Les articles

Soldat de pharaon

Vie Quotidienne, jeudi 17 mai 2007 par Benjamin

Soldat de pharaon, les soldats en egypte ancienne : (...) ; tout d’abord pour se protéger des attaques venues des terres voisines, mais aussi pour élargir son territoire ou encore assurer le contrôle de ses lointaines colonies. Notez que la seconde raison était souvent employée comme argument de défense par les pharaons désireux de conquêtes. Il faut cependant avouer que les égyptiens étaient plutôt des pays (...) Lire la suite

Ahmosis

Pharaons, lundi 26 septembre 2005 par Nico, bonnemine35

Ahmosis (Ahmose) : (...) , "Vénérable de devenirs" qui va se transformer en ka-em-Ouaset "Le taureau de Thèbes". Nom de Nebty : Tout-mésout, "Complet de naissance". Nom d’Horus d’or : tjes-taouy, "qui relie les Deux Terres". Nom de couronnement : Nebpéhétyrê, "Le maître des Deux Puissances de Rê" ou "Rê est maître de la force". Nom de Fils de Rê : Ahmosis, "La lune est (...) Lire la suite

PHARAON à Valenciennes

Actualité Egypte, jeudi 11 octobre 2007 par Nico

Exposition - PHARAON au Musée des Beaux-Arts de Valenciennes : (...) ctobre 2007 au 20 janvier 2008. Le Conseil régional Nord-Pas de Calais engage une démarche de développement culturel et d'aménagement du territoire inédite en créant le concept de "Capitale régionale de la Culture". Cette année, Valenciennes, première capitale régionale de la Culture vit au rythme d'une programmation culturelle exceptionnelle a (...) Lire la suite

La Basse Époque

Histoire et Chronologie, mardi 15 janvier 2008 par Nico, Francois Daumas

La Basse Époque de l'Egypte antique ancienne : (...) ccessives de souverains étrangers, entrecoupée de courtes périodes d'indépendances. La Basse Époque s'étend approximativement de ~664 av J.C. à ~332 av J.C. La Basse Époque englobe les dynasties XXV à XXXI. Pour en savoir plus, voir l'article : Listes des pharaons La période précédent la Basse Époque est appelée la troisième période inter (...) Lire la suite

La génétique révèle une part du mystère sur Toutankhamon

Actualité Egypte, jeudi 18 février 2010 par Nico

La génétique révèle une part du mystère sur Toutankhamon : (...) la question : Akhenaton était-il le père de Toutankhamon ? Pour élucider cette question, des experts de la faculté de médecine de l'Université du Caire (associés à quelques spécialistes allemands et italiens) et à l'aide de techniques sophistiquées offertes par les chaînes Discovery et National Geographic, allaient procéder à des tests ADN ainsi que (...) Lire la suite

Jour 7 : Vendredi 26 avril 2002

Visites/Voyages, mardi 06 décembre 2005 par Benjamin Wiacek

Le voyage de Nefermaat (avril 2002) - Croisière de Louxor à Assouan - Jour 7 : Vendredi 26 avril 2002 : (...) mple de Karnak, la demeure du dieu Amon, le dieu solaire, le premier dieu du panthéon égyptien lors du Nouvel Empire. On arrive au temple par l’allée des sphinx, le dromos. Il ne reste que quelques sphinx à tête de bélier avec entre les pattes une des épouses de Ramsès II. Le pylône fait quarante-deux mètres de haut, c’est le plus haut d’Egypte ! On en (...) Lire la suite

Jour 6 : Jeudi 25 avril 2002

Visites/Voyages, mardi 06 décembre 2005 par Benjamin Wiacek

Le voyage de Nefermaat (avril 2002) - Croisière de Louxor à Assouan - Jour 6 : Jeudi 25 avril 2002 : (...) uvoir dormir un peu dans le car. Il y avait trois heures trente de traversée dans un désert aride et rocailleux. L’histoire de ce temple est fabuleuse : il fut construit sous le règne du grand pharaon Ramsès II, il y a un peu plus de 3200 ans. Je dis le temple mais il y a en réalité deux temples, celui de Ramsès et celui de son épouse, Néfertari, « La (...) Lire la suite

