses parents mais certains pensent qu'elle est la fille de Sethi Ier. Par (...) Lire la suite

Symbolique des couleurs

Vie Quotidienne, dimanche 05 avril 2009 par Nico, Nebetbastet

Symbolique des couleurs dans l'Égypte antique : (...) ite, possède aussi cette puissance créatrice, de même que les images peintes ou sculptées. On comprend alors mieux pourquoi en égyptien le mot "couleur" est synonyme de "nature", "disposition", "qualité" et était associé à l'essence profonde de l'objet. C'est la raison pour laquelle on disait qu'il était impossible de connaître la véritable couleur des (...) Lire la suite

L'Egypte ancienne et ses dieux - Dictionnaire

L'égyptothèque, lundi 04 mai 2009 par Nico, Benjamin

Livre - L'Egypte ancienne et ses dieux : Dictionnaire illustré de Jean-Pierre Corteggiani : (...) à sa manière que la religion était la composante essentielle de la civilisation pharaonique. Royaux ou privés, les monuments - souvent imposants - que celle-ci nous a laissés sont là pour témoigner de cette évidence : les parois des temples et des tombeaux sont couvertes d'innombrables scènes rituelles qui semblent multiplier à l'infini de non moins inn (...) Lire la suite

Passer un Noël différent en Egypte

Visites/Voyages, mercredi 24 octobre 2012 par Arnaud Liège

Passer un Noël différent en Egypte : (...) s de Noël pour recharger leurs batteries. Si Noël est traditionnellement synonyme de neige, de froid et de soirées au coin du feu pour nous, il n'en est pas de même en Orient, comme par exemple en Egypte. Tout d'abord parce que les températures sont bien plus chaudes qu'en France ou dans le reste de l'Europe, mais également parce que la population est m (...) Lire la suite

La journée

Rencontres égyptologiques, mercredi 05 septembre 2007 par Vincent Euverte

Papyrus médical égyptien du Nouvel Empire (20/07/07) - La journée : (...) contre, et bien nous en a pris. Pascale et Monique Venues de la belle province paloise, Pascale et Monique, en compagnie de Vincent, ont commencé très tôt leur virée parisienne en retraçant la deuxième partie de la « balade égyptienne dans Paris » que nous avions faite en novembre 2006. Partant de la place du Caire, à travers cette ancienne Co (...) Lire la suite

Thoutmosis III et la corégence avec Hatchepsout

Actualité Egypte, mercredi 28 novembre 2007 par Nico

Livre-Rencontre - Thoutmosis III et la corégence avec Hatchepsout : (...) s rois. Quelques-uns d'entre eux, qui marquèrent durablement l'histoire du pays, ont retrouvé la place éminente qui fut la leur grâce à une intense activité de recherche sur le terrain et d'analyse, sans cesse affinée, des témoignages matériels et des textes. Entre hypothèses fréquentes et certitudes plus rares, les débats scientifiques demeurent nombr (...) Lire la suite

Un musée d'archéologie sous-marine à Alexandrie

Actualité Egypte, mardi 03 mars 2009 par Nico

Un musée d'archéologie sous-marine à Alexandrie : (...) res décennies seront exposées dans ce gigantesque musée amphibie. Le musée sera décomposé en deux grandes parties : l'une constituée par une immense stèle où reposera le "jardin des statues" et sous laquelle on trouvera l'ensemble des salles d'exposition. Le futur musée de l’archéologie d’Alexandrie n’est pas un musée comme les autres, puis (...) Lire la suite

Exposition « Le crépuscule des pharaons »

Actualité Egypte, mardi 10 juillet 2012 par Benjamin

Exposition - Exposition « Le crépuscule des pharaons » : (...) mars au 23 juillet 2012, au musée Jacquemart-André à Paris. Tout au long de cette exposition, vous pourrez admirer des objets datant des dernières dynasties égyptiennes et qui ont été rassemblés exceptionnellement à partir des collections des musées du monde entier. Il s’agit d’une période très instable, postérieure à la ferveur conquérante des d (...) Lire la suite

Jour 7 : Vendredi 26 avril 2002

Visites/Voyages, mardi 06 décembre 2005 par Benjamin Wiacek

Le voyage de Nefermaat (avril 2002) - Croisière de Louxor à Assouan - Jour 7 : Vendredi 26 avril 2002 : (...) mple de Karnak, la demeure du dieu Amon, le dieu solaire, le premier dieu du panthéon égyptien lors du Nouvel Empire. On arrive au temple par l’allée des sphinx, le dromos. Il ne reste que quelques sphinx à tête de bélier avec entre les pattes une des épouses de Ramsès II. Le pylône fait quarante-deux mètres de haut, c’est le plus haut d’Egypte ! On en (...) Lire la suite

La momie aux amulettes

Actualité Egypte, jeudi 17 juillet 2008 par Benjamin

Exposition - La momie aux amulettes : (...) ste à côté de chez vous ! Le musée des Beaux Arts et d’Archéologie de Besançon met en effet actuellement à notre disposition une riche exposition : la momie aux amulettes. Vous y retrouverez toute la collection égyptienne du musée ainsi que quelques pièces généreusement prêtées par le musée du Louvre. Mais ce qui en fait une exposition partic (...) Lire la suite

2. Première sortie

Visites/Voyages, samedi 01 juillet 2006 par Maggy Thiebaut

Le voyage de Maggy - Page 2 - Première sortie - Louxor sur la rive d’occident – El Gezireh : (...) la prière. Alla Ou Akbar. J’ouvre une paupière puis l’autre sur les murs bleu clair de la chambre. L’installation électrique n’est pas encore terminée. Quelques fils dépassent ici et là. Je me pince. Oui ! Je suis bien en Egypte, Louxor, El Gezireh, rive occidentale du Nil, prête à toutes les aventures. Prête ? Vraiment ? La chambre n’a pas d (...) Lire la suite

Napoléon et l’Egypte

Actualité Egypte, vendredi 24 octobre 2008 par Nico

Exposition - Napoléon et l’Egypte : (...) t l’Egypte" Avec Bonaparte et l'Egypte , l'Institut du monde arabe fait choix de présenter à son public une exposition qui associe deux mythes parmi ceux qui sont les plus profondément gravés dans notre inconscient collectif : celui de Napoléon et celui de l'Egypte pharaonique. La campagne d'Egypte de 1798, menée par le général Bonaparte e (...) Lire la suite

Le site de Saqqarah

Pharaons, lundi 02 juillet 2007 par Benjamin

Le site de Saqqarah : (...) es capitales de l’Egypte antique. Située à moins de 30 kilomètres du Caire, sur la rive gauche du Nil, elle contient les sépultures de nombreux pharaons et hauts fonctionnaires égyptiens. Situation géographique de Saqqarah (Image originale Wikipédia) Le complexe funéraire ne compte pas moins d’une quinzaine de monuments datant de différentes é (...) Lire la suite

Sos colis alimentaires pour Louxor

Actualité Egypte, jeudi 29 août 2013 par Sethy

Sos colis alimentaires pour Louxor : (...) onc plus aucun revenu. Les enfants sont mal nourris. En résultent de graves carences, des maladies. Pas d’argent pour le médecin et les médicaments ! L’association “Les Enfants de Louxor” œuvre depuis de nombreuses années pour leur venir en aide. Aujourd’hui, votre participation est plus que jamais souhaitée. Afin de pouvoir apporter aux famil (...) Lire la suite

Résultats du concours

Concours Egyptos, dimanche 02 juillet 2006 par Nico, Benjamin, Aude, Vincent Euverte, MaatdeBelgique

Résultats du concours Récit de voyage : (...) ns ». Le jury a mis beaucoup de temps à rendre sa décision car l'ensemble des récits était de très bonne qualité. Toutefois, après concertation du jury et comme il fallait désigner des gagnants, voici le classement final : En première place, avec un récit superbe qui a ému tous les membres du jury : Maggy Thiebaut ! Félicitations à elle ! Elle gagn (...) Lire la suite

L'ogdoade d'Hermopolis

Dieux et Divinités Egyptiens, mercredi 15 juillet 2009 par Benjamin

L'ogdoade d'Hermopolis : (...) aient avant la création. Cette association mythique se composait de quatre couples divins représentant les quatre entités primordiales à la fois sous la forme masculine et sous la forme féminine. On retrouvait donc : Noun et Naunet, représentant l’eau primordiale, l’océan initial Hehou et Hehet, personnifiant l’infinité spatiale associée à l’océan (...) Lire la suite

Toutankhamon magazine n°39

Actualité Egypte, lundi 02 juin 2008 par Nico

Revues - Toutankhamon magazine numéro 39 : (...) Décryptage Le palimpseste, par Daniel Malnati (page 6) Biographie Les "grands" Hyksos étaient-ils des étrangers ?, par Gérard G.Passera (page 8) Toutimaios. Sous son règne, je ne sais comment, la colère divine souffla contre nous, et à l'improviste, de l'Orient, un peuple de race inconnue eut l'audace d'envahir notre pays, et sans di (...) Lire la suite

La statue de Ramsès II du Caire déplacée !

