Apophis

Un article du site www.egyptos.net
Rê tuant Apophis

Tombe d'Anhourkhaou, Chat tuant le serpent Apophis sous l'arbre d'Héliopolis, Deir el-Médineh, XXe dynastie, peinture sur stuc.

Hiéroglyphe :

M17A2Q3
Q3
M17

Représentation :

Apophis est représenté par un serpent de taille gigantesque. Il peut aussi prendre la forme de l'hippopotame, de l'oryx ou de la tortue.

Biographie :

Apophis (Apopis), dieu-serpent (Aâpep), symbolise la puissance originelle, toujours repoussée mais jamais anéantie. Cet énorme serpent est le symbole du non-être, de la non-existence. Ennemi cosmique symbolisant le mal et l'ensemble des forces destructrices, chaque matin et chaque soir, il attaque la barque solaire dans le seul but de la faire échouer pour interrompre le processus de création.

Symbolisant l’éternelle menace du chaos sur le monde organisé. Apophis est l’Ennemi Divin par excellence : Long de cent coudées, son corps démesurément long et sinueux cherchait à enserrer le Soleil pour l’anéantir. Mais l’astre divin se défendait avec succès et le monstre vaincu, rouge du sang versé pendant le combat, teintait de pourpre l’aube et le crépuscule. Cette image traduit la fragilité de l’ordre universel qu’il faut entretenir quotidiennement mais démontre aussi que l’existence d’Apophis était nécessaire à l’équilibre de l’univers. Elle montre aussi que les forces destructrices ne peuvent être supprimées mais seulement contenues, et qu'elles constituent une menace perpétuelle pour le monde organisé. Par sa nature, Apophis est assimilé à Seth, ennemi éternel d’Osiris. Rê est défendu par Khnoum selon des hymnes venant de Soumenou, ou bien par Onouris selon une autre source de l'Ancien et Moyen Empire.

Très peu de documents évoquent l'apparition du serpent Apophis. En fait, seul le temple d'Esna renferme une référence précise sur son origine. D'après cette référence, Apophis serait né d'un crachat du démiurge que les dieux primordiaux auraient rejeté, le condamnant ainsi à une perpétuelle révolte.

Apophis hante un lieu situé au-delà du monde créé (la Douat, le monde inférieur), symbolisant la non-existence, et où se retrouvent les ennemis des dieux et les pêcheurs qui ont été condamnés par le Jugement des morts. Ainsi, le chapitre "Pour repousser le démon Apophis" du "Livre des Morts" est une longue conjuration destinée à prtotéger le défunt des éventuels assauts du serpent maléfique.

Les égyptiens pratiquaient des rites d'envoûtement destinés à repousser Apophis et les autres puissances hostiles. Les plus répandus consistaient à la réalisation de petites figurines fabriquées à l'effigie d'une des formes animales adoptées par le serpent (hippopotame, tortue, oryx) sur lesquelles était gravé le non d'Apophis. Ces figurines étaient ensuite lacérées et jetées au feu.

Auteurs : Nico, Nicolas Esse
Mise en ligne le : mardi 31 janvier
Dernière mise à jour le : vendredi 03 février
URL : http://www.egyptos.net/egyptos/dieux/apophis.php