Amonet

Un article du site www.egyptos.net

Hiéroglyphe :

M17Y5
N35
X1

imnt / imenet (amonet)

Traduction : « La cachée »

Lieu de culte :

Dans toute l’Egypte mais plus particulièrement à Hermopolis où elle fait partie, avec sept autres divinités, de l’Ogdoade.

Représentation :

Elle était représentée par une femme vêtue d’une longue robe et portant la couronne rouge de Basse-Egypte (ou desheret), parfois surmontée d’un uraeus. Elle avait également un sceptre « ouas » à la main. Plus rarement, elle apparaissait avec un pagne agrémenté d’une queue de taureau. Voilà qui semblait étrange puisque ces deux derniers symboles étaient en général réservés aux divinités masculines. Lorsqu’elle était figurée au sein de l’Ogdoade d’Hermopolis, elle prenait les traits d’une femme à tête de serpent.

Biographie :

Cette déesse était en quelque sorte l’équivalent féminin du dieu Amon. Elle formait, avec lui, l’un des quatre couples primordiaux de l’Ogdoade d’Hermopolis. Autrement dit, elle a eu un rôle majeur dans la création et a été considérée comme une des « mères des dieux ».

Il faut savoir que la théologie d’Hermopolis, qui présentait les quatre couples de l’Ogdoade (dont Amon et Amonet) comme des divinités primordiales à l’origine de tout, existait bien avant la fameuse triade thébaine du Nouvel Empire (entre la XVIIIème et la XXème dynastie) comprenant Amon, Mout et Khonsou. Ce ne fut cependant qu’à la Basse Epoque (entre la XXVème et la XXXIème dynastie) que la tradition d’Hermopolis reprit une importance majeure et restaura Amonet à son rang de divinité primordiale.

Amonet (au centre)

Amonet (au centre) accompagnée de Mout (à gauche) et Amon (à droite), Temple de Louxor, Egypte

Toutefois, même si Mout a été longtemps considérée par la théologie thébaine comme l’épouse d’Amon, Amonet n’en perdit absolument pas son importance ! En effet, elle ne fut en aucun cas oubliée des représentations où elle apparaissait parfois en retrait par rapport à Khonsou (l’enfant supposé d’Amon et de Mout) sur les murs de Thèbes. Amonet possédait en outre son propre clergé et était gratifiée de titres très prestigieux parmi lesquels : « la mère des mères », « la primordiale qui vient du primordial » ou encore « qui conçut à l’origine, qui créa les Hemesout ». De quoi faire pâlir de jalousie de nombreuses déesses !

Amonet pouvait aussi être vue comme une divinité protectrice du pharaon et du peuple. En effet, elle avait pour rôle de préserver le corps du souverain ainsi que de garantir la présence, chaque matin, de l’astre solaire, source de vie. Ce fut notamment la raison pour laquelle on l’assimilait souvent à Neith, la déesse primordiale qui donna naissance à Râ.

En conclusion, on pourrait dire qu’Amonet était une déesse complexe dont l’influence grandissante s’exerça à différents moments de l’Histoire de l’Egypte ancienne associant création, protection et mystère.

Auteur : Benjamin
Mise en ligne le : mercredi 15 juillet
Dernière mise à jour le : mercredi 15 juillet
URL : http://www.egyptos.net/egyptos/dieux/amonet.php