Pharaons, lundi 28 août 2006 par Benjamin

La statue de Ramsès II du Caire déplacée ! : (...) ire a été déménagée vers un nouvel emplacement, situé dans le quartier des pyramides. La raison d’un tel changement a été longtemps débattue. Le colosse était en effet soumis à la pollution environnante ainsi qu’aux importantes vibrations dues à la station de métro située juste en dessous. Ramsès II commençait en effet à perdre son teint d’origine et d (...) Lire la suite

Mérenptah

Pharaons, mardi 16 octobre 2007 par Benjamin

Mérenptah : (...) Haiemmaât ; « Taureau puissant réjouissant Maât » Nom d’Horus d’or : Neb Senedjaashefit ; « Le maître de la crainte dont le prestige est grand » Nom de Nebty : Iri baouertaen tjemhou ; « Celui dont la puissance est grande et les victoires grandioses » Nom de couronnement (deux écritures possibles) : Ba en rê Meri en Imen ; « L’âme de Râ, l’ (...) Lire la suite

PHARAON à Valenciennes

Actualité Egypte, jeudi 11 octobre 2007 par Nico

Exposition - PHARAON au Musée des Beaux-Arts de Valenciennes : (...) ctobre 2007 au 20 janvier 2008. Le Conseil régional Nord-Pas de Calais engage une démarche de développement culturel et d'aménagement du territoire inédite en créant le concept de "Capitale régionale de la Culture". Cette année, Valenciennes, première capitale régionale de la Culture vit au rythme d'une programmation culturelle exceptionnelle a (...) Lire la suite

Symbolique des animaux

Dieux et Divinités Egyptiens, lundi 16 mars 2009 par Nebetbastet

Symbolique des animaux en Egypte antique : (...) ion des fidèles dans les temples, était une caractéristique de la religion égyptienne. De leur temps, chaque nome vénérait une espèce animale particulière et la considérait tout entière comme divine sur l’étendue de son territoire. On retrouve dans les hiéroglyphes de très nombreux animaux dans un sens figuratif, mais également symbolique et phonétiq (...) Lire la suite

Les tombes de la vallée des rois en grand danger

Actualité Egypte, samedi 28 novembre 2009 par Nico

Les tombes de la vallée des rois en grand danger : (...) anger. L’humidité et la chaleur générée par les milliers de touristes qui les visitent chaque jour détériorent les peintures et les sculptures. Des plaques de moisissure se sont formées dans certaines tombes. En août dernier, le gouvernement égyptien a annoncé des mesures draconiennes afin de préserver ces vestiges du passé. Des restrictions du nombre v (...) Lire la suite

Akhenaton

Pharaons, mercredi 30 août 2006 par Benjamin

Akhenaton (ou Aménophis IV) : (...) c son père Amenhotep III) mais autour de 1353 à 1336 avant J.C. Nom de naissance : Nefer-Kheperou-Rê ; ouâ en Rê « les manifestations de Rê sont parfaites ; l’Unique de Rê » Nom de couronnement (1ère titulature) : Amen-hotep Netjer heqa Iounou « Amon est satisfait, le dieu régent d’Héliopolis » Nom de couronnement (2de titulature) : Akhenaton (...) Lire la suite

Le pharaon

Pharaons, dimanche 27 mai 2007 par Benjamin

Le pharaon : (...) it vu comme le chef spirituel, le guide respecté et vénéré de tout un peuple. Dans la mythologie égyptienne, Osiris gouvernait les hommes avant que son frère jaloux, Seth, ne l’assassine. Mais Horus, fils d’Isis et d’Osiris, réussit à vaincre son oncle et à le punir de son geste. A partir de cet instant, ce fut lui qui monta sur le trône et devînt ainsi (...) Lire la suite

Déchiffrer les hiéroglyphes

L'égyptothèque, lundi 04 mai 2009 par Nico, Benjamin

Livre - Déchiffrer les hiéroglyphes de Bridget McDermott : (...) yphes de l'Egypte éternelle des pharaons. Même si vous n'avez aucune connaissance particulière en linguistique, cet ouvrage vous permet d'identifier les éléments les plus significatifs des hiéroglyphes et de lire les inscriptions sacrées gravées sur les temples, tombes ou objets divers. Des listes de vocabulaire et des conseils d'apprentissage faciles (...) Lire la suite

Les actualités égyptologique de janvier 2014

Actualité Egypte, mercredi 12 février 2014 par Nico

Les actualités égyptologique de janvier 2014 : (...) pe d’Egyptos vous concocte une revue de presse des dernières actualités égyptologique. Si vous souhaitez participer, n’hésitez pas à nous contacter par mail ou via les réseaux sociaux. Une équipe d’archéologues japonais de l'université de Waseda, dirigée par Jiro Kondo, a découvert une tombe de la dynastie des Ramsès à El-Khokha sur la rive ouest (...) Lire la suite

3. Visite de Louxor et ses environs

Visites/Voyages, samedi 01 juillet 2006 par Maggy Thiebaut

Le voyage de Maggy - Page 3 - Visite de Louxor et ses environs -Louxor sur la rive d’occident – El Gezireh : (...) s même le courage de dire un timide Salam aux femmes en noir qui, hier encore, m’effrayaient un peu. Elles répondent gentiment à mon salut. Je suis la seule touriste du quartier et elles doivent me considérer comme une extra-terrestre. Ici, je suis dans l’autre camp, celui des étrangers. Les Egyptiens sont un peuple accueillant. Ce n’est pas comme da (...) Lire la suite

Le chat, un animal sacré

Vie Quotidienne, mercredi 16 janvier 2013 par Benjamin

Le chat en Egypte antique, un animal sacré : (...) ards. Il fut un animal incontournable ! Il était vu tantôt comme un protecteur, un fidèle compagnon, un partenaire de jeu ou tantôt comme une incarnation divine. En Egyptien ancien, le mot chat se dit « miou » (translittération : mw) et s’écrit de la façon suivante : Il a été domestiqué très tôt, entre le XXXème et le XXème siècle avant n (...) Lire la suite

Programme

Rencontres égyptologiques, vendredi 16 février 2007 par Nico, Aude

Egypte, Trésors engloutis (25/02/07) - Programme : (...) r deux expositions temporaires parisiennes. La première, sur le thème du Vin dans l’Egypte antique, devrait permettre de financer la restauration du Ramesseum dans lequel étaient entreposés de nombreux produits, dont le vin provenant des vignobles de Ramsès II. La deuxième est la fameuse exposition au Grand Palais sur les trésors engloutis d’Egypte. (...) Lire la suite

Touya (ou MoutTouya ou Touy)

Pharaons, vendredi 14 mars 2008 par Benjamin

Touya (ou MoutTouya ou Touy) : (...) étant absent du nom de la reine, il convient certainement mieux de prononcer son nom « Touy » plutôt que « Touya ». Mais il semblerait que « Touya » (et donc MoutTouya) soit le plus employé ! Grande Epouse royale de Sethy (ou Séthi) Ier : Maîtresse de deux terres : Reine Mère sous le règne de son fils, Ramsès II : NB : on l’appelai (...) Lire la suite

Cheops

Pharaons, mardi 27 septembre 2005 par Nico, bonnemine35

Cheops (Kheops) : (...) om d’Horus : Medjedu. Nom de Fils de Rê : Khoufou diminutif de Khnoum-khouefoui, "Khnoum me protège". Transcription : Khoufou Snéfrou et Hétépheres Djedefrê (son fils). Cheops… ce nom fait rêver ! Cheops était en effet le bâtisseur de la première merveille du monde : la Grande Pyramide de Gizeh. Avec une base de 230m de côté et un (...) Lire la suite

Taousert

Pharaons, dimanche 19 juillet 2009 par Benjamin

Taousert : (...) tah (-1194 à -1188 avant J.-C.) puis elle régna seule de - 1188 à - 1186 avant J.-C. Ses parents demeurent toujours inconnus à l’heure actuelle. Sethnakht, premier pharaon de la XXème dynastie. Grande Epouse Royale de Séthi II, Taousert était une femme ambitieuse, promise à un destin exceptionnel ! De son union avec (...) Lire la suite

La place de la religion dans l'Egypte moderne

Visites/Voyages, mercredi 17 octobre 2007 par Benjamin Wiacek

La place de la religion dans l'Egypte moderne : (...) 'en est-il aujourd'hui dans ce pays, au cœur du Moyen Orient, à une époque où les questions de religion font souvent la une de l'actualité ? La mosquée de Port Saïd (Copyright photos Nefermaat) Aujourd'hui, c'est le pays arabe le plus peuplé, avec une population de près de 80 millions d'habitants. Environ 90% des Egyptiens sont musulmans sunni (...) Lire la suite

1. L'arrivée

Visites/Voyages, mercredi 26 juillet 2006 par Maggy Thiebaut

Le voyage de Maggy - Page 1 - L'arrivée - Louxor sur la rive d’occident – El Gezireh : (...) , sans les ânes et les chameaux, sans les temples et les pyramides. Je manque d’oxygène et mon cœur vit au ralenti. C’est décidé. Je repars à Louxor . Je ne demande même plus s’il y a quelqu’un pour m’accompagner. Je pars seule - Inch Allah, comme on dit là-bas. J’assouvirai ma passion en toute impunité et en solo. Mon premier voyage en Egypte éta (...) Lire la suite

Guide du Routard - Egypte

L'égyptothèque, samedi 03 mai 2008 par Nico

Guide de voyage - Guide du Routard - Egypte : (...) que fascine tous ceux qui ont entrepris de remonter le cours lent et majestueux de son fleuve emblématique : le Nil. Sur ses rives, 5000 ans d'histoire vous contemplent, ainsi que d’illustres figures : Khéops et Ramsès II et les 250 autres pharaons, Moïse et Alexandre le Grand, Cléopâtre, Saladin, Méhemet Ali et les mamelouks, Champollion, Lesse (...) Lire la suite

Le Projet Rosette

Les hiéroglyphes / L'écriture, samedi 30 septembre 2006 par Vincent Euverte, MaatdeBelgique

Le Projet Rosette : (...) ques ? Et qui n'a pas hésité devant les difficultés de l'apprentissage long et difficile de cette langue ? Afin de faciliter la réalisation de ce rêve, nous avons lancé le projet Rosette ! Avant tout, offrir une assistance informatique à la lecture et à la compréhension des textes de l'Egypte Ancienne. Au départ, nous nous consacrons à l'égyptie (...) Lire la suite

Offrandes aux Dieux d'Egypte

Actualité Egypte, mardi 18 mars 2008 par Nico

Exposition - Offrandes aux Dieux d'Egypte du 17 mars au 8 juin 2008 : (...) nte l'exposition : "Offrandes aux Dieux d'Egypte" du 17 mars au 8 juin 2008. Au printemps 2008, la Fondation Pierre Gianadda présentera l’exposition Offrandes aux Dieux d’Egypte. Cet événement est le fruit d’une nouvelle collaboration avec la prestigieuse institution The Metropolitan Museum of New Art de New York. Après les expositions : Le Metropoli (...) Lire la suite

