Itinéraire

Publié le dimanche 05 novembre 2006 par Nico, Vincent Euverte Recommander l'article à un(e) ami(e) Version imprimable Version PDF (9) Lire / Ecrire un commentaire :

Rendez-vous à 10h30 à la sortie du métro Sully Morland, côté square.

Première étape, l’hôtel Fleubet - deux sphinges gardent l'entrée de la rue depuis 1680.

Remontée à travers le marché Saint-Paul pour croiser la rue Saint-Antoine, fondateur de monastères du Fayoum et de la Mer Rouge.

À travers les vieilles rues du Marais, nous arrivons à l'hôtel Salé (qui abrite maintenant le musée Picasso) - 2 sphinges du XVIIe aux pattes antérieures curieusement croisées nous attendront.

Puis, nous rejoindrons la rue Caffarelli, général de Bonaparte qui participa à la campagne d'Egypte, bien qu'unijambiste.

Passage ému par la rue Conté, chimiste et dessinateur de l'Expédition d'Egypte (des crayons portent son nom, et il fonda le Conservatoire des Arts & Métiers.).

En arrivant dans le 2ème arrondissement, rue du Caire, le n°44 va nous rappeler de nombreux décors égyptiens : colonnes papyriformes, têtes hathoriques, hiéroglyphes plus ou moins fantaisistes.

Dans le même coin, la "Foire du Caire" est un lieu étrange teinté d'égyptien et de dorique. En fait, c'est tout le quartier qui rappelle l'Egypte, à commencer par les noms de rues : passage du Caire, rue d'Alexandrie, rue d'Aboukir, ...

Resto Palmiers du Sinai, 3, rue Mandar (Paris 2e) de 13h à 14h30 (http://www.palmiersdusinai.com/). Point de rendez-vous intermédiaire pour ceux qui voudraient nous rejoindre.

Après cette halte, nos redescendrons vers la place du Châtelet et sa fontaine du Palmier en longeant la Seine. Nous arriverons à la Cour Carrée du Louvre, où nous attendent de nombreuses surprises.Si vous disposez de petites jumelles de voyage, pensez à les apporter ... je ne vous en dis pas plus !

Nous éviterons de polémiquer sur la "pyramide du Louvre", dont l'architecte Ieoh Mong Pei réfute qu'elle soit en quoi que ce soit "égyptisante", et traverserons le jardin des Tuileries, observant au passage et si nous avons le temps, la sphinge ramenée par le Gal Pélissier et/ou le tabernacle de l'église Saint-Roch.

Enfin, nous nous approcherons doucement du but ultime en longeant le "Nil" avant d'arriver à la place de la Concorde où trône le plus ancien monument de Paris : l'Obélisque de Louxor.