Amenhotep III

Pharaons, vendredi 17 juillet 2009 par Elsa Fournié

Amenhotep 3 (Aménophis 3) : (...) tmosis IV et sa Grande Epouse Royale Moutemouya. Amenhotep IV, son fils, qui prend ensuite le nom d’Akhenaton. Trop jeune lorsqu’il accède sur le trône, c’est sa mère Tiy qui assure la régence. Statue d'Amenhotep III retrouvée dans la cachette de la cour du temple d’Amon à Louxor, Musée de Louxor, Égypte. Amenhotep n’a que 12 (...) Lire la suite

Le dictionnaire

Bebit :

Pour chasser les insectes, on l'utilisait sous la forme d'un mélange de charbon et de racines dont on badigeonnait les murs des habitations.

Char :

Le char fut introduit tardivement en Egypte ainsi que le cheval. C'est probablement un peu avant le Nouvel Empire, pendant l'occupation par les Hyksos que les Égyptiens en découvrirent les avantages au point qu'il devint l'un des élèments indispensables des armées royales.

Chemsou :

Serviteur très proche du maître et chargé de l'entretien de la maison.

Clergé :

Le clergé a pour mission de servir les dieux. Les prêtres sont chargés de les entretenir, de les vêtir et de les protéger. Ces pratiques religieuses sont destinées à empêcher le monde de sombrer dans le chaos. Chaque temple possède son propre clergé, organisé selon une hiérarchie stricte et très compliquée. A partir du Nouvel Empire, les pharaons comblent de biens les dieux et les temples. C’est ainsi que se constitue un clergé riche et puissant. Possédant une grande partie des terres et exempté d’impôts, il se mêle également de politique.

Couronnement :

Depuis l'époque thinite Osiris, Seth, Horus et Râ influencent les rites du couronnement des pharaons et Memphis, qui se situe à la charnière des deux terres, est choisie comme la ville où se déroulent ces cérémonies afin de maintenir un équilibre qui apaise la dualité qui oppose le Sud et le Nord, la Basse et la Haute-Egypte, le lotus et l'abeille. Ces rites du couronnement se perpétuèrent jusqu'au temps des ptolémées. Debout sur une estrade munie d'un trône, le Roi, vétu d'un pagne court, tient dans ses mains la crosse du pasteur et le fouet du bouvier. Il coiffe d'abord la couronne blanche du Sud puis la rouge du Nord. Les deux couronnes réunies forment le Pschent. Après l'onction avec une huile de Libye, le Roi réalise l'union des deux terres et dans une procession autour du mur blanc il prend possession des territoires d'Horus et de Seth.

Ouâb :

Qui signifie pur. Prêtre du clergé inférieur chargé de l'entretien du temple.

Les photos

A l’éffigie de la reine : (...) Autrefois, un long dromos reliait les premières terres cultivées à la porte du temple tandis que la première cour abritait un jardin luxurieux où la faune et flore avait été ramenée des diverses expéditions. On doit ce bijou à l’architecte Senmout, cha (...) Lire la suite / Voir l'image

Amenhotep II sur son char : (...) Amenhotep II s’exerçant au tir à l’arc. Cette dalle en granit a été retrouvée dans le troisième pylône de Karnak. Haut dignitaire du règne d’Aménophis III, grand vizir et favoris du roi, témoigna aussi de grandes qualités d’architecte en s’imposant co (...) Lire la suite / Voir l'image

Au pays de Pount : (...) Sur ce mur on voit des navires chargés de marchandises exotiques(bois précieux, myrrhe, encens, or, fourrures...),la faune et la flore de la région,les souverains de Pount. Le mythique pays de Pount s’étendait vraisemblabement de part et d’autre du Bab- (...) Lire la suite / Voir l'image

Chapiteaux composite : (...) Le chapiteau composite est typique de la période ptolémaïque et des surcharges visuelles de cette époque. Il représente un ensemble de fleurs, de plantes... (...) Lire la suite / Voir l'image

Char de pharaon : (...) Ce char fait partie du célèbre trésor de Toutankhamon. (...) Lire la suite / Voir l'image

Char du pharaon : (...) Ce char fait partie du célèbre trésor de Toutankhamon. (...) Lire la suite / Voir l'image