4. Excursion au Caire

Visites/Voyages, samedi 01 juillet 2006 par Maggy Thiebaut

Le voyage de Maggy - Page 4 - Excursion au Caire - Louxor sur la rive d’occident – El Gezireh : (...) nt à leur hôtel de l’autre côté du Nil. Ils me racontent qu’ils ont déjà exploré tous les hôtels - bons et moins bons - de la West Bank avec les scorpions et l’hygiène qui laisse à désirer … - Des scorpions ? Vous plaisantez ? - Non ! Le train part à 23 heures. Je reconnais tout de suite les touristes qui vont comme moi au Caire. Chacun a payé un (...) Lire la suite

Jour 3 : Lundi 22 avril 2002

Visites/Voyages, mardi 06 décembre 2005 par Benjamin Wiacek

Le voyage de Nefermaat (avril 2002) - Croisière de Louxor à Assouan - Jour 3 : Lundi 22 avril 2002 : (...) Un endroit extraordinaire. Le paysage était désertique, les montagnes peu élevées mais je me sentais attiré par ce lieu. Il y a plus de 3500 ans, on creusait les demeures d’éternité des pharaons du Nouvel Empire (les plus célèbres, des noms qui font rêver : Amenhotep, Thoutmosis, Séthi, Ramsès…). En arrivant, je vis les scènes d’autrefois : le cortège f (...) Lire la suite

Découvertes de nouvelles tombes des ouvriers des pyramides

Actualité Egypte, vendredi 22 janvier 2010 par Nico

Découvertes de nouvelles tombes des ouvriers des pyramides : (...) été découvert dans la zone des tombeaux des ouvriers sur le plateau de Gizeh. Une vue de la nouvelle tombe, en arrière-plan à la pyramide de Khéops. (Photo: Jennifer Willoughby) Les tombeaux ont été découverts par une équipe de fouille égyptienne dirigée par le Dr Zahi Hawass, secrétaire général du Conseil suprême des antiquités (SCA). Le (...) Lire la suite

5 idées de Weekends pour s’évader du Caire !

Visites/Voyages, mardi 03 juillet 2012 par Julien Legrand

5 idées de Weekends pour s’évader du Caire ! : (...) nte lorsque l’on y vit ! Heureusement, l’Egypte est un pays splendide et varié qui nous offre plein de possibilités pour se détendre et s’évader le weekend. Voici donc quelques idées… Au Nord Est du pays, le Sinaï est une région fascinante d’Egypte. Les paysages montagneux brun rouge et désertiques offrent des couleurs splendides principaleme (...) Lire la suite

Le Nouvel Empire

Histoire et Chronologie, lundi 04 février 2008 par Nico, Francois Daumas

Le Nouvel Empire de l'Egypte antique ancienne : (...) de raffinement et d'évolutions qui s'étale sur un peu plus de cinq siècles. Le Nouvel Empire s'étend approximativement de ~1552 av J.C. à ~1080 av J.C. Le Nouvel Empire est formé de trois dynasties la XVIIIème, la XIXème et la XXème. Pour en savoir plus, voir l'article : Listes des pharaons Durant cette période, la capitale fut à Thèbes a (...) Lire la suite

Maladies & Traitements

Vie Quotidienne, jeudi 08 septembre 2005 par Nico, Aude

Médecine en Egypte ancienne - Maladies & Traitements : (...) s ont été identifiées grâce à leurs noms anciens et les descriptions qu'en font les textes, leurs manifestations dans les portraits du corps humain, l'étude des tissus malades réalisée sur les momies et l'analyse des os et des dents des squelettes découverts dans les cimetières. L'ensemble de ces recherches forment une nouvelle discipline : la paléo pat (...) Lire la suite

Les Scribes

Vie Quotidienne, samedi 12 mai 2007 par Nico, Benjamin

Les scribes : (...) armée, administration des temples ou institution de l'Etat, appartiennent à une classe bien définie et assez fermée. Il semblerait que seulement 1 à 4% de la population pharaonique savait lire, ainsi le sesh se détachait de l'analphabétisme environnant grâce à sa connaissance des secrets de l'écriture et de la lecture. Le scribe partageait ses talents, (...) Lire la suite

Jour 2 : Dimanche 21 avril 2002

Visites/Voyages, mardi 06 décembre 2005 par Benjamin Wiacek

Le voyage de Nefermaat (avril 2002) - Croisière de Louxor à Assouan - Jour 2 : Dimanche 21 avril 2002 : (...) Nil mais plusieurs autres bateaux nous étaient accolés et nous ne pouvions rien voir. Puis on partit à l’aéroport de Louxor pour prendre un avion vers Le Caire. Après une heure de vol, nous prîmes la direction du Musée Egyptien. L’Egypte, avec ses soixante-huit millions d’habitants, est le pays arabe le plus peuplé ; sa capitale, Le Caire, en est un tr (...) Lire la suite

La première grève connue de l'Histoire

Histoire et Chronologie, lundi 11 mai 2009 par Professeur Nelson Pierrotti

La première grève connue de l'Histoire à Deir el Medineh, Egypte : (...) e professeur Nelson Pierrotti [NOTE]Professeur d'Histoire Antique I et II, à l'Université de Montevideo, en Uruguay[/NOTE]. La presse internationale nous a informé d’une nouvelle vague de grèves [NOTE]Le mot "Grève", provient du latin populaire "grava", il a d’abord signifié plage ou berge.[/NOTE] en Égypte, grèves pouvant être interprétées comme le (...) Lire la suite

Les signes du Zodiaque

Vie Quotidienne, mercredi 07 septembre 2005 par Nico

Zodiaque Les signes zodiacaux en egypte ancienne : (...) vient du temple dédié à la déesse Hathor construit à Dendérah, au nord de l'actuelle Louxor. Ce temple fait partie de ces merveilles architecturales que l'Expédition d'Egypte, conduite par le général Bonaparte, révéla au monde occidental. Le zodiaque circulaire ornant le plafond d'une des chapelles situées sur le toit du temple est une représentation de (...) Lire la suite

L’alphabet grec, une étape clé

Histoire et Chronologie, mercredi 18 juillet 2007 par Benjamin

L’alphabet grec, une étape clé : (...) remier à intégrer des voyelles. C’est également à cette période que le concept de majuscule et de minuscule est apparu. L’apport non négligeable de cette culture mérite donc que l’on s’y attarde. Comme cela a déjà été évoqué, l’alphabet grec dérive de celui employé auparavant par les phéniciens. Ce dernier est composée de 22 lettres, toutes des conso (...) Lire la suite

Limites de cette médecine

Vie Quotidienne, lundi 22 août 2005 par Nico, Aude

Médecine en Egypte ancienne - Les limites de la médecine égytienne : (...) bords de l’idée que la maladie est due à l’intervention de puissances surnaturelles, dieux ou démons. Mais, contrairement à ce qu’on a souvent cru, les premiers signes d’une approche rationnelle des maladies sont apparus bien avant Hippocrate et le miracle Grec. Dans des papyrus égyptiens antérieurs de plus d’un millénaire à Hippocrate, on trouve déjà, (...) Lire la suite

La titulature : les noms du pharaon

Pharaons, mardi 31 mars 2009 par Benjamin

La titulature royale : les noms du pharaon : (...) présenter comme l’égal des dieux. Ces « noms » pouvaient également être vus comme les garants de son immortalité de part le fait qu’ils subsisteraient bien après son départ dans l’autre monde. Ils étaient présents sur tous les textes officiels ainsi que sur les différents monuments à la gloire du souverain. Dès la fin de l’Ancien Empire, ces titres (ou (...) Lire la suite

Soldat de pharaon

Vie Quotidienne, jeudi 17 mai 2007 par Benjamin

Soldat de pharaon, les soldats en egypte ancienne : (...) ; tout d’abord pour se protéger des attaques venues des terres voisines, mais aussi pour élargir son territoire ou encore assurer le contrôle de ses lointaines colonies. Notez que la seconde raison était souvent employée comme argument de défense par les pharaons désireux de conquêtes. Il faut cependant avouer que les égyptiens étaient plutôt des pays (...) Lire la suite

L'Egypte en 10 textes et 10 photos

Visites/Voyages, mercredi 22 novembre 2006 par Charles Rossignol

L'Egypte en 10 textes et 10 photos : (...) nt des siècles d'histoire, un fleuve légendaire et un désert immense. Point de départ de toutes les croisières sur le lac Nasser voguant à destination d'Abou Simbel ou descendant le Nil en direction des temples de Louxor, elle est aussi depuis peu la porte d'entrée du somptueux désert Blanc et de ses formations minérales uniques au monde. Située à l'emp (...) Lire la suite

L'Époque Thinite

Histoire et Chronologie, jeudi 17 janvier 2008 par Nico, Francois Daumas

L'Époque Thinite de l'Egypte antique ancienne : (...) 'Abydos, d'où étaient originaires les pharaons la Ière dynastie. L'Époque Thinite s'étend approximativement de ~3150 av J.C. à ~2700 av J.C. Ière et IIème dynastie, pour en savoir plus voir l'article : Listes des pharaons D'abord à Thinis sous la Ière dynastie, elle est délocalisé à Memphis lors de l'unification du pays au début de cette Ière (...) Lire la suite

Liste des dieux égyptiens

Dieux et Divinités Egyptiens, mercredi 12 octobre 2005 par Nico

Liste des divinités et dieux egyptiens | Dieux égyptiens : (...) es éléments naturels, des événements de la vie et des sentiments. Ainsi, le panthéon égyptien fut l'un des plus imposants de toute l'histoire avec plus de sept-cents divinités. Voici une Liste non exhaustive des dieux égyptiens et divinités de l'Egypte antique : ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ A Ach: Dieu du désert de Libye proche d (...) Lire la suite

