Noun (ou Nouou)

Un article du site www.egyptos.net

Hiéroglyphe :

W6
W6
W6
N1
N35
N35
N35
A40

Représentation :

D’après les textes anciens, le Noun serait une immensité aquatique, inerte, plongé dans l’obscurité et le chaos.

Biographie:

Selon les égyptiens, le Noun est l'océan primordial, représentation du néant et du chaos. Il est à l’origine du monde divin et existait avant que le monde soit créé. Dans tous les mythes de la création égyptiens, c’est en son sein que naquit le premier dieu, Atoum. On appelle ainsi le Noun, le père des dieux car Atoum donna naissance à Shou, à Tefnout puis à de nombreux autres dieux (cf : Mythe de la création).

Après la création, le Noun fut repoussé à la périphérie du monde. S'il abritait les forces négatives cherchant à détruire le monde organisé, il portait en lui le potentiel de vie. D’après Hérodote, la crue du Nil en serait issue. Dans l'Ogdoade d'Hermopolis, il incarnait l'infinité liquide, lieu ou règne un chaos désorganisé plongé dans une obscurité totale et absolue.

Dans la littérature de l’Egypte antique le Noun est étroitement lié à la Douat. C’est dans le Noun que sont recluses les âmes n’ayant pas réussie à atteindre le royaume d’Osiris (cf : Un culte original des morts). Dans le Noun, vit également Apophis, ce gigantesque serpent chargé de faire échouer la barque solaire. En effet, ce serait dans ce lieu inhospitalier que le soleil plongerait chaque soir avant de réapparaitre au petit matin.

D’après la légende, Noun aurait joué un rôle dans la destruction de l'humanité. En effet, dans des temps lointains les hommes n’obéissaient plus à un Rê vieillissant. Afin de trouver une solution à ce problème, Rê rassembla tous les dieux et déesses. Noun proposa alors que Rê jette son œil pour détruire l'humanité. L'œil de Rê matérialisé sous la forme de la déesse Sekhmet voyagea à travers l'Égypte pour tuer tous les hommes.

On retrouve dans de nombreux texte cette victoire de Noun sur l’ensemble de l’univers :

« La plaine sera endigué, les deux extrémités du monde seront réunies et les rives rejoindrons, les routes deviendrons impraticables aux voyageurs, les pentes seront détruites pour ceux qui voudront partir… »

Cependant, la victoire de Noun ne correspond pas à la fin du monde car Noun est infinie. En cas de victoire, Noun rependra possession de la totalité de l’espace replongeant l’humanité dans le calme et l’obscurité absolue, jusqu’à ce qu’un nouveau cycle de création apparaisse.

Citation :

« Les eaux que sont le Noun se fendent à la voix plaintive de sa mère Nout (quand) elle le met au monde »

Textes des Sarcophages

« Le ciel est ouvert, la terre est ouverte, les fenêtres du ciel sont ouvertes, les mouvements du Noun sont révélés, les mouvements de la lumière solaire sont mis au jour, par Celui qui fait chaque jour »

Textes des Pyramides

Auteur : Nico
Mise en ligne le : lundi 10 mars
Dernière mise à jour le : lundi 10 mars
URL : http://www.egyptos.net/egyptos/dieux/noun-ou-nouou.php