La XIXème dynastie

Publié le samedi 06 octobre 2007 par Benjamin Recommander l'article à un(e) ami(e) Version imprimable Version PDF (1) Lire / Ecrire un commentaire :

La XIXème dynastie égyptienne commença lors de la désignation par Horemheb (dernier pharaon de la XVIIIème dynastie) de son vizir, Ramsès Ier, pour lui succéder. Même s’il ne faisait pas parti de la famille royale, il accéda au trône d’Egypte ; Horemheb n’ayant pas d’héritier. Relativement âgé lors de sa prise de pouvoir, son règne fut assez court et son fils, Séthi Ier, entra très vite en scène. D’abord comme corégent puis comme pharaon à la mort de son père. Il menait le pays avec une certaine agressivité et visait clairement l’expansion du royaume d’Egypte : reconquête de la Syrie, expédition contre les Libyens etc…

Son successeur, Ramsès II, fut très certainement un des pharaons les plus célèbres de toute l’Histoire d’Egypte. Son règne comporta de nombreux faits marquants : le maintien de la présence égyptienne en Syrie, le traité de paix avec les Hittites (grâce à son épouse Néfertari), la construction des temples d’Abou Simbel, des agrandissements à Karnak ou encore la fondation de la nouvelle capitale dynastique : Pi-Ramsès. Il est donc possible de retenir trois mots principaux pour son règne : construction, conquêtes, prospérité.

Un exemple des grandes constructions de la XIXème dynastie, sous Ramsès II, les colosses du temple d’Abou Simbel

Le successeur de l’illustre Ramsès II se nommait Mérenptah. On lui doit quelques constructions à Memphis et à Héliopolis. Certains pensent d’ailleurs qu’il aurait été le pharaon de l’Exode des Hébreux.

C’est à la fin de son règne que l’Egypte plongea dans une crise dynastique majeure ! En effet, la nombreuse descendance de Ramsès II réclama tour à tour la place suprême de pharaon d’Egypte. C’est la raison pour laquelle on assista à un règne bref comme celui d’Amenmès, qui vînt disputer le trône à Séthi II, fils de Mérenptah. Il fut d’ailleurs considéré comme un pharaon usurpateur, dès le retour sur le trône de l’héritier légitime. Mais malheureusement, le pays n’arrivait pas à se sortir de la crise, malgré tous les efforts du digne successeur, Séthi II, pour effacer cette période.

A sa mort, c’est Siptah, son fils, qui assuma le pouvoir. En raison de son jeune âge, sa belle mère, Taousert assurera la corégence pendant quelques années. Après un règne sans véritablement de faits marquants, Taousert prit le pouvoir en tant que pharaon ! Il s’agit d’une des rares femmes à avoir eu le courage de régner en son nom propre. Son nom signifiait d’ailleurs « La Puissante ».

Malheureusement, son règne fut de courte durée, probablement renversée par un conspirateur du nom de Sethnakht, son successeur et premier pharaon de la XXème dynastie !

Taggé avec : dyanstie, pharaon, histoire, egypte