La journée

Rencontres égyptologiques, dimanche 26 novembre 2006 par Nico, Aude, Vincent Euverte

L'Egypte à Paris (18/11/06) - La journée : (...) lisée ! Onze égyptonautes se sont retrouvé métro Sully Morland dans le 4ème arrondissement parisien sous la bénédiction du dieu Rê. Notre première étape est l’hotel Fieubet, deux sphinges gardent l’entrée depuis 1680 : A l'origine, le sphinx est la représentation du souverain avec le corps d'un lion couché, il jouait le rôle d'un gardien (...) Lire la suite

L'Ancien Empire

Histoire et Chronologie, lundi 04 février 2008 par Nico, Francois Daumas

L'Ancien Empire de l'Egypte antique ancienne : (...) C'est la période de stabilité la plus longue de l'histoire de l'Egypte. L'Ancien Empire s'étend approximativement de ~2700 av J.C. à ~2190 av J.C. L'Ancien Empire se compose de quatre dynasties : la IIIème, la IVème, la Vème et la VIème dynasties. Pour en savoir plus, voir l'article : Listes des pharaons Durant toute cette période, la capita (...) Lire la suite

Amenhotep III

Pharaons, vendredi 17 juillet 2009 par Elsa Fournié

Amenhotep 3 (Aménophis 3) : (...) tmosis IV et sa Grande Epouse Royale Moutemouya. Amenhotep IV, son fils, qui prend ensuite le nom d’Akhenaton. Trop jeune lorsqu’il accède sur le trône, c’est sa mère Tiy qui assure la régence. Statue d'Amenhotep III retrouvée dans la cachette de la cour du temple d’Amon à Louxor, Musée de Louxor, Égypte. Amenhotep n’a que 12 (...) Lire la suite

Le dictionnaire

Abaton :

Lieu interdit, au sens grec du terme, il est situé sur l'île de Bigeh, que les égyptiens appelaient aussi Senmout, près de la première cataracte. Cette île était interdite au commun des mortel et ne pouvait être approchée que par des prêtres purifiés qui venaient faire des offrandes aux Dieux. Le sanctuaire contenait 365 autels, un pour chaque jour de l'année.

Ahotep :

Fille du pharaons Séqénenrê Tao Ier (XVIIe dynastie) et de son épouse la Tetisheri, Ahotep se maria avec son frère Séqénenrê Tao II, dont elle eut deux fils, Kahmosis et Ahmosis, qui succédèrent à leur père lorsque celui-ci fut tué dans un combat contre les envahisseurs Hyksôs. Ahotep serait morte après avoir vécu 90 ans. Elle fut ensevelie à Thèbes auprès de son fils Khamosis. Son nom de l’Egyptien Iâh-hotep peut signifier : « Guerre et Paix » ou « La lune est en plénitude » ou encore « La lune est apaisée ».

Akhet :

Première saison de l'année égyptienne. Elle recouvrait la période de l'inondation, à peu près de mi-juillet à mi-novembre et se divisait ainsi: Thot (19 juil.-17 aout), Paophi (18 aout-16 sept.), Athyr (17 sept.-16 oct.), Choiak (17 oct-15 nov.).

Akhit :

Pays situé au-delà des terres connues par les anciens égyptiens.

Alexandrie :

Alexandre le Grand, le macédonien, fit la conquête de l'Egypte en 332 avant J.C. Il choisit le petit village de pêcheurs de Rhakotis pour y fonder la nouvelle Capitale de l'Egypte qu'il nomma Alexandrie. Ville portuaire, elle devint le centre commercial principal du bassin méditerranéen et prit dès lors un essor extraordinaire. Son premier architecte fut Dinocratès qui en fit une ville moderne qui s'étendait sur 5 km avec des rues qui s'entrecoupaient à angles droits. Célèbre et pourtant invisible à nos yeux aujourd'hui suite à un tremblement de terre qui détruisit une partie de la ville, le Phare, qui était construit sur l'île de Pharos, était relié au continent par une digue qui séparait les deux ports, l'Eunostos et le Grand Port. Dans cette ville cosmopolite, l'Orient et l'Occident se côtoyaient. 300.000 habitants selon Diodore de Sicile, sans compter les esclaves, où se mêlaient égyptiens, juifs, grecs ou romains. Alexandrie devint un centre culturel international grâce à Démétrios de Phalère qui construisit la Grande Bibliothèque qui contiendra jusqu'à 700.000 volumes. Suivirent la fondation du musée qui servit d'Académie et d'Université. En 48 avant J.C., César s'installa à Alexandrie mais l'impopularité des romains suscita la révolte populaire et la Bibliothèque fut parciellement brûlée. Cléopâtre, à qui César avait donné le Trône d'Egypte, fut le dernier Pharaon d'Egypte. Avec elle le rôle politique d'Alexandrie prendra fin.

Amosé :

De l’Egyptien Iâh-mosé signifiant : « Celui qui est né du dieu Lune ».

Anthropomorphe :

Du grec anthrôpos, homme et morphê, forme. Les Égyptiens avaient tendance à attribuer aux objets, aux animaux et aux dieux l'aspect extérieur de l'homme.

Antyou :

C'est le mot égyptien qui désigne l'Oliban qui n'est autre que l'encens employé dans les temples et qu'on allait chercher jusque dans le mystèrieux et lointain pays de Pount.

Athibis :

Capitale du Xeme nome (le grand taureau), dont le nom égyptien était Het ta herib.

Barque Solaire :

Barque Solaire Barque Solaire Barque Solaire

La barque solaire est un des éléments incontournables des cérémonies rituelles égyptiennes. Les prêtres la portaient lors des grandes processions et le roi était transporté à son bord lors de ses funérailles afin qu'il soit protégé dans sa dangereuse navigation vers l'autre monde. Des barques furent retrouvées dans les nécropoles et notamment à Gyza où une superbe barque sacrée de 40 mètres fut découverte près de la pyramide de Khéops.
Dans la mythologie, la barque solaire est la barque dans laquelle circule Rê tout au long de son périple nocturne et diurne. Seth est placé à l'avant de la barque afin de défendre Rê contre le serpent démon Apophis qui menace le déroulement paisible du rituel du lever et du coucher du soleil. Chaque matin Apophis est vaincu mais étant indestructible il renaît sans cesse.

Benben :

Pyramidion posé au sommet des pyramides mais aussi pierre dressée pour le culte solaire. Benben est le nom égyptien désignant l'obélisque.

Bouza, Bousa :

Autre nom de la bière égyptienne.

Canopes (Les vases) :

Canopes (Les vases)

Vases dans lesquels les Égyptiens déposaient les viscères des défunts. Au nombre de quatre, surmontés d'une tête, ils contenaient respectivement le foie, les poumons, l'estomac et l'intestin. Avec l'usage et le temps, les têtes finirent par représenter les quatre fils d'Horus protecteurs des organes momifiés : Amset à la tête d'homme, Douamoutef à la tête de chien, Hâpi à la tête de singe et Qébéhsénouf à la tête de faucon.

Caroubier :

Caroubier

La caroubier est un arbre de taille moyenne, 5 à 7 mètres de hauteur, pouvant atteindre exceptionnellement 15 mètres. Le tronc est gros et tordu, l'écorce brune et rugueuse. La frondaison abondamment fournie forme un houppier large. Sa longévité peut atteindre 500 ans. Le caroubier produit des fruits à pulpe sucrée, le caroube, avec lesquels on sucrait boissons et aliments. Les Egyptiens appelaient le caroubier "nodjem".

Champs d'Ialou (Les) :

Les champs d'Ialou désigne le paradis des égyptiens. Après avoir passés toutes les épreuves de la mort, chaque défunt continue à y mener une existence paisible comme sur terre.

Chaos :

Les égyptiens redoutent plus que tout le bouleversement de l’équilibre originel des forces du bien et du mal. Le chaos, menace permanente pour l’univers, envoie des émissaires perturber et détruire la création divine. Les actions des dieux, de pharaon et des hommes sont guidées par la volonté de veiller à l’équilibre du monde et de le maintenir.

Char :

Le char fut introduit tardivement en Egypte ainsi que le cheval. C'est probablement un peu avant le Nouvel Empire, pendant l'occupation par les Hyksos que les Égyptiens en découvrirent les avantages au point qu'il devint l'un des élèments indispensables des armées royales.

Colonne :

Les colonnes soutenaient les plafonds ou les linteaux des temples et reposaient sur des socles afin que leur poids ne les fassent s'enfoncer dans le sol. On en trouve de nombreux exemplaires dans l'architecture de l'Egypte ancienne, dont certainnes sont de véritables chefs-d'oeuvre. Décorées de scènes de la vie égyptienne et de hyéroglyphes, elles étaient généralement surmontées d'un chapiteau qui permet de les classer: colonne campaniforme, hathorique, lotiforme, papyriforme, etc...

Copte :

Egyptiens de la période chrétienne parlant la langue de même nom.

Coudée :

La coudée égyptienne valait environ 0,52 m.

Djed :

Djed

Pilier en forme de tronc ébranché qui servit d'amulette, très prisée par les Egyptiens. Symbole du culte de Sokaris, dieu thébain, l'érection du Djed avait une grande importance, surtout lors des couronnements royaux. Il jouait aussi un grand rôle dans les rites agricoles où il représentait la résurrection d'Osiris. Il était aussi érigé lors de la fête Sed par le roi pour le dieu Ptah et symbolisait la durée.

Douat :

Nom donné par les égyptiens à l'au-delà, d'abord appelé "ciel inférieur" car lieu de naissance présumé du soleil. La Douât était, pour les égyptiens, le lieu de séjour de Rê pendant les heures de la nuit ainsi que le lieu de séjour des défunts après leur mort. Les défunts attendent dans la douat avant de ressusciter en même temps que le Soleil. Il s'agit d'un monde d'épreuves, divisé en 12 heures.

