La momie aux amulettes

Publié le jeudi 17 juillet 2008 par Benjamin Recommander l'article à un(e) ami(e) Version imprimable Version PDF (1) Lire / Ecrire un commentaire :

L’Egypte, toujours aussi fascinante, nous fera encore et toujours rêver ! Et ceci, peut-être tout juste à côté de chez vous !

Le musée des Beaux Arts et d’Archéologie de Besançon met en effet actuellement à notre disposition une riche exposition : la momie aux amulettes. Vous y retrouverez toute la collection égyptienne du musée ainsi que quelques pièces généreusement prêtées par le musée du Louvre.

Mais ce qui en fait une exposition particulière, c’est la présence de deux momies : Séramon et Ankhpakhered. Ces dernières avaient récemment fait parler d’elles lorsqu’un étudiant en médecine, Samuel Mérigaud, décida de les examiner dans le cadre d’une thèse en radiologie. Nos deux antiques personnages ont donc subi un certain nombre de scanners permettant de mettre à nu des objets cachés sous les bandelettes (amulettes, bijoux funéraires) et d’en connaître un peu plus sur la façon dont ils ont été momifiés. Une aventure passionnante qui a permis l’étude de ces deux momies sans dommages ! Le plus dur a bien sûr été de les transporter du musée jusqu’au service de radiologie le plus proche…

Mais arrêtons quelques instants sur ces deux personnages : Séramon et Ankhpakhered. Qui étaient-ils ?

Séramon, le plus ancien des deux, vécut aux environs de 1000 avant J.-C. à Thèbes. Il était un haut-fonctionnaire de la XXième dynastie. Quant à Ankhpakhered, il vécut vers 600 avant J.-C., au cours de la XXVIème dynastie égyptienne. Simple dessinateur, il exerçait son art au service du dieu Amon.

L’exposition « la momie aux amulettes » s’organise en quatre parties :

  • Le culte des dieux : mise en avant de l’aspect très religieux de l’Egypte avec la place prépondérante qu’occupait la religion dans la société
  • Autour du défunt : tout ce qui passe à la mort d’un égyptien ; les rites funéraires, la mise en place du tombeau, tout ce qu’il faut pour que le défunt accède à la vie éternelle.
  • La vie dans l’au-delà : tous les objets visant à protéger le défunt après la mort, le tribunal divin, etc…
  • Séramon et Ankhpakhered : les deux momies, stars de l’exposition. Vous pourrez les admirer, contempler l’histoire de leur momification et observer les résultats des différents examens qu’elles ont subis.

N’hésitez pas à aller jeter un œil si vous le pouvez, cette exposition est des plus intéressantes !

Informations pratiques :

Durée de l’exposition : du 19 juin 2008 au 12 janvier 2009

Localisation : Musée des Beaux-Arts et d'Archéologie
1, place de la Révolution (place du marché)
25000 Besançon
tél. : 03.81.87.80.49

Horaires : Ouvert tous les jours de 9h30 à 12h et de 14h à 18h sauf le mardi le week-end : de 9h30 à 18h
Fermé les 1er janvier, 1er mai , 1er novembre et 25 décembre
Nocturnes tous les jeudis de 18H à 20H expositions temporaires seulement

Prix : 5 € l’entrée ; entrée gratuite pour les étudiants (sur présentation de leur carte) et pour les moins de 18 ans. Entrée gratuite pour tous le dimanche et les jours fériés.

Site internet du musée : http://www.musee-arts-besancon.org/home.php

Taggé avec : egypte, exposition, momie, amulette, symbol, bijoux