Test ADN pour identifier la momie de Thoutmosis

Publié le dimanche 20 juillet 2008 par Benjamin Recommander l'article à un(e) ami(e) Version imprimable Version PDF (0) Lire / Ecrire un commentaire :

Quand la biologie moléculaire et l’égyptologie se mélangent, on obtient un moyen sûr et efficace d’identifier le corps d’un pharaon disparu depuis des milliers d’années.

En effet, récemment, une momie a été découverte dans la Vallée des Rois et, selon les suppositions les plus abouties, elle appartiendrait à Thoutmosis Ier ; dont le corps est déjà censé être exposé au Musée du Caire. Zahi Hawas, le Secrétaire Général du Conseil Supérieur des Antiquités égyptiennes au Caire, aurait déclaré que la momie déjà présentée ne serait en fait pas celle de Thoutmosis Ier.

Ce pharaon vivait lors de la XVIIIème dynastie égyptienne, aux environs de 1500 avant J.-C.. Son règne fut surtout marqué par des conquêtes comme l’élargissement des territoires sous contrôle égyptien au nord de la Syrie actuelle. Mais l’Histoire retiendra surtout le nom de sa fille : Hatchepsout.

Représentation de Thoutmosis Ier à Deir el-Bahari

Représentation de Thoutmosis Ier à Deir el-Bahari

Récemment, l’Egypte a acquis au prix fort un laboratoire de pointe spécialisé dans l’analyse ADN et compte bien s’en servir pour identifier des centaines de momies. Bien entendu, la « lecture » de l’ADN d’une cellule ne suffit pas à déterminer l’identité d’une personne. Il faut comparer les séquences obtenues avec celles d’un autre individu de la même famille pour attester du lien qui les unit. Toutefois, Zahi Hawas n’a pas précisé avec quelle momie l’ADN du supposé Thoutmosis Ier allait être comparé. Il est assez logique de supposer que la découverte récente du corps d’Hatchepsout pourrait apporter des éléments précieux à cette étude. En effet, rappelons que celle-ci est la fille du souverain en question. Donc quoi de mieux pour prouver une filiation ? Pour plus d’informations sur Hatchepsout et sa momie, consultez l’article du site ici >> Hatchepsout

Les résultats de ces tests sont très attendus par la communauté des égyptologues. Ils permettraient d’établir de source sûr les liens entre les différents acteurs de l’Histoire égyptienne et donc d’éclaircir certaines zones d’ombre. Une révolution est peut-être en marche ? Attendons et…voyons !

Nous vous communiquerons bien sûr les résultats de ces tests dès qu’ils auront été publiés par les autorités égyptiennes.

Taggé avec : egypte, hiéroglyphes, thoutmosis, momie, ADN, hatchepsout, hatshepsout