Les articles

UCLA Encyclopedia of Egyptology

Actualité Egypte, mercredi 14 mai 2008 par Nico

UCLA Encyclopedia of Egyptology Open Version : (...) tologie a pour objet d'étudier l'histoire, les pratiques et les caractéristiques conceptuelles d'une culture qui a été remarquablement prolifique en termes de textes écrits, d’art, d'architecture, et d'autres formes de culture matérielle. La connaissance des égyptologues, archéologues, des linguistes, des géologues, et tous les autres professionnels qui (...) Lire la suite

Papyrus - Tome 30 - L'oracle de Thot

L'égyptothèque, vendredi 23 mai 2008 par Nico

BD - Papyrus - Tome 30 - L'oracle de Thot : (...) du Dieu Thot. Selon l'oricle, le règne de l'usurpateur doit prendre fin. Pendant ce temps, Imhoutep, ami et confident de Papyrus, a été chargé par le pharaon d'une mission d'inspection, et découvre par hasard au fond d'une fosse, le cadavre d'un homme avec un pied bot (une déformation grave du pied). Il fait part de sa découverte à Papyrus, et Théti-Ché (...) Lire la suite

Le site de Saqqarah

Pharaons, lundi 02 juillet 2007 par Benjamin

Le site de Saqqarah : (...) es capitales de l’Egypte antique. Située à moins de 30 kilomètres du Caire, sur la rive gauche du Nil, elle contient les sépultures de nombreux pharaons et hauts fonctionnaires égyptiens. Situation géographique de Saqqarah (Image originale Wikipédia) Le complexe funéraire ne compte pas moins d’une quinzaine de monuments datant de différentes é (...) Lire la suite

L'astrologie

Vie Quotidienne, samedi 20 août 2005 par Nico

L'astrologie égyptienne : (...) criture, les phases de la lune, le mouvement diurne du soleil et les éléments lumineux de la voûte céleste nocturne. Toute la culture de l’Egypte antique en était imprégnée. En effet ils voyaient dans le ciel l’expression d’un ordre supérieur, qu'ils tentèrent durant toute leur histoire d'exprimer dans leur vie de tous les jours (exemple : orientation (...) Lire la suite

Les obélisques (construction et symbolique)

Pharaons, mardi 22 novembre 2005 par Nico

Les obélisques (construction et symbolique) : (...) emières représentations du dieu Atoum-Khépri. Selon la légende Héliopolitainne, ce dieu qui est son propre créateur est alternativement Rê, représentation du soleil, Atoum, l’être achevé, ou encore Khépri, nom du scarabée poussant devant lui une boule de glaise, illustration de la force primordiale. Temple de Louxor Erigé auprès des temples, sou (...) Lire la suite

Abou Simbel : A la gloire de Ramsès

L'égyptothèque, lundi 04 mai 2009 par Benjamin

Livre - Abou Simbel : A la gloire de Ramsès de Madeleine Peters-Destérac : (...) une beauté surhumaines... Ils prenaient une montagne et l'attaquaient comme des Titans et la creusaient et la sculptaient comme si c'était un noyau de cerise et la laissaient pour que les hommes plus frêles des siècles futurs s'émerveillent à tout jamais." C'est en ces termes qu'Amelia Edwards, au retour de son voyage en Egypte en 1874, évoquait le trav (...) Lire la suite

L'obélisque de la Concorde

Pharaons, lundi 04 février 2008 par Nico

Le grand voyage de l'obélisque de la place de la Concorde : (...) le vice-roi d’Egypte Mohammed Ali. Soucieux de s’attirer les bonnes grâces de la France et de son roi Charles X, le sultan accéda à la demande française en mai 1830 en leur offrant les deux obélisques qui se dressaient devant le temple de Louxor. Un seul de ces obélisques effectuera le voyage jusqu'à Paris. Temple de Louxor Pour ramener ce monol (...) Lire la suite

Partir en Egypte et apprendre l'arabe en année sabbatique

Visites/Voyages, lundi 08 octobre 2012 par Nico, Arnaud Liège

Partir en Egypte et apprendre l'arabe en année sabbatique : (...) oup d’encre, ses immenses richesses et ses mystérieux pharaons, l'Egypte n'en finit pas de fasciner. Le berceau d'une des civilisations les plus anciennes qui a précédé celles de la Grèce et de Rome est un pays magnifique et riche en histoire et traditions. Les endroits à visiter sont innombrables, que ce soit des villes comme le Caire, Alexandrie ou As (...) Lire la suite

