Rechercher une définition :

20 définition(s) dans le dico commencant par la lettre S

Saisons :

Elles étaient au nombre de 3 : Akhet, Peret, Shémou.

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

Sarcophage :

Les sarcophages sont des cercueils qui apparurent dès les premières dynasties et qui eurent une importance prépondérente dans l'art des sépultures égyptiennes. Ces coques en bois, en albâtre, en granit ou en or, protégeaient le défunt et étaient décorées de motifs divers et de hiéroglyphes. Au Moyen-Empire, ces textes hiéroglyphiques renfermaient des formules magiques auxquelles furent donné le nom de textes des sarcophages. Au Nouvel Empire, les sarcophages anthropoïdes (à forme humaine) firent leur apparition. A cette époque le défunt est déposé dans un ensemble de plusieurs sarcophages emboités les uns dans les autres, le tout reposant à l'intérieur d'un immense sarcophage de pierre après avoir été richement décoré.

Scarabée :

Scarabée

Le scarabée représente le dieu solaire Khépri dont il porte le nom en égyptien ancien, Khepre. Son caractère sacré remonte au temps les plus reculés de l'histoire égyptienne et servait, sous forme d'amulettes aux pouvoirs magiques, de talisman protecteur.

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

Sceptres :

Les sceptres sont les symboles de la royauté et de la puissance divine. Les déesses possèdent un sceptre magique, figuré par une tige de papyrus, symbole de leur pouvoir et de leur éternelle jeunesse.

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

Schiste :

Un schiste est une roche métamorphique d'origine sédimentaire (souvent une argile) qui, sous l'action de la pression et de la température, a acquis un débit régulier en plans parallèles. Par exemple, l'ardoise est une sorte de schiste. Les Egyptiens utilisaient du schiste pour confectionner des palettes (la plus connue est la palette de Narmer), des statues, des ustensiles, etc...

Sem :

Prêtre de haut rang attaché à la ville d'On, ou à Menphis.

Serapeum :

Serapeum

Nom donné au temple de Sérapis à l’époque des Ptolémées. Les serapeums les plus remarquables sont ceux de Saqqarah (celui de la photo ci-dessus) et d’Alexandrie.

Serdab :

D'origine arabe, ce mot désigne la salle qui contient les statues funéraires. Elle est située au sud des mastabas et communique avec la salle d'offrande.

Serekht :

Le serekht était un élément semblable au cartouche dans lequel le nom du roi était inscrit. Il représentait le dessin stylisé du palais avec ses murs et sa porte ou de la tombe royale et comportait, dans son cadre supérieur, le nom du roi. Coiffant l'ensemble, le faucon Horus signifiait l'incarnation du Dieu dans la personne du roi. Le serekht apparut très tôt dans l'histoire de l'Egypte, puisque l'on trouve déjà une représentation sur la palette de Narmer. Son utilisation se perpétua jusqu'à la fin de la IIIeme dynastie quand le roi Houni (-2637-2613) adopta le cartouche.

Shabti :

Voir : Oushabti-Shaouabti


Page(s): 1 2