Electrum :

L'électrum est composé de trois parts d'or et d'une part d'argent. Les Égyptiens s'en servaient dans l'antiquité pour décorer leurs bijoux, leurs armes, leurs objets funéraire ou leurs statues.

Encens :

L'encens est une résine aromatique extraite du boswellia de la famille des anacardiacées. Cette résine, originaire d'Abyssinie, les Egyptiens s'en servaient en médecine et dans les rituels religieux et funéraires. La combustion en dégage une odeur forte et agréable. Aussi appelé Antyou, il désignait l'oliban employé dans les temples.

Epagomène :

Se dit des 5 jours qui, chez les Égyptiens et les Grecs, comblaient le décalage entre l'année civile et l'année solaire. En Egypte ces 5 jours représentaient l'anniversaire de 5 dieux les plus populaires: Osiris (14 juil.), Horus (15 juil.), Seth (16 juil.), Isis (17 juil.) et Nephthys (18 juil.).

Henket :

La bière, en Egyptien.

Heure :

Douzes heures de jour et douze de nuit divisaient la journée égyptienne. La première heure du jour se nommait la brillante et la première heure de la nuit la débâcle des ennemis de Râ.

Hiéroglyphes :

Système graphique composé de signes phonétiques et d'idéogrammes qui composait l'écriture des Egyptiens anciens. Apparus vers la fin du IVeme millénaire avant J.C., ils subsistèrent jusqu'aux premiers siècles de notre ère. On en dénombre un peu plus de 700 et ils peuvent être lus indiffèremment de droite à gauche, de gauche à droite, de haut en bas ou de bas en haut. Les dernières inscriptions hiéroglyphiques ont été faites dans l'île de Philae et datent de 394, où ils n'étaient plus utilisés que par des religieux.

Hyksôs :

Appelés rois pasteurs par Manéthon, ou aussi Chefs des pays lointains, ces envahisseurs venus d'Asie, s'implantèrent dans le nord de l'Egypte, vers 1785 avant J.C., à la faveur de troubles et de rivalités qui naissent avec la XIIIeme dynastie. Alors que ces Hyksôs, que les Égyptiens appelerons Hêqa Kahsout, se rendent maître du delta, les pharaons continuent à régner depuis Thèbes. Peu de choses sont connues à propos de ce peuple et nous réduisent à des hypothèses, toutes plus vraisemblables les unes que les autres. Mais il est possible que cette peuplade se soit formée au cours d'invasions des régions situées à l'est de l'Egypte, drainant et réunissant dans son sillage une population disparate. Bien implantés dans le delta où ils fondèrent leur capitale, Avaris, et sur une partie de Haute-Egypte, faisant payer tribut aux rois de Thèbes, il faut attendre plus de cent-cinquante ans avant de voir la résistance prendre l'avantage. C'est avec les derniers rois de la XVIIeme dynastie que l'ennemi va devoir se replier vers les frontières est. Sekenenré entreprend une guerre de reconquête nationale que continueront après lui ses fils Kamès et Ahmôsis. Ce dernier, premier roi de la XVIIIeme dynastie, boutera dehors l'envahisseur en prenant Avaris et en poursuivant son combat jusqu'au-delà des frontières. L'occupation de l'Egypte par ces barbares pris fin vers 1570 avant J.C.

Inondation :

Ce phénomène se produit annuellement à la mi-juillet et marque le début de l’année égyptienne. La crue du Nil est personnalisée par Hapy et parfois par l’œil oudjat.

Kep :

Ecole supérieure réservée aux princes égyptiens et étrangers. Le Kep fut une institution de prestige dès le Moyen Empire. On en sortait avec le titre honorifique d'Enfant du Kep.

Khépérer (Khépri) :

Mot égyptien qui désigne le scarabée.

Khépesh :

Glaive égyptien à lame recourbée, adopté vers 1700 av.J.-C., vraisemblablement une réplique de l'épée hyksôs.

Khépresh :

Couronne de guerre des rois égyptiens. Elle était de couleur bleue avec des pois blancs.

Khéta :

Les Egyptiens appelaient ainsi les Hittites, leurs ennemis du plateau anatolien.

Khôl :

Le khôl est une poudre minéral (composé de gallène, de souffre et de gras animal) qui fut utilisée en tant que cosmétique par les égyptiens. Appliqué autour des yeux, il donnait au regard de la luminosité et une profondeur très prisée par les égyptiens.
Le khôl fut également utilisé pour ses vertues médicinale en tant que collyre et comme protection contre les fortes réfractions de lumière émisent par les sables du desert.

Koush :

Le pays de Koush est le nom que donnaient les Egyptiens aux territoires compris entre la première et la troisième cataracte et que nous connaissons sous le nom de Nubie.

Lac sacré :

Lac sacré

Petit lac artificiel de forme rectangulaire qui jouxtait le temple égyptien. Il servait à la purification des prêtres et symbolisait le vaste océan qui servit à la création du monde.

Ladanum :

Gomme résine aromatique fournie par quelques plantes et principalement par le ciste de Crète. Les Égyptiens récoltent le ladanum en frappant l’arbrisseau avec des lanières de cuir. La masse noire et visqueuse ainsi recueillie est employée en médecine comme stimulant ainsi qu’en parfumerie.

Lapis-Lazuli :

Lapis-Lazuli ou lazurite. Silicate d'aluminium et de sodium contenant du soufre. Les Égyptiens l'importaient de Bactriane (au nord de l'Afghanistan actuel). Ils allaient le négocier dans la ville des lapis, Téfrer, entre l'Euphrate et le Tigre.

Lin :

Le lin est le textile le plus utilisé en Egypte avant que l’introduction du coton, au Vè siècle de notre ère, ne le relègue au second rang. Ses fibres servent à la fabrication de tissus habillant les vivants et les morts, au point qu’on peut dire qu’il est à la base de l’industrie égyptienne. Ses graines sont employées dans l’alimentation ainsi que dans les préparations médicinales. Ses résidus servent à nourrir le bétail et à fertiliser le sol.

Lotus :

Le lotus égyptien est un nénuphar du Nil dont la moelle donne une farine propre à faire le pain et dont les tubercules sont comestibles. Le lotus a joué un rôle très important dans l’ornementation et la décoration des monuments. On distingue le lotus blanc (Nymphéa lotus), aux pétales étalés et au parfum assez ordinaire et le lotus bleu (Nymphéa caerulea), aux pétales étroits et allongés, et à l’arôme suave. Ce dernier a une valeur symbolique car il est censé redonner vie au défunt qui inhale son parfum. Quand il s’épanouit dans l’eau, les Égyptiens le compare au soleil apparaissant à la surface de la terre.

Mastaba :

Mastaba

Superstructures funéraires trapézoïdales conçues, à l'origine pour les rois, puis pour les notables égyptiens qui bénéficiaient des faveurs royales sous l'ancien Empire.

Monothéisme :

Doctrine religieuse qui affirme l'existence d'un seul et unique Dieu. Par opposition au polythéisme (comme la religion égyptienne, qui en présente une multitude souvent associés aux élements naturels).

Mouches d'or :

Mouches d'or

Décoration militaire égyptienne pour fait d'armes considérable. Les Mouche d'or de la photo ci-dessus furent retrouvées dans la tombe de la reine Ahotep.

Nécropole :

Nécropole

Le terme nécropole désigne les cimetières à ciel ouvert ou souterrains, situés à proximité d’une ville et abritant des groupes de tombes monumentales. En Egypte, les plus connues sont la nécropole de Memphis, où se dressent les pyramides, et celle de la vallée des rois, près de Thèbes. Dès le néolithique, les égyptiens ensevelissent leurs morts dans des nécropoles situées hors des villages. Ces « villes d’éternité » sont en général situées à l’ouest et établies sur des buttes de manière à ne pas être inondées par la crue du Nil.

Nomes :

Divisions territoriales dont le nombre a varié de 38 à 42 tout au long de l'histoire égyptienne. Dès l'Ancien Empire, les deux royaumes du pays furent subdivisés en vingt-deux nomes pour la Haute-Egypte et en seize nomes pour la Basse-Egypte. Les subdivisions administratives de la Basse-Egypte s'accrurent jusqu'au nombre de vingt, ce qui porta le total des nomes du pays à quarante-deux, correspondant au nombre des juges officiant dans l'Autre Monde. Cela équilibrait ainsi le royaume terrestre et le royaume invisible, comme le montrait sur terre pharaon coiffé des deux couronnes. On désignait un nome par un hiéroglyphe fait d'un rectangle quadrillé, suggérant un terrain irrigué de canaux ou la trame d'un tissage.

Oliban :

L'encens est une résine aromatique extraite du boswellia de la famille des anacardiacées. Cette résine, originaire d'Abyssinie, les Egyptiens s'en servaient en médecine et dans les rituels religieux et funéraires. La combustion en dégage une odeur forte et agréable. Aussi appelé Antyou, il désignait l'oliban employé dans les temples.

Olivier :

Ce sont les Hyksos qui, un peu avant le Nouvel Empire, firent connaître l'Olivier aux égyptiens. L'huile d'olive remplaça rapidement celles utilisées jusqu'alors et notamment l'huile tirée du Moringa.

Oracles :

Consulter la clairvoyance divine était, pour l'égyptien, une chose tout à fait normale et ces consultations se faisaient pour des raisons variées. Le roi lui-même avait recours à ces interrogations lorsqu'il était devant un dilemne dont la solution n'était pas évidente ou lorsque le pays était en danger. Les oracles pouvaient se manifester aussi bien sous la forme d'un songe que par l'apparition d'un évènement climatique, mais aussi par la sagacité des prêtres qui imposaient une réponse leur étant favorable dans un but bien déterminé et profitant de la crédulité ambiante.

Ostracon :

Ostracon

Fragments de poterie ou de roche sur lesquels les égyptiens faisaient leurs écritures. Les artistes peintres s'en servaient également pour exprimer leur art. Le pluriel d'ostracon s'écrit ostraca.