Jour 1 : Samedi 20 avril 2002

Visites/Voyages, mardi 06 décembre 2005 par Benjamin Wiacek

Le voyage de Nefermaat (avril 2002) - Croisière de Louxor à Assouan - Jour 1 : Samedi 20 avril 2002 : (...) n’y avait pas encore beaucoup de circulation sur l’autoroute. Un panneau indiquait la sortie pour l’aéroport. J’allai prendre l’avion pour partir une semaine en Egypte. L’Egypte… Depuis le temps que je rêvais d’y aller… Cela faisait de nombreuses années que je m’étais découvert une passion pour l’Egypte ancienne. Tout avait commencé lorsque j’étais e (...) Lire la suite

Le Moyen Empire

Histoire et Chronologie, lundi 04 février 2008 par Nico, Francois Daumas

Le Moyen Empire de l'Egypte antique ancienne : (...) ce. Le Moyen Empire s'étend approximativement de ~2022 J.C. à ~1786 av J.C. Le Moyen Empire comprend la fin de la XIème dynastie et la XIIème dynastie. Pour en savoir plus, voir l'article : Listes des pharaons Durant toute cette période, la capitale se trouve à Thèbes puis sera déplacé à Itch-Taouy au sud de Memphis. La période précéde (...) Lire la suite

5. Toute bonne chose à une fin

Visites/Voyages, samedi 01 juillet 2006 par Maggy Thiebaut

Le voyage de Maggy - Page 5 - Toute bonne chose à une fin - Louxor sur la rive d’occident – El Gezireh : (...) courant d'air dans le taxi de Mohammed. C'est malin. Je ne peux même pas soulever les paupières ni bouger le petit doigt. Je me rendors encore quelques heures. Aujourd'hui, repos obligé, donc. J'ai perdu ma voix au Caire. Je ne bouge pas de ma chambre. Au cours des siècles, les pharaons édifièrent des monuments gigantesques, non par vanité personn (...) Lire la suite

L'Époque Thinite

Histoire et Chronologie, jeudi 17 janvier 2008 par Nico, Francois Daumas

L'Époque Thinite de l'Egypte antique ancienne : (...) 'Abydos, d'où étaient originaires les pharaons la Ière dynastie. L'Époque Thinite s'étend approximativement de ~3150 av J.C. à ~2700 av J.C. Ière et IIème dynastie, pour en savoir plus voir l'article : Listes des pharaons D'abord à Thinis sous la Ière dynastie, elle est délocalisé à Memphis lors de l'unification du pays au début de cette Ière (...) Lire la suite

La journée

Rencontres égyptologiques, dimanche 26 novembre 2006 par Nico, Aude, Vincent Euverte

L'Egypte à Paris (18/11/06) - La journée : (...) lisée ! Onze égyptonautes se sont retrouvé métro Sully Morland dans le 4ème arrondissement parisien sous la bénédiction du dieu Rê. Notre première étape est l’hotel Fieubet, deux sphinges gardent l’entrée depuis 1680 : A l'origine, le sphinx est la représentation du souverain avec le corps d'un lion couché, il jouait le rôle d'un gardien (...) Lire la suite

Rêveries au Fil du Nil

Visites/Voyages, dimanche 18 mai 2008 par Laurence Rodriguez

Rêveries au Fil du Nil : (...) re tout en dégustant un chocolat chaud. La couverture de mon livre étale son titre en grosses lettres noires « Meurtre en Mésopotamie » . Ce roman n’est autre qu’un bon Agatha Christie. C’est en découvrant cette romancière anglaise que je fus totalement éprise de civilisation égyptienne. A mon tour, j’allais suivre les traces de son héros aux moustaches (...) Lire la suite

Le Nouvel Empire

Histoire et Chronologie, lundi 04 février 2008 par Nico, Francois Daumas

Le Nouvel Empire de l'Egypte antique ancienne : (...) de raffinement et d'évolutions qui s'étale sur un peu plus de cinq siècles. Le Nouvel Empire s'étend approximativement de ~1552 av J.C. à ~1080 av J.C. Le Nouvel Empire est formé de trois dynasties la XVIIIème, la XIXème et la XXème. Pour en savoir plus, voir l'article : Listes des pharaons Durant cette période, la capitale fut à Thèbes a (...) Lire la suite

Le dictionnaire

Abaque :

Abaque

Tablette qui s’interpose entre le chapiteau d’une colonne et l’architrave. Toujours placé au sommet de la colonne, il soutient les éléments du plafond.

Bas-relief :

Bas-relief

Scultptures en saillie sur fond plat, soit gravées dans la masse ou rajoutées sur la pierre.

Briques :

Les briques sont un des éléments indispensables à la construction des maisons dans l’Egypte antique. Elles sont séchées au soleil avant d’être cuite au four. Aujourd’hui cette technique qui consiste à mélanger de la boue et de la paille, est toujours d’actualité au bord du Nil.