Colonnade dans la première cour : (...) Ramsès III, qui se voulait l'héritier et le fils spirituel du grand Ramsès II, renforcera le pouvoir des prêtres et établira un recensement des temples construits en Egypte. Au plan militaire, il dotera le pays d'une flotte de navires de guerre chargée (...) Lire la suite / Voir l'image

Des arcs et des flèche : (...) Ces arcs et ces flèches de roseau proviennent de la tombe de Toutankhamon, Thoutmosis III ou IV, et de diverses sépultures faisant partie du mobilier funéraire dans la nécropole thébaine. Parmi ces objets artisanaux, on trouve notamment des épées, (...) Lire la suite / Voir l'image

Entre les pattes, pharaon : (...) Les égyptologues appellent «Criocéphal», ces sphinx à tete de belier. Chargés de protéger le parcours des barques sacrées, ils tiennent entre leurs pattes une effigie de pharaon (ici Ramsès II). (...) Lire la suite / Voir l'image

Escalier de pierres déjà moderne : (...) L’île d'Éléphantine, célèbre pour ses carrières de granit, en face de la ville moderne d'Assouan. La nécropole comporte surtout des tombes rupestre sculptées et peintes de la fin de l'Ancien et du Moyen Empire. Ces tombes furent creusées pour abriter l (...) Lire la suite / Voir l'image

Haches et armes de guerres : (...) Avant le Nouvel Empire, les types d'armes ainsi que leurs formes étaient limités. Souvent, il s'agissait de bâtons, de couteaux, de dagues, de haches, d'arcs simples, de flèches et de lances. Toutes ces armes étaient fabriquées en bois, en cuivre et en si (...) Lire la suite / Voir l'image

Jeux situés entre la poubelle et le transformateur électrique : (...) (Village près d'Assouan) Dans l'antiquité, les Egyptiens se divertissaient en faisant du sport et en jouant à des jeux comme le Senet. Quand ils allaient à la chasse, ils conduisaient des chars et utilisaient des boomerangs, des épées, des couteaux, (...) Lire la suite / Voir l'image

Mur d'enceinte de briques crues : (...) Depuis l'Ancien Empire, les "calendriers cultuels" détaillent les offrandes requises pour le culte du dieu. Le témoignage actuel le plus détaillé se trouve à Médinet Habou : on y trouve les quantités exactes de viande, de blé, d'encens, de "gâteaux", d (...) Lire la suite / Voir l'image

Représentation de la parade victorieuse : (...) Jusqu’au début de la XVIIIème dynastie le cheval était inconnu en Egypte. Le char de combat, d’origine syrienne, est vraisemblablement introduit en Egypte par les Hyksôs, Il est vite intégré dans l’Armée de Pharaon. La charrerie accède dès lors à un stat (...) Lire la suite / Voir l'image

Scènes de guerriers : (...) L’équipage du char égyptien comprenait deux personnes. Le conducteur chargé de maintenir sur ses deux roues ce véhicule léger et peu stable et un combattant armé d’un arc et de flèches stockées dans un carquois fixé à la caisse du char. Il avait aussi à s (...) Lire la suite / Voir l'image

Tête du roi Aménophis IV : (...) Les traits du visage de cette statue sont très caractéristiques du style en vigueur au début du règne d’Akhenaton. Ils ont été repris sur toutes les représentations du roi à Karnak : Les yeux sont petits et en amandes, le nez extrêmement long et fin, la (...) Lire la suite / Voir l'image

Tombeaux N°35: Tombeau d'Heqa'ib (pépinakht) : (...) Pépinakht: Gouverneur d'Eléphantine à la VI ème dynastie, et était en charge des soldats étrangers sous le règne de Pépi II Envoyé en Nubie est en Palestine pour mater les rébellions, il fut, après sa mort, déifié et vénéré dans le petit temple d’Heqa’ (...) Lire la suite / Voir l'image

Tombeaux N°35: Tombeau d'Heqa'ib (pépinakht) : (...) Pépinakht: Gouverneur d'Eléphantine à la VI ème dynastie, et était en charge des soldats étrangers sous le règne de Pépi II . Il mena trois expéditions : Les deux premières le conduisirent en Basse-Nubie dans les pays de Ouaout et d'Irjet. La troisiè (...) Lire la suite / Voir l'image