Oudjat :

Signifiant en égyptien « celui qui est en bonne santé », l’oudjat est symbole de bonne santé, de fécondité, et de voyance. Il symbolise également la plénitude retrouvée, celle de l’œil d’Horus, soigné par Thot, celle de l’Égypte réunifiée, celle d’Osiris revenu à la vie. L’oudjat est représenté par un œil fardé sous lequel est placé le signe du faucon.

Oushabti :

Les Shaouabtis sont de petites statues que les Égyptiens anciens placaient dans les tombes afin d'accompagner le décédé et de l'aider dans les travaux qu'il était cencé devoir accomplir dans les champs d'Ialou, autrement dit l'au-delà. D'autres mots, basés sur la même racine verbale, sont employés pour désigner ces figurines, Shabti et Shouabti ou encore Oushabti. Ces mots peuvent tous être traduits comme les répondants.

Papyrus :

Le papyrus est le support d'écriture le plus important du monde ancien. Le mot papier dérive du mot papyrus, un mot égyptien qui signifiait à l'origine qui appartient à la maison. Le Papyrus est un roseau triangulaire qui croît le long des rives du Nil, et très tôt dans leur histoire, les Egyptiens utilisèrent comme matière d'écriture la moelle de la tige de papyrus. En même temps ils élaborèrent une forme d'écriture qui deviendra plus tard et après bien des transformations, un modèle pour les deux alphabets les plus communs dans le monde, le Romain et L'Arabe. Bien que l'Egypte exportât sa matière d'écriture vers d'autres parties du monde ancien, peu de papyrus hors d'Egypte survécurent. Seul le climat égyptien et certaines parties de Mésopotamie favorisèrent la préservation de ces documents dans les décombres des cimetières et des villes anciennes. Un grand nombre de papyrus fut récupéré sur des sarcophages trouvés dans un cimetière près de la ville ancienne de Héracléopolis, au sud du Caire. Lors des momifications, les Egyptiens anciens utilisaient, par-dessus les linges dont ils couvraient les momies, plusieurs couches de papyrus provenant des recyclages des bureaux administratifs.

Papyrus d'Ani :

Papyrus d'Ani

Le papyrus d'Ani date de la XVIIIe dynastie. Il provient d'une tombe inconnue (à Thèbe, en 1987) et a été acheté à des marchands égyptiens par le British Museum en 1888. Aucun autre document au nom d'Ani ne nous étant connu, les informations le concernant sont limitées à ce que fournit ce papyrus (son Livre des Mort).

Parèdre :

Terme issu de l'antiquité grecque signifiant littéralement « assis près », « qui est assis à côté de ». Il s'emploie pour qualifier une divinité étant l'opposé d'une autre divinité, souvent d'un autre sexe mais pas toujours, par exemple Amonet est la version féminine de Amon. Dans la mythologie égyptienne, pratiquement toutes les divinités étaient associées par paires. Attention le parèdre d'une divinité n'est pas l'épouse ou l'époux de l'autre divinité (exemple Amonet n'est pas l'épouse d'Amon).

Peret :

Deuxième saison de l'année égyptienne. Elle recouvrait la période du reflux (hiver) et était divisée en quatre périodes de 30 jours dont, Tybi (16 nov.-15 déc.), Méchir (16 déc.-14 jan.), Phaménoth (15 jan.-13 fev.), Pharmouthi (14 fev.-15 mar.).

Pharaon :

En égyptien Per Aâ signifiait grande maison. Il fut utilisé pour désigner le roi qu'à partir de la XXIIeme Dynastie. Le mot Faraw n'apparaît, quand à lui, pour la première fois que dans une traduction de la Bible commandée par Ptolémée II Philadelphe, qui règna de 283 à 246 avant J.C. Il n'était pas de coutume d'appeler le roi Pharaon, mais Horus selon une titulature du protocole royal qui contenait cinq noms. Ces cinq noms sont les suivants: Le nom d'Horus, en l'honneur du Dieu. Le nom des deux déesses, afin de rappeler Ouadjet, la déesse cobra qui protège le Nord et Nekhbet, la déesse vautour qui veille sur le Sud. Le nom de l'Horus d'or qui évoque la victoire du Dieu sur son oncle Seth. Le nom d'intronisation que précède la mention Roi de la Haute et de la Basse Egypte. Enfin, le nom de naissance précédé du titre Fils de Rê.

Rosette (pierre de) :

Rosette (pierre de)

Pendant 1400 ans personne ne put lire l'écriture des anciens égyptiens. Certains grands esprits scientifiques tentèrent de déchiffrer ces mystérieux signes idéographiques, mais sans résoudre le problème. En 1799, un soldat de l'armée Napoléonienne découvrit à Rosette une pierre de basalte noir contenant un texte rédigé en trois écritures différentes. La partie supérieure comportait des signes hiéroglyphiques, la partie centrale était rédigée en démotique et le bas en grec. Le texte, un édit royal datant du 27 mars en 196 avant J.C. faisait mention des avantages dont bénéficiait Ptolémée V Epiphane sur l'Egypte au moment de son couronnement. La pierre fut confisquée à l'armée française par la marine britannique, mais des copies des trois textes furent mises à la disposition des grands linguistes européens. Jean-François Champollion fut le premier à trouver la clé. Pendant 14 ans, il étudia ces textes, les compara à d'autres et en 1822 annonça, dans une lettre à l'Académie Royale des Inscriptions, qu'il avait découvert le concept de l'écriture hiéroglyphique. La pierre de Rosette venait d'ouvrir les portes de l'égyptologie.

Sarcophage :

Les sarcophages sont des cercueils qui apparurent dès les premières dynasties et qui eurent une importance prépondérente dans l'art des sépultures égyptiennes. Ces coques en bois, en albâtre, en granit ou en or, protégeaient le défunt et étaient décorées de motifs divers et de hiéroglyphes. Au Moyen-Empire, ces textes hiéroglyphiques renfermaient des formules magiques auxquelles furent donné le nom de textes des sarcophages. Au Nouvel Empire, les sarcophages anthropoïdes (à forme humaine) firent leur apparition. A cette époque le défunt est déposé dans un ensemble de plusieurs sarcophages emboités les uns dans les autres, le tout reposant à l'intérieur d'un immense sarcophage de pierre après avoir été richement décoré.

Scarabée :

Scarabée

Le scarabée représente le dieu solaire Khépri dont il porte le nom en égyptien ancien, Khepre. Son caractère sacré remonte au temps les plus reculés de l'histoire égyptienne et servait, sous forme d'amulettes aux pouvoirs magiques, de talisman protecteur.

Schiste :

Un schiste est une roche métamorphique d'origine sédimentaire (souvent une argile) qui, sous l'action de la pression et de la température, a acquis un débit régulier en plans parallèles. Par exemple, l'ardoise est une sorte de schiste. Les Egyptiens utilisaient du schiste pour confectionner des palettes (la plus connue est la palette de Narmer), des statues, des ustensiles, etc...

Shé :

Bassin d’irrigation délimité par de petites digues que les égyptiens aménagent pendant la crue du Nil.

Shemou (Chemou) :

Troisième saison de l'année égyptienne. Elle recouvrait la période de la moisson et se divisait en Pachons (16 mars-14 avr.), Payni (15 avr.-14 mai), Epiphi (15 mai-13 juin), Mésori (14 juin-13 juil.).

Sphinx :

« Sphinx » est un mot grec dérivant du sanskrit sthag (en pâli, thak) signifiant « dissimulé », ou du mot Shesepankh en ancien égyptien qui signifie « statue vivante ». Le sphinx est un animal à corps de lion et à tête humaine, il monte la garde aux portes du monde souterrain.

Uraeus :

Uraeus

Nom grec du cobra porté au front par les dieux à caractère royal. Assimilé à l'oeil de Ré, il protégeait le Roi. Le Cobra était considéré comme le guardien du Pharaon car les anciens Egyptiens croyaient en la vigilance du serpent dont les yeux sont dépourvus de paupières et de ce fait plus en éveil contre le danger.

Vin :

Vin

Le vin, ce nectar plus doux que le miel, est réservé à l'élite de la société égyptienne. Le Delta et le Fayoum sont les deux régions d'Egypte privilégiées où les vignobles peuvent donner un vin de grande qualité. Très tôt, bien avant les grandes périodes dynastiques, le vin est employé aussi bien pour les rites funéraires que pour la consommation alimentaire. C'est sous le Nouvel Empire que ce breuvage d'Horus se répand partout en Egypte et devient plus accessible aux diverses couches de la population. Mais les moins fortunés devaient surtout se contenter de vin de palme ou de dattes.

Zir :

Récipient, utilisé par les Égyptiens, dans lequel l'eau gardait toute sa fraîcheur.

Zythum :

Le zythum (ou zython) est le nom d'une boisson assez semblable à de la bière que les anciens Égyptiens fabriquaient à partir d'orge germée et fermentée. Cette boisson est également appelé vin d'orge ou boisson pélusienne, du nom de son lieu de fabrication, la ville de Péluse, située entre l'Égypte et la Palestine.

Les photos

Abou Simbel : (...) Abou Simbel, novembre 2008 (séjour du 9 au 16) Moment très émouvant pour moi, c'est un lieu magique et mon préféré. Ramses II est le plus Grand Pharaon, mon préféré... Je savais que la visite de ce lieu serait émouvant pour moi, mais à ce point, je n'au (...) Lire la suite / Voir l'image

Armes anciennes : (...) Diverses armes employées par les égyptiens : haches, sabres, poignards etc... (...) Lire la suite / Voir l'image

Bateau funéraire de Toutankhamon : (...) Les égyptiens croyaient que les dieux se déplaçaient presque toujours sur l’eau. Au cours des processions, les prêtres transportaient les statues des divinités dans des barques. « Du Livre des Morts de Khonsouiou» (Nouvel Empire). (...) Lire la suite / Voir l'image

Boucliers et porte flèches : (...) Dans le monde antique, l’Egypte était considérée comme le pays le plus pacifique. Ses frontières naturelles, à savoir la première cataracte du Nil à Assouan, les déserts de l’Est et de l’Ouest de la vallée du Nil et la côte méditerranéenne au nord étaient (...) Lire la suite / Voir l'image

Buste du dieu Nil : (...) Ce buste du dieu Nil en greywacke datant de l'époque romaine (2ème siècle) est une représentation classiquement romaine du dieu-Nil ,Hâpy. Ces statues en pierre sombre égyptienne étaient prisées par une clientèle aisée, venant non seulement du delta du N (...) Lire la suite / Voir l'image

Chaouabti de Setau pour l’au-delà : (...) Cette statuette qui tient des outils agraires était destinée à effectuer les travaux des champs pour le compte du défunt dans l'au-delà. Elle a été trouvée dans la tombe 1352 du cimetière de Deir el-Médineh. A la fin du Moyen Empire, les tombes ne possède (...) Lire la suite / Voir l'image

Chapelles funéraires des divines adoratrices : (...) Ces épouses mystiques d'Amon étaient à l'origine des chanteuses sacrées, généralement de jeunes princesses qui devaient rester vierges et pures. Elles occuperont une grande place dans la société égyptienne. La première des chapelles était réservée à A (...) Lire la suite / Voir l'image

Clan de vieux fellahs réunis : (...) Retrouvailles entre amis après une journée de labeur. Tous les villages possèdent un lieu comme celui-ci, où l’on se réunit pour discuter et fumer la chichà (le narguilé égyptien). (...) Lire la suite / Voir l'image

Coiffe du roi typiquement Koushite : (...) Piyé, Taharqa, Tanoutamon. Ces noms ne vous disent rien ? Et pourtant, ces rois d'origine nubienne, fils d'Amon, tels qu'ils se définissent après des siècles de colonisation égyptienne,ont régné sur la vallée du Nil de 730 à 653 av.J.C.. Cette couron (...) Lire la suite / Voir l'image

Colliers divers : (...) Le collier est une pièce typique de la joaillerie égyptienne. Il est porté aussi bien par des femmes que par des hommes. (...) Lire la suite / Voir l'image

Colonnes colorées : (...) Ramsès III épouse Isis qui est d'origine Asiatique. De leur union naîtra le futur Ramsès IV. Le clergé d'Amon lui est toujours en pleine expansion sous le contrôle de Bakenkhonsou, le grand prêtre d'Amon. Leur pouvoir sera telle qu'à la fin de l'époqu (...) Lire la suite / Voir l'image

Compagnie de guerriers nubiens armés : (...) Depuis le moyen empire, des textes nous indiquent que dans l'armée égyptienne, les nubiens combattaient côte à côte avec les Égyptiens. Dans le moyen empire, nous trouvons les nubiens représentés dans l'infanterie militaire, comme vu ici sur ce mod (...) Lire la suite / Voir l'image

Déjà, de la pâte colorée : (...) Des pâtes colorées étaient utilisées afin de remplir les espaces dans le dessin. L’artiste égyptien se servait souvent de matériaux qui permettaient de fixer les couleurs et donc, d’en prolonger l’éclat (...) Lire la suite / Voir l'image

Des travailleurs transportant des pierres : (...) Des travailleurs égyptiens transportant hors du site des fouilles des rochers. (...) Lire la suite / Voir l'image

Fûts de colonne sculptés : (...) Une suite de salles à gauche de la seconde salle hypostyle, appelées "salles osiriennes". Les thèmes sont tirés du livre des morts. Pharaon laboure la terre dans les "Sekhet Iarou" (champs des roseaux). En haut à droite, un grand plat contenant un tas (...) Lire la suite / Voir l'image

Gardien pensif du temple d’Edfou : (...) Ultime tentative égyptienne d'architecture monumentale, il domine Edfou, sur la rive occidentale du Nil, à 53 km au sud d'Esna, tandis que les bâtiments plus modestes se serrent à l'intérieur des remparts. (Temple d'Edfou) (...) Lire la suite / Voir l'image

Harpe ancienne : (...) Harpe Triangulaire datant du Nouvel Empire. Il s'agissait là d'un des instruments préférés des anciens égyptiens. (...) Lire la suite / Voir l'image

Horemakhet, fils de Shabaka : (...) Statue en quartzite de Horemakhet (XXVème dynastie), fils de Shabaka et haut prêtre d'Amun dans Thèbes pendant le règne de son père et deux de ses successeurs. La sculpture est purement égyptienne à l’exception des lignes qui sont typiquement Kous (...) Lire la suite / Voir l'image

Jeu de Sénet d’un roi Koushite : (...) Cet ancêtre égyptien du jeu de dames est connu depuis l’ancien empire. Deux joueurs s’affrontaient autour d’un plateau de 30 cases, disposées en trois rangées. Chacun à son tour, ils avançaient les pièces du nombre de cases obtenu par le lancement d’oss (...) Lire la suite / Voir l'image

Jeux situés entre la poubelle et le transformateur électrique : (...) (Village près d'Assouan) Dans l'antiquité, les Egyptiens se divertissaient en faisant du sport et en jouant à des jeux comme le Senet. Quand ils allaient à la chasse, ils conduisaient des chars et utilisaient des boomerangs, des épées, des couteaux, (...) Lire la suite / Voir l'image

La figuration du dieu : (...) Le naos des Décades mesurait 1,78 m de haut. Il abritait une statue de Shou d’environ 30 cm. Cette divinité personnifie l’atmosphère gazeuse située par les Egyptiens entre le ciel et la terre. Elle est représentée sous la forme d’un lion, tel qu’il est fi (...) Lire la suite / Voir l'image

Lames en bronze : (...) Les Egyptiens étaient très désireux d'être propres. Ils portaient les cheveux courts. Ils ont utilisé des grattoirs, des rasoirs et des couteaux en silex dès la période prédynastique. Plus tard, ces objets en silex furent utilisés lors des cérémonies. (...) Lire la suite / Voir l'image

Les travailleurs sur le site de la pyramide : (...) Les travailleurs égyptiens creusant sur le site de Saqqara. (...) Lire la suite / Voir l'image

Les travailleurs sur le site de la pyramide : (...) Les travailleurs égyptiens creusant sur le site de Saqqara. (...) Lire la suite / Voir l'image

Les travailleurs sur le site de la pyramide : (...) Les travailleurs égyptiens creusant sur le site de Saqqara. (...) Lire la suite / Voir l'image

Les travailleurs sur le site de la pyramide : (...) Les travailleurs égyptiens creusant sur le site de Saqqara. (...) Lire la suite / Voir l'image

Louvre-antiquites-egyptiennes-p1020391.jpg : (...) (...) Lire la suite / Voir l'image

L’akhmenou, très proche : (...) L’akhmenou, ou la salle des fêtes de Thoutmosis III est juste à quelques pas de ces colonnes. C’est là qu’avaient lieu les cérémonies des fêtes jubilaires. Akh-Menou « Lumineuse Demeure », ainsi l’appellent les textes égyptiens. (...) Lire la suite / Voir l'image

Memphis: Ineb-Hedj : (...) D’après la tradition, Memphis fut fondée par le premier souverain d’Égypte, le légendaire Ménès. Ce roi unifia le pays pour la première fois et le fit sortir de la préhistoire. Le nom de la ville fut d’abord «Ineb-Hedj» (Murs blancs) en raison d’un mur (...) Lire la suite / Voir l'image

Meuble de rangement en bois : (...) Les égyptiens rangeaient vêtements et perruques dans de grands coffres en bois dont l’intérieur était emménagé selon le goût de chaque utilisateur. Si le propriétaire ne pouvait s’offrir des objets luxueux incrustés de matériaux tels que : L’ivoire, l (...) Lire la suite / Voir l'image

Migdol : (...) Les statues colossales qui reposaient sur les banquettes au pied des deux tours ont disparu. Cette construction carrée, construite sur le modèle des migdol (forteresses syriennes que le monarque égyptien découvrira lors de ses campagnes militaires) co (...) Lire la suite / Voir l'image

Momie anonyme : (...) Momie égyptienne exposée au musée du Louvre. (...) Lire la suite / Voir l'image

Nakhthorheb en prière : (...) Statue de Nakhthorheb en attitude de prière. Il s'agissait là d'un grand personnage de l'art égyptien. Le texte inscrit sur le socle est une prière adressée au dieu Thot. L'oeuvre date de la Basse-Epoque, XXVIème dynastie, durant le règne de Psammétique I (...) Lire la suite / Voir l'image

Nettoyage des hiéroglyphes : (...) Un archéologue égyptien nettoyant des hiéroglyphes. (...) Lire la suite / Voir l'image

Nettoyage des hiéroglyphes (2) : (...) Un archéologue égyptien nettoyant des hiéroglyphes. (...) Lire la suite / Voir l'image

Nettoyage des hiéroglyphes (3) : (...) Un archéologue égyptien nettoyant des hiéroglyphes. (...) Lire la suite / Voir l'image

Offrande à Horus : (...) Statuette exposée dans la section antiquité égyptienne du musée du Louvre. (...) Lire la suite / Voir l'image

Offrandes d’Horemheb agenouillé face à Atoum : (...) Atoum et Horemheb sont adossés à des piliers : cette caractéristique des statues égyptiennes les distingue des sculptures exécutées dans le reste du monde. Le pilier dorsal d'Atoum est arrondi au sommet alors que celui d’Horemheb est carré.Tous deux po (...) Lire la suite / Voir l'image

Palette de scribe : (...) Sur cette photo on peut voir une palette de scribe avec ses deux cupules pour l'encre rouge et l'encre noire. Cet objet est exposé dans la section Antiquité égyptienne du musée du Louvre. (...) Lire la suite / Voir l'image

