Rechercher une définition :

31 définition(s) dans le dico commencant par la lettre C

Clergé :

Le clergé a pour mission de servir les dieux. Les prêtres sont chargés de les entretenir, de les vêtir et de les protéger. Ces pratiques religieuses sont destinées à empêcher le monde de sombrer dans le chaos. Chaque temple possède son propre clergé, organisé selon une hiérarchie stricte et très compliquée. A partir du Nouvel Empire, les pharaons comblent de biens les dieux et les temples. C’est ainsi que se constitue un clergé riche et puissant. Possédant une grande partie des terres et exempté d’impôts, il se mêle également de politique.

Colonne :

Les colonnes soutenaient les plafonds ou les linteaux des temples et reposaient sur des socles afin que leur poids ne les fassent s'enfoncer dans le sol. On en trouve de nombreux exemplaires dans l'architecture de l'Egypte ancienne, dont certainnes sont de véritables chefs-d'oeuvre. Décorées de scènes de la vie égyptienne et de hyéroglyphes, elles étaient généralement surmontées d'un chapiteau qui permet de les classer: colonne campaniforme, hathorique, lotiforme, papyriforme, etc...

Copte :

Egyptiens de la période chrétienne parlant la langue de même nom.

Coptos :

Capitale du cinquième nome de Haute-Egypte, c'est une ville prospère dont les caravaniers se servaient de base pour leur expéditions vers la Mer Rouge en traversant la vallée de l'Ouadi Hammamat vers le port de Tâanou. l'Ouadi Hammamat et le désert Oriental étant eux-même très riches en or et en pierres précieuses, son opulence ne se démenti pas jusqu'aux époques greques et romaines.

Cornaline :

Pierre précieuse proche de l'agate de couleur rouge et translucide. Extraites dans le Sinaï, elle servait surtout en joaillerie comme chaton de bague.

Cosmogonie :

Doctrine mythologique et scientifique expliquant la formation de l'univers et des objets célèstes.

Coudée :

La coudée égyptienne valait environ 0,52 m.

Couleur :

Les couleurs avaient des signifiactions bien précises dans l'Egypte Ancienne : le bleu (Amon) symbolisait l'air, le rouge (Seth) symbolisait la violence et la méchanceté, le vert (Osiris) symbolisait la vie végétale, la jeunesse et la santé, le jaune symbolisait l'or, les immortels et l'immortalité, le blanc symbolisait la joie et le faste, le noir symbolisait la rennaissance du corps dans l'autre monde et sa préservation éternelle.

Couronnement :

Depuis l'époque thinite Osiris, Seth, Horus et Râ influencent les rites du couronnement des pharaons et Memphis, qui se situe à la charnière des deux terres, est choisie comme la ville où se déroulent ces cérémonies afin de maintenir un équilibre qui apaise la dualité qui oppose le Sud et le Nord, la Basse et la Haute-Egypte, le lotus et l'abeille. Ces rites du couronnement se perpétuèrent jusqu'au temps des ptolémées. Debout sur une estrade munie d'un trône, le Roi, vétu d'un pagne court, tient dans ses mains la crosse du pasteur et le fouet du bouvier. Il coiffe d'abord la couronne blanche du Sud puis la rouge du Nord. Les deux couronnes réunies forment le Pschent. Après l'onction avec une huile de Libye, le Roi réalise l'union des deux terres et dans une procession autour du mur blanc il prend possession des territoires d'Horus et de Seth.

Crio-Sphinx :

Sphinx à tête de bélier.


Page(s): 1 2 3 4