Chapiteau :

Ornement posé au sommet des colonnes, un peu comme une cloche renversée entre le fut et le linteau, décoré de fleurs de papyrus ou de figurines représentant les Dieux. Les trois types principaux de chapiteaux sont carrés, évasés ou renflés.

Colonne :

Les colonnes soutenaient les plafonds ou les linteaux des temples et reposaient sur des socles afin que leur poids ne les fassent s'enfoncer dans le sol. On en trouve de nombreux exemplaires dans l'architecture de l'Egypte ancienne, dont certainnes sont de véritables chefs-d'oeuvre. Décorées de scènes de la vie égyptienne et de hyéroglyphes, elles étaient généralement surmontées d'un chapiteau qui permet de les classer: colonne campaniforme, hathorique, lotiforme, papyriforme, etc...

Descenderie :

Couloir incliné conduisant à la chambre funéraire à l'intérieur d'une pyramide.

Mastaba :

Mastaba

Superstructures funéraires trapézoïdales conçues, à l'origine pour les rois, puis pour les notables égyptiens qui bénéficiaient des faveurs royales sous l'ancien Empire.

Monolithes :

Eléments architecturaux de grandes dimensions constitués d’un seul bloc de pierre. (Les colosses de Memnon)

Obélisque :

Bloc de pierre à quatre faces qui s'élève parfois à plus de trente mètres de haut et se termine par un pyramidion. Symbole du dieu-soleil, Rê, l'obélisque était érigé auprés des temples ou devant les pylônes, où ils vont par paires. Souvent, c'est lors des jubilés que pharaon décidait de l'érection de ces pics, en hommage à Rê, et étaient recouverts d'inscriptions hiéroglyphiques et des cartouches du Roi.

Pyramidion :

Bloc de pierre qui coiffait le sommet de la pyramide.

Talatate :

Bloc de pierre (généralement en grès) de petite taille utilisés dans la construction d'édifices sous Aménophis IV (Akhénaton).. Un talatate mesure idéalement 1 coudée royale de longueur sur ½ coudée de largeur et ½ coudée de hauteur.

Vizir :

Jusque sous la IVeme dynastie, le Vizir était un membre de la famille royale. A partir de la Veme le poste reviendra à un noble choisi pour ses capacités à seconder le roi dans sa tâche. On peut considérer le Vizir comme étant un Premier Ministre ou un conseiller personnel du roi, influent, juste, impartial, honnête et responsable, doté d'une forte autorité et qui joua un rôle de premier plan puisqu'il était le chef de l'administration et qu'à ce titre, les gouverneurs de Nomes (Nomarques) aussi bien les paysans lui devaient obéissance. Il avait la plus haute autorité sur le palais, la police ou le trésor ainsi que sur les grands travaux d'architecture ou l'aménagement des nécropoles. Il était « les yeux et les oreilles du roi » et de ce fait dirigeait la justice, levait les impôts aussi bien que les troupes, réglait les successions, s'occupait de religion et d'agriculture. La fonction tomba en désuétude entre l'Ancien et le Moyen-Empire, pendant les périodes troublées, où la fonction était purement honorifique, pour devenir sous le Nouvel-Empire une fonction partagée entre le Vizir du Nord qui avait pour Capitale Thèbes et le Vizir du Sud qui résidait à Memphis.

Les photos

Gardien pensif du temple d’Edfou : (...) Ultime tentative égyptienne d'architecture monumentale, il domine Edfou, sur la rive occidentale du Nil, à 53 km au sud d'Esna, tandis que les bâtiments plus modestes se serrent à l'intérieur des remparts. (Temple d'Edfou) (...) Lire la suite / Voir l'image

Lampe Mamelouk de l’émir Qusum : (...) Lampe de verre décorée dans le style des Mameluk avec un texte naskhi en émaux qui donne le nom de l'Emir Qusum et ses titres. L'art mamelouk: Splendeur et magie des sultans retrace les presque trois siècles de sécurité politique et de stabilité économ (...) Lire la suite / Voir l'image

Profondément gravés pour l'éternité : (...) L’architecture de Karnak n’est pas facile à appréhender, chaque pharaon ayant cherché à embellir le temple en effaçant ou en s’appropriant les éléments mis en place par ses prédécesseurs. (...) Lire la suite / Voir l'image

Reconstitution du mur des talatates de Karnak : (...) Lors du vidage des 2ème et 9ème pylônes du temple de Karnak, les archéologues découvrirent plus de 45 000 Blocs de grès de petite taille, nommés «talatat» par les ouvriers égyptiens en référence à une unité de mesure de l’architecture islamique. Provenan (...) Lire la suite / Voir l'image