Petit couloir étroit aux représentations : (...) Dans l’angle nord/est du mur intérieur, une longue inscription jette une lumière saisissante sur la pérennité de la civilisation égyptienne :elle célèbre la gloire d’Imhotep, le maître d’œuvre de la pyramide de Saqqara quelques 28 siècles plus tôt, dont (...) Lire la suite / Voir l'image

Porte d'entrée du temple : (...) Selon le grand papyrus Harris, Ramsès III aurait consacré 62 626 personnes au service de son temple. En majorité des prisonniers de guerre que les armées égyptiennes avaient faits durant les guerres contre les libyens et les peuples de la Mer. Les piè (...) Lire la suite / Voir l'image

Porte de syrie : (...) Médinet Habou est le nom arabe du site que les anciens égyptiens appelaient "Djémé." Ce lieu fut l'un des sites primitifs de la religion thébaine et était étroitement associé au culte d'Amon Le corps de garde, formé de deux tours basses crénelées (...) Lire la suite / Voir l'image

Rampe d'accès à la térrasse : (...) C’est au nord de ce temple que, en 1881, fut découvert un grand puits qui allait devenir célèbre sous le nom de "cachette de Deir el-Bahari". Gaston Maspero (alors directeur des antiquités égyptiennes), mena une enquête et finit par en localiser la s (...) Lire la suite / Voir l'image

Rê sur la barque sacrée : (...) Rê est un dieu de la mythologie égyptienne. Il est le Soleil à son zénith. Devenant la divinité principale sous l'ancien Empire, il a « solarisé » d'autres dieux. Voyageant dans sa barque, il est le créateur de l'univers, le premier de l'ennéade d'Héliopo (...) Lire la suite / Voir l'image

Reconstitution du mur des talatates de Karnak : (...) Lors du vidage des 2ème et 9ème pylônes du temple de Karnak, les archéologues découvrirent plus de 45 000 Blocs de grès de petite taille, nommés «talatat» par les ouvriers égyptiens en référence à une unité de mesure de l’architecture islamique. Provenan (...) Lire la suite / Voir l'image

Représentations de nuit : (...) Les antiquités égyptiennes découvrirent dans le IX ème pylône bâti par Horemheb, des dizaines de milliers de «Talata» provenant d’édifices qu’Aménophis IV avait fait construire à l’est du temple. (...) Lire la suite / Voir l'image

Scènes de guerres : (...) C'est sur le côté nord-est de l'enceinte qu'on assistera à l'épisode central des guerres de Ramsès III : la première grande bataille navale de l'Histoire, au cours de laquelle les Égyptiens coulèrent la flotte adverse. Sur le côté sud-ouest de cette (...) Lire la suite / Voir l'image

Scènes de guerriers : (...) L’équipage du char égyptien comprenait deux personnes. Le conducteur chargé de maintenir sur ses deux roues ce véhicule léger et peu stable et un combattant armé d’un arc et de flèches stockées dans un carquois fixé à la caisse du char. Il avait aussi à s (...) Lire la suite / Voir l'image

Sépulture d’époque Nagada : (...) A cette culture succède celle de Badari (4500-3800 av.J.C) : Les proto-égyptiens commencent à utiliser le cuivre et fabriquent des poteries (avec le haut coloré en noir), brunes, rouges ou décorées de motifs peignés ondulés. Ils enterrent les morts sur (...) Lire la suite / Voir l'image

Statue colossale d’un roi : (...) Le roi et la reine, divinisés et glorifiés, veillent sur le temple et s’offrent à l’adoration de leurs sujets. Ce couple royal peut être rapprochés des colosses de Ramsès II et de Néfertari sculptés sur la façade du petit temple d’Abou Simbel. Mais les st (...) Lire la suite / Voir l'image

Statue colossale d’un roi (autre vue) : (...) Le roi et la reine, divinisés et glorifiés, veillent sur le temple et s’offrent à l’adoration de leurs sujets. Ce couple royal peut être rapprochés des colosses de Ramsès II et de Néfertari sculptés sur la façade du petit temple d’Abou Simbel. Mais les st (...) Lire la suite / Voir l'image

Statue de reine (1) : (...) Les bras collés au corps, le pied gauche en avant, confère une allure pharaonique à cette souveraine. Cette représentation à l’égyptienne en granit noir est cependant troublée par le traitement des étoffes en « drap mouillé » qui rappelle les marbres grec (...) Lire la suite / Voir l'image

Statue de reine (2) : (...) Les bras collés au corps, le pied gauche en avant, confère une allure pharaonique à cette souveraine. Cette représentation à l’égyptienne en granit noir est cependant troublée par le traitement des étoffes en « drap mouillé » qui rappelle les marbres grec (...) Lire la suite / Voir l'image

Statue de reine (dessin) : (...) Les bras collés au corps, le pied gauche en avant, confère une allure pharaonique à cette souveraine. Cette représentation à l’égyptienne en granit noir est cependant troublée par le traitement des étoffes en « drap mouillé » qui rappelle les marbres grec (...) Lire la suite / Voir l'image

Statue de Toutankhamon sous la forme du dieu Amon : (...) Le jeune souverain est représenté portant la couronne de la principale divinité du panthéon égyptien, une grande couronne avec des plumes. (...) Lire la suite / Voir l'image

Statue debout en bois : (...) Le bois était utilisé pour fabriquer des statues ou des reliefs décorant portes et panneaux. Il était travaillé au ciseau et à l'herminette. Les essences égyptiennes (acacias et sycomore) étaient trop fibreuses. Les principales réalisations sont faites av (...) Lire la suite / Voir l'image

Statuette d'Horus : (...) Statuette exposée dans la section antiquité égyptienne du musée du Louvre. (...) Lire la suite / Voir l'image

Statuette de Bastet : (...) Statuette de Bastet exposée dans la section antiquité égyptienne du musée du Louvre. (...) Lire la suite / Voir l'image

Statuette de Bastet : (...) Statuette de Bastet exposée dans la section antiquité égyptienne du musée du Louvre. (...) Lire la suite / Voir l'image

Statuette de Bès : (...) Statuette de Bès exposée dans la section antiquité égyptienne du musée du Louvre. (...) Lire la suite / Voir l'image

Statuette de Khéops : (...) La petite statuette de Khéops esposée au musée d'art égyptien du Caire. Khéops est revêtu sur cette statuette du manteau de fête-Sed ou d'un pagne long dit pagne archaïque. (...) Lire la suite / Voir l'image

Stèle de Qetesh : (...) Stèle réprésentant des égyptiens et des étrangers ainsi que les dieux Qetesh (Syrie), Min (Egypte) et Resheph (Egypte) Stèle exposé au Musée du Louvre à Paris (...) Lire la suite / Voir l'image

Stèle, Montouhotep : (...) Stèle d’un pharaon de la XIème dynastie : Le roi Montouhotep reçoit des offrandes. 11e dynastie. Calcaire, Musée du Louvre, France. (...) Lire la suite / Voir l'image

Temple de Millions d'années : (...) Ce temple de Millions d'années du pharaon Ramsès III est l'un des mieux conservé. Malgré la disparition des éléments architecturaux de sa partie arrière, le temple offre toutes les composantes d'un temple égyptien classique. Qui plus est, plusieurs de (...) Lire la suite / Voir l'image

Tête de pharaon : (...) Statue exécutée en diorite (26° dynastie), pierre égyptienne dure, au grain très dense, difficile à travailler. Le modelé lisse et précis est caractéristique des effigies des pharaons de cette époque. (...) Lire la suite / Voir l'image

Tombe transformée en chapelle : (...) Cette tombe de Khounes a été réutilisée comme église / chapelle par les Coptes.La langue copte est la seule descendance de l'égyptien classique. C'est donc une langue afro-asiatique. On compte plusieurs dialectes : - Sa'idique - Bohaïrique - Akhmim (...) Lire la suite / Voir l'image

Tombeaux N°35: Tombeau d'Heqa'ib (pépinakht) : (...) Pépinakht: Gouverneur d'Eléphantine à la VI ème dynastie, et était en charge des soldats étrangers sous le règne de Pépi II . Il mena trois expéditions : Les deux premières le conduisirent en Basse-Nubie dans les pays de Ouaout et d'Irjet. La troisiè (...) Lire la suite / Voir l'image

Travailleur transportant un rocher : (...) Un travailleur égyptien dégageant un rocher avec en arrière plan la nouvelle pyramide. (...) Lire la suite / Voir l'image

Un des gardiens du temple de Karnak : (...) Contrairement aux autres temples égyptiens, Karnak a été construit selon deux axes, Est-Ouest et Nord-Sud, l’axe céleste et l’axe terrestre, symbolisant le pouvoir divin et le pouvoir royal. Thèbes Ouest, Temple de Karnak (...) Lire la suite / Voir l'image

Un travailleur égyptien marchant au lever du soleil : (...) Un travailleur égyptien allant travailler sur le site de la nouvelle pyramide découverte à Saqqara. (...) Lire la suite / Voir l'image

Un travailleur égyptien marchant au lever du soleil : (...) Un travailleur égyptien allant travailler sur le site de la nouvelle pyramide découverte à Saqqara. (...) Lire la suite / Voir l'image

Vie quotidienne : (...) Nageuse tenant un canard, sans doute un instrument de cuisine des anciens égyptiens. (...) Lire la suite / Voir l'image

Zahi Hawass : (...) Zahi Hawas, chef des antiquités égyptiennes (...) Lire la suite / Voir l'image

Zahi Hawass, nettoie la momie : (...) Le chef du Conseil suprême des antiquités égyptiennes, Zahi Hawass, nettoie la momie découverte dans la nécropole de Saqqarah, au sud du Caire, le 11 février 2009. (...) Lire la suite / Voir l'image

Zahi Hawass, sur le site de la nouvelle pyramide : (...) Zahi Hawass, le grand chef des antiquités égyptiennes, sur le site de la nouvelle pyramide. (...) Lire la suite